Pour une recherche médicale sans tests sur les animaux !

Pour une recherche médicale sans tests sur les animaux !
  • 3300
  • 11

Aidez Pro Anima à faire plus pour les humains
sans faire moins pour les animaux ! 

Cet hiver, faites coup double !

Petits et grands, nous sommes tous gagnants à soutenir une recherche plus efficace sans expérimentation animale.

Une situation "gagnant-gagnant" !


Il y a trop d'animaux utilisés en recherche. L'industrie pharmaceutique peine à créer de nouveaux médicaments prometteurs pour de nombreuses maladies. 

Certains s'avèrent même inefficaces, ou dangereux, une fois mis sur le marché.

Donnons une chance aux nouveaux outils n'impliquant pas l'expérimentation animale.

Maurice Whelan, ingénieur au Centre Commun de Recherche : "Il ne faut pas se demander si on pourra se passer de l'expérimentation animale mais plutôt quand !"

Des scientifiques travaillent déjà dans ce sens. 

A l’Université du Luxembourg, par exemple, une équipe de scientifiques cultive du tissu cérébral humain à partir de cellules souches en vue de développer de nouveaux protocoles de recherche et à terme de nouvelles thérapies contre la maladie de Parkinson. 

Dans un autre laboratoire, on utilise de la peau humaine cultivée artificiellement pour étudier les éventuels effets irritants de nouveaux cosmétiques. Ce qui est fait en général, sur des lapins. “La peau du lapin est très différente de la peau humaine, or on est capable d’obtenir de la peau humaine en la cultivant, c’est de la vraie peau humaine" explique Bart de Wever, le président d’ ATERA, un laboratoire spécialisé en recherche médicale. "On a fait les études de validation, on a comparé nos données aux techniques sur l’animal et c’est beaucoup plus pertinent, beaucoup plus fiable, plus facile à reproduire et probablement moins cher,” souligne-t-il.

Ce ne sont que quelques exemples illustrant les promesses de la bio-ingénierie pour faire progresser la recherche, mais aussi contribuer à limiter les tests sur les animaux dans le domaine médical.

Il faut continuer à soutenir ces initiatives !

Pro Anima, en plus de militer contre l'expérimentation animale, s'implique dans des thématiques de santé publique en ayant remis plus de 33 000 euros à des chercheurs impliqués dans la lutte contre le cancer. Pro Anima soutient également d'autres projets n'impliquant aucune expérimentation animale.

Pro Anima a besoin de vous : "si vous le pouvez, aidez-nous financièrement. Rien ne remplace la force du don."

Vos dons et appels permettront d'aider Pro Anima à imposer une recherche sans sacrifice animal !

Merci à tous pour votre soutien !

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 11 commentaires)


Bakidandy a posté le 21/12/2016 à 12h33

Le scandale du téléthon

http://luce-lapin-et-copains.com/2016/12/21/telethon-2016-la-risposte-dantidote-europe/

C’est de nouveau le chantage affectif qu’ont utilisé pratiquement tous les médias durant plus de quarante-huit heures, même si ce n’était pas clairement formulé.

Merci d’ouvrir le lien pour lire la suite

Boubou a posté le 05/12/2016 à 18h53

TOUS MES MESSAGES d'avant week-end Téléthon ont été supprimés !!!!

Bakidandy a posté le 05/12/2016 à 11h56

ils ne sont pas prêts d’arrêter d'expérimenter sur les animaux !!! malheureusement pour le TELETHON et le reste !!!

http://www.afm-telethon.fr/telethon/nos-positions/essais-sur-animaux-1163

un des passages dans ce lien :

C’est la conclusion défendue par de nombreux Nobel, notamment Mme Françoise Barré-Sinoussi, récompensée pour ses travaux sur le VIH.

« Nous avons besoin des modèles animaux même s’il y a des limites à ces modèles. Les modèles alternatifs eux aussi ont leurs limites. En France, 90% des recherches commencent par des méthodes alternatives et ce n’est que s’ils n’ont pas le choix que les chercheurs utilisent le modèle animal. Il va falloir mettre au point de meilleures méthodes alternatives à l’avenir…. Si nous arrêtions la recherche sur les animaux maintenant, ce serait un désastre pour la santé humaine, il faut en prendre conscience ». (Françoise Barré Sinoussi devant le Parlement européen mai 2015)

Conclusion à laquelle est aussi parvenue récemment la Commission européenne dans sa déclaration du 3 juin 2015 où elle réaffirme le principe de licéité de l’expérimentation animale, au nom du progrès de la connaissance et de la médecine

« La substitution de tous les essais sur des animaux par d'autres méthodes n’est pas possible actuellement étant donné que l'on doit garantir un niveau élevé de protection de la santé humaine. » (Extrait de la décision de la Commission Précitée)

http://investigations.peta.org/french-dog-laboratory-animal-testing/?utm_campaign=12012016%20French%20Dog%20Investigation&utm_source=PETA%20E-Mail&utm_medium=Alert

c'est une pétition à signer (ca se passe à l'ECOLE VETERINAIRE DE MAISONS ALFORT

Boubou a posté le 05/12/2016 à 18h08

nous sommes le pays qui consomme le plus de médicaments.... en moyenne = 1 boite par personne et par semaine !!!!!

Nathalie_18002 a posté le 18/12/2016 à 12h36

les labos appartiennent aux lobbies qui nous empoisonnent avec leur poison chimique. Ils ne vont pas torpiller ceux qui les nourrissent !
Si ces menteurs souhaitaient vraiment une meilleure santé pour les humains, ils commenceraient par dénoncer comment la chimie s'insinue dans tous les produits que les humains consomment et comment cette chimie tue à tous les niveaux : air, eau, êtres vivants... la chimie empoisonne tout pour ensuite vendre ses solutions miracles. Tiens donc !
Arrêtez d'être naifs et de croire tous ces menteurs. Ce sont des assassins sadiques...
Transformer le génomes des animaux de labo pour les rendre malades d'une maladie qu'ils ne contractent pas dans la nature, pour ensuite faire de la recherche pour soigner l'homme !? mais de qui se moque-t-on ?
Autant essayer de soigner des mammifères avec des produits phytosantaires pour ensuite réclamer des budgets supplémentaires parce que ces apprentis sorciers n'ont pas réussi à soigner leurs cobayes !!!


NON NON NON, l'expérimentation sur un modèle inadéquat n'est pas justifiée. Les humains n'ont jamais consommé autant de médicament que depuis que la chimie s'est emparée de leur vie, qui plus est, avec leur consentement abruti !!!

Gadynette a posté le 05/12/2016 à 07h39

Tout à fait d'accord avec vous Christiane.

Clicoeur_2104873203 a posté le 04/12/2016 à 15h16

Je voudrais répondre avec 3 citations

" Nous pouvons juger le cœur d'un homme par son comportement envers les animaux"
Dr. Albert Schweitzer

" On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal... On a du cœur ou on n'en a pas"
Lamartine

''On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux."
Gandhi

Et terminer par mon point de vue :

Rien, absolument aucun argument quel qu'il soit ne peut justifier des expériences quelles qu'elles soient sur des animaux. Faire du mal à un animal, lui manquer de respect devrait être légalement puni. A quand des avocats qui défendent les droits des animaux en cour de Justice !

Christiane Vander Motte, antispéciste




Nathalie_18002 a posté le 04/12/2016 à 12h47

en effet, dites NON AU TELETHON qui fait la promotion pour les lobbies de la pharmacopée et de la chimie. Ces lobbies prônent l'expérimentation animale pour pouvoir commercialiser leurs substances chimiques. Mais ce sont des pourritures qui empoisonnent le monde entier.

Chaque année, 85000 personnes meurent pour avoir consommer des médicaments allopathiques ayant fait l'objet d'expérimentation sur les animaux, ayant donc tués de milliers d'animaux pour rien. Le génome animal n'est pas celui de l'humain.

Pour preuve : le paracétamol tue les chats, mais pas les humains tout comme le cyanure tue les humains et pas les moutons.

Si l'on veut promouvoir une recherche efficace, il faut utiliser le modèle pour lequel on mène la recherche. Donner à un cheval un médicament pour chien ou pour humain peut être inefficace ou dangereux et vice versa.

Il faut arrêter de croire les manipulations des lobbies diffusées à coup de publicités mensongères. Il faut aussi arrêter de croire que l'expérimentation est indolore pour les cobbayes. Il suffit d'avoir le courage de regarder les vidéos diffusées par les associations ou de lire l'excellent livre écrit par une étudiante laborantine 'Profession : animal de laboratoire". Achetez le, offrez le, ouvrez les yeux des consommateurs naïfs.

Merci à actuanimaux d'avoir pris position sur le sujet. Merci pour ces 11 millions d'animaux sacrifiés pour la satisfaction de psychopathes narcissiques.

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte