LA SITUATION EST CATASTROPHIQUE !

LA SITUATION EST CATASTROPHIQUE !
  • 52046
  • 52

Nancy n'a plus d'argent pour nourrir les chats
La dette vétérinaire s'accumule

L'association est prise au piège

3 189€ / 4 000€

80%

« D'habitude, je vous écris pour les autres, mais cette fois-ci, je vous contacte pour l'association dont je suis bénévole, Vive Le Chat.

L'association ne peut plus payer ses factures vétérinaires ni la nourriture pour ses 35 chats. Nous avons aussi un chat prénommé Gremelin qui souffre du coeur et a des problèmes intestinaux.

Si je me permets de vous écrire à la place de Nancy, c'est qu'elle n'a pas le moral et elle n'a plus la force de se battre.

Toute sa vie, elle se sera battue pour les animaux, mais aujourd'hui, elle n'a plus la force ni le courage. Gremelin, Nancy l'a récupéré quand il avait 3 mois. Aujourd'hui il a treize ans et sa santé décline.

Si vous pouviez m'aider à sauver l'association, ses 35 chats et sa Présidente, je vous en serai extrêmement reconnaissante. »


Valérie, bénévole au sein de l'association Vive le Chat, s'est tournée vers nous pour demander de l'aide au nom de Nancy.

Cette dame au grand coeur a tout sacrifié pour ses chats, mais aujourd'hui, sa santé et son courage l'abandonnent. Une forte dette vétérinaire l'empêche de soigner correctement ses chats.

Elle ne peut plus les nourrir non plus, par manque de dons et de trésorerie. Nancy a 35 chats à charge, dont des chats âgés, FIV+, atteints de gingivite. Ils ont besoin d'une alimentation spécifique qui coûte cher et que Nancy ne peut pas acheter.


Le dur combat de Nancy

La situation plus que précaire de l'association ronge Nancy, comme nous le souligne Valérie.

« Nancy s'occupe seule de tout ce qui concerne les chats : les soins, les rendez-vous chez le vétérinaire, les repas, l'entretien de sa maison, de la chatterie et de l'enclos.

Elle vieillit et tout ce travail ainsi que les soucis financiers font que sa santé se détériore. Tous les matins, Nancy se lève en espérant avoir des dons dans sa boîte aux lettres pour pouvoir aller acheter de la nourriture pour ses chats. Lorsque comme Nancy vous avez beaucoup de vieux chats et aussi quelques FIV+, il y a toujours des factures qui tombent tous les mois qu'il faut payer au plus vite afin d'éviter d'avoir trop de dettes chez le vétérinaire. Ces factures mettent à mal une trésorerie déjà bien fragile.

Tous ces problèmes sont en train d'atteindre le courage et la détermination de Nancy. Elle est très affectée de devoir toujours réclamer de l'aide.

Nancy a seulement une petite retraite et bien souvent elle est obligée de payer de sa poche les factures de l'association en attendant d'éventuels dons.

La situation ne peut pas continuer comme cela. J'ai peur que Nancy sombre dans la dépression. Elle me dit « Je voudrais mourir avec mes chats ». Elle m'angoisse et je me dis que si cela devait arriver, qu'adviendrait-il de tous ses chats ?

La plupart sont sauvages, personne n'en voudra. »

SOS35CHATS111018

L'association de Nancy dispose d'une chatterie et d'une zone protégée à l'extérieur avec un enclos. Il y a beaucoup de travail pour une femme seule et âgée.


Des chats très malades

Parmi les chats de l'association, plusieurs sont malades, ce qui a dangereusement creusé la dette de l'association.

Parmi les cas les plus lourds, il y a notamment Gremelin, un chat atteint de problèmes cardiaques ou encore Tipotin, Moncoeur, Geda ou Phébus, tous FIV +.


Gremelin

SOS35CHATS111018

« Gremelin fait partie d'une fratrie de 3 chatons qui vivaient dans la rue. Ils ont été pris en charge par l'association. Vanille, Gremelin et Pompon sont très sauvages et ils ont été soignés pour des diarrhées, vomissements et de la gale aux oreilles. Aujourd’hui, ils ont treize ans.

Depuis son arrivée, Gremelin et Jimmy, un autre chat de l'association, sont devenus inséparables. Toujours côte à côte en toutes circonstances, deux sauvageons très méfiants de l'humain. Les voilà, au fil des années vivant une vie paisible et heureuse.

Dernièrement, Jimmy avait des difficultés pour s'alimenter. Les jours suivants, le vétérinaire lui a diagnostiqué une tumeur à la mâchoire. Il n'y avait pas d'autre solution que l'euthanasie pour éviter trop de souffrance à Jimmy. Ce-soir-là, ne voyant pas revenir son ami, Gremelin n'a pas voulu rentrer à la chatterie. Il a cherché Jimmy dans tous les recoins de l'enclos, il l'appelle tous les soirs. Gremelin ne saura jamais pourquoi Jimmy n'est plus là, il semble encore attendre son retour.

Les mois ont passé et le printemps est arrivé, mais Gremelin s'abandonne, il déprime. Son pelage part en lambeaux, il a fallu le raser.

SOS35CHATS111018

Avec la chaleur, le temps orageux et sa faiblesse, Gremelin respirait difficilement. Il a dû passer quelques jours dans une tente à oxygène. Son cœur défaille et il a besoin d'un traitement à vie pour des problèmes cardiaques.

Après plusieurs jours sous traitement, Gremelin s'est mis à crier très fort. Il avait la diarrhée et à nouveau il ne voulait plus manger. Un rendez-vous en urgence a été pris chez le vétérinaire. En plus de ses problèmes cardiaques, il a une inflammation intestinale et Gremelin a été hospitalisé quatre jours.

Les problèmes de santé de Gremelin nécessitent plusieurs visites chez le vétérinaire avec des contrôles réguliers et avec en plus l'achat de croquettes spéciales pour ses intestins.

Gremelin a besoin d'être vu tous les mois par le vétérinaire pour adapter au mieux son traitement pour le cœur.

Des analyses et des contrôles réguliers doivent aussi être effectués afin de voir l'évolution de son inflammation intestinale.

L'achat de croquettes et sachets spéciaux ont été préconisés par le vétérinaire afin d'améliorer son transit intestinal. »



Vanille

SOS35CHATS111018

« Vanille est la sœur de Pompon et de Gremelin, sauvés d’un quartier dangereux de Cergy, un lieu où les gens ne pensent malheureusement qu’à tuer les chats, prétextant des allergies, la saleté, les mauvaises odeurs, etc…

Le vétérinaire a diagnostiqué un début d'arthrose et les analyses ont permis de détecter un problème d'urée. »



Moncoeur et Tipotin

SOS35CHATS111018

« Moncoeur et Tipotin, deux minous abandonnés dès leur plus jeune âge, ont été recueillis par l'association en 2014.

Leur début de vie n'a pas été facile. Ils ont dû se débrouiller par leurs propres moyens pour survivre. Ils se sont rapprochés des habitations pour trouver leur nourriture. Une voisine a appelé Nancy pour lui signaler la présence de deux chats qui commençaient à importuner le voisinage. Il était plus qu'urgent de les récupérer avant qu'il ne leur arrive malheur. Ils sont FIV +. »



Phebus

SOS35CHATS111018

« Phebus a été secouru par notre bénévole alors qu'il errait dans les rues.

Depuis son arrivée à l'association, Phebus souffre de gingivite à répétition, il est FIV+. Du fait de sa maladie, il reste un chat très fragile. »



Geda

SOS35CHATS111018

« C'est une jeune chatte qui errait autour des champs pour se nourrir. Elle est apparue au début de l’année 2013. Très jeune, elle attendait déjà des petits.

Nous avons réussi à la trapper. Elle a été malade au début, elle éternuait. Elle souffre régulièrement d'allergie autour des yeux. Elle est FIV +. »



Tiana

« Mamie Tiana est une chatte abandonnée trouvée par notre bénévole dans un quartier de Cergy. Elle ne pouvait plus manger. Tiana souffrait d'une dermite éosinophile avec des nécroses douloureuses à l'intérieur de ses lèvres. Il a fallu des biopsies des ulcérations labiales et plusieurs consultations vétérinaires pour la soulager. »


Théodore

SOS35CHATS111018

« Théodore est un chat qui errait dans la rue. Il a été repéré par notre bénévole qui passait fréquemment à cet endroit. Mais un jour, elle a remarqué que l'un de ses yeux était fermé. Théodore a été conduit chez le vétérinaire qui a décelé un entropion de la paupière droite. Ce traumatisme est sûrement dû à un coup qu'on lui a asséné.

Depuis son arrivée à l'association, Théodore a beaucoup grossi et il a été placé en famille d'accueil pour pouvoir maigrir. Théodore a maigri, mais il a commencé à faire des gingivites. Une extraction dentaire a été pratiquée, mais malgré cela Théodore souffre toujours des gencives. Il est FIV +. »



Octave

SOS35CHATS111018

« Suite à la disparition de son ami Max, Octave ne supportait plus les autres chats, ils le stressaient. Il avait un énorme eczéma sur toute la tête.

A force de se gratter, il a fallu le faire opérer d'une oreille. il se griffait jusqu'au sang. »


Ces chats nécessitent des soins réguliers. Gremelin notamment a des soins lourds. A ce jour, l'association cumule une dette vétérinaire de 2 000 euros.

Pour la nourriture et la litière des chats, Nancy a besoin d'au moins 1 000 euros par mois. Ce sont les alimentations spécifiques qui font grimper la facture d'alimentation.

A l'heure actuelle, Nancy ne peut pas payer les factures ni acheter la nourriture des chats.

SOS35CHATS111018

Combien de temps vont-ils encore pouvoir tenir dans ces conditions ? Il faut agir vite pour aider Nancy à sortir la tête hors de l'eau et parvenir à nourrir et soigner ses chats.

Ensemble, nous pouvons la soulager et l'aider à continuer sa mission.

Ensemble, nous allons tous les sauver.

Pour cela, 4000 euros sont nécessaires.

Vos dons et appels du coeur permettront de financer :
- La dette vétérinaire : 2000 euros
- L'alimentation pour finir l'année : 2000 euros

Pour en savoir plus sur les protégés de l’association Vive Le Chat

« On me jetait des pierres dès que j’arrivais dans des quartiers trop sensibles pour m’occuper de ces pauvres petits chats... »

Voici ce que nous avait dit Nancy lorsque nous l’avions rencontrée, il y a quelques années :

« Nancy, parlez-nous un peu de votre histoire et des chats que vous avez pu sauver.

J’ai une longue expérience, je sais où trouver les chats abandonnés et maltraités dans la région. On ne peut pas imaginer le nombre de personnes, qui, sciemment, sont capables de leur faire du mal, de les faire souffrir.

Beaucoup de chats sont abandonnés, malades, souffrants, dans notre village et dans la région. C’est moi qui vais les chercher. Mais aujourd’hui, je n’ai plus de place pour en recevoir d’autres.



Depuis combien de temps aidez-vous les chats ?

Plus de 30 ans maintenant, principalement dans la région de Cergy-Pontoise, dans le Val d’Oise. Je n’y ai jamais connu autant de haine envers les animaux, et envers les gens qui veulent aider les animaux. Mais ça ne m’a pas découragé pour autant.

Le quartier de Cergy Saint-Christophe est un quartier populaire, défavorisé, et donc très difficile. Je savais que là-bas, je trouverai des animaux maltraités. Vous n’avez pas idée à quel point les gens peuvent se défouler sur les animaux : empoisonnements, chats battus pour le plaisir, chats blessés au couteau, tirs à la carabine, au pistolet... C’est effroyable.

Il faut le voir pour le croire. On ne peut pas imaginer non plus l’accueil qui m’était régulièrement réservé. On me jetait des pierres dès que j’arrivais dans des quartiers trop sensibles pour m’occuper de ces pauvres petits chats !

« Je me souviens de ce sauvetage, dans un vide sanitaire sous les immeubles,
où nous avons trouvé un chat momifié... »

Nous avons dû intervenir dans des conditions vraiment difficiles. On savait par exemple que, dans ces cités, beaucoup de chats se réfugiaient dans les vide sanitaires, en-dessous des immeubles. Les accès étaient très difficiles, il fallait demander des autorisations. Je me souviens d’un sauvetage, où on a trouvé une momie chat et sauvé 2 chatons de 5 mois et une chatte de 2 ans. Une descente de plusieurs mètres, au fond : de l’eau, de la boue… On ne pouvait marcher qu'étant accroupi, le tunnel était très bas. Puis il fallait retourner à la trappe, avec le poids des chats en plus. Nous avons fait plusieurs sauvetages difficiles de ce type. Avez-vous une idée du nombre de chats que vous avez sauvés ?

SOS35CHATS111018

C'est dur à dire, depuis plus de 30 ans... On a dû sauver plus de 900 chats. On recueillait les chats chez nous, pour les sauver de la mort ! Les soigner, les nourrir, les emmener chez le vétérinaire... ça n’arrêtait pas ! Beaucoup de chats étaient trop malades, trop fragiles ou trop vieux pour être adoptés. En 2008, nous avons décidé de partir. La pression du voisinage était trop forte.


Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?


Les chats dérangeaient les voisins. On a eu beaucoup de menaces, d’intimidations. Ca a été une période très difficile. On a même eu un article dans le Parisien pour expliquer notre situation et nous défendre. Mais on a préféré partir.


Vous espériez trouver plus de tranquillité...

Oui, mais malheureusement l’espoir n’a pas duré longtemps. Nous avons pris nos 38 chats et nous nous sommes installés dans une petite maison, à Bachivilliers, dans l’Oise, à la campagne, où nous sommes encore aujourd'hui. On pensait que ça serait moins dur pour tout le monde. Mais les dangers existent aussi à la campagne. Malheureusement, il n’y a pas de frontière pour la haine envers les animaux. Et ici aussi je sais où trouver les chats abandonnés qui attendent de l’aide.

Aujourd’hui la situation est claire : mes chats sont en danger de mort si je les laisse tout simplement aller dehors.


Avez-vous un exemple ?

Prenez le cas de Jimmy : il s’est échappé tout seul de notre maison. Quand il est revenu, il était ouvert de partout, il était ensanglanté, c’était horrible. Comme si on lui avait donné des coups de couteau. Le vétérinaire a été clair. Quelqu’un ou quelque chose est responsable de ses blessures.

SOS35CHATS111018

Ou Mistiroux, encore... revenu avec une énorme et affreuse blessure sur le haut de la tête...

SOS35CHATS111018

Cinq chats comme Jimmy ou Mistiroux sont revenus blessés. On leur a fait du mal...


Comment pouvez-vous être sûre qu’ils ont été blessés par quelqu’un ?

Le vétérinaire nous a confirmé que ce ne sont pas des blessures faites par d’autres animaux, mais bien par l’homme. Vous savez, quand vous les voyez revenir avec de la fièvre, apeurés... Quand le vétérinaire qui les ausculte les tâtonne, et constate que le chat a des douleurs intenses à certains endroits très localisés, c’est qu’ils ont reçu des coups. Pour lui, il n’y a pas de doute.

Et puis je connais mes chats. Leur comportement change radicalement. Ils deviennent extrêmement craintifs, méfiants, ils sont faibles. Le voisinage ne nous aime pas, nous le savons. Nous gênons avec nos chats, c’est sûr. Et puis il y a les chasseurs. Le bois à côté de notre terrain est un terrain de chasse. L’autre jour, j’ai vu une quinzaine d’hommes avec leurs fusils, qui partaient chasser les oiseaux, à proximité de chez nous. Un jour un de nos chats est rentré, blessé par un chasseur.


Vous avez essayé de porter plainte contre tous ces cas de maltraitance ?

Plusieurs fois, j’ai été voir la police. Ils m’ont dit que, hélas, sans preuve, rien n’était possible. Pour l’instant je n’ai malheureusement pas pu aller plus loin.


Vous êtes obligés de garder ces chats chez vous, vous ne pouvez pas les faire adopter, trouver des familles d’accueil ?

Croyez bien que nous essayons de le faire à chaque fois que c’est possible. Heureusement, nous trouvons de temps en temps des familles. Mais les chats que nous devons garder sont trop vieux, trop malades, trop sauvages, ils ne peuvent pas être adoptés.

 

En soutien à

SOS35CHATS111018

VIVE LE CHAT : Fondée en 2004, l’association Vive le Chat a pour but de sauver les chats abandonnés en les recueillant, les nourrissant et les soignant, pour ensuite les faire castrer et stériliser. Elle accorde beaucoup d'importance à la socialisation des chats sauvages, et oeuvre pour leur trouver des familles adoptives. Vive le Chat donne ainsi à ses protégés la chance de vivre heureux... ➤ En savoir plus

Parrainez les protégés de VIVE LE CHAT

SOS35CHATS111018 SOS35CHATS111018 SOS35CHATS111018 SOS35CHATS111018 SOS35CHATS111018 SOS35CHATS111018

Vous bénéficiez du cumul des déductions fiscales :
un don de 15 euros par mois vous permet d'économiser 118,80 euros d'impôts par an.

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 52 commentaires)


Dom_29157 a fait un don de 40.00 le 16/11/2018 à 18h21

petit don qui vous aidera pour votre association
bravo et merci de votre dévouement pour eux

Frédéric_33428 a posté le 15/11/2018 à 16h30

Coucou, et voici un don de 60 euros, allez, il faut finaliser cette fiche. Biz. Fred

Clicoeur_511914527 a posté le 15/11/2018 à 02h39

anna 994 sait la plus ancienne fiche je crois il faut aide nancy et ses petit protege encore un effort il reste a peux pres1200€ avec le pourcentage que clianimaux prend tout ensemble en vas y arriver haut les coeur pour nancy&sespetit

Francine a posté le 14/11/2018 à 11h50

Toutes les collectes ont avancées sauf celle-ci, malgré un appel désespéré et émouvant de Nancy et de clics animaux

Chantale_55684 a posté le 13/11/2018 à 20h57

quand on n 'aime pas les chats , on les ignore mais il est intolérable de leur faire du mal !!! honte à tous ces vauriens , un jour le vent tournera et la vie se chargera de les venger ......

Kim a posté le 13/11/2018 à 16h34

Bonjour,

Pour aider ne peut-on pas les proposer à l'adoption ? Cela allègerait aussi non ?

Clicoeur_511914527 a posté le 13/11/2018 à 16h08

anna 994 il faut au plus vite finalise cette fiche pour nancy et pour ses petit , peux etre aussi ouvrir une cagnotte sur leechi

Alienor95 a posté le 13/11/2018 à 15h40

Pour l'association "vive le chat"

Bonjour, Personne dans votre voisinage ne peut vous aider à vous occuper des chats ?

Christine_53981 a posté le 13/11/2018 à 14h57

Courage Nancy, je souhaite de tout mon coeur que votre fiche va être soldée au plus vite pour vous permettre de continuer à nourrir vos protégés,
Amitiés

Christine_38302 a posté le 13/11/2018 à 01h22




ASPA Refuge de Manosque - http://Leetchi.com https://www.leetchi.com/c/aspa-refuge-de-manosque?fbclid=IwAR3php6EanTob1mlAVbFsu13MsSGDX48g1Y_9D6v78xNGtLLCVv0wnhtIWo …

Le Refuge de Manosque a mis en ligne une cagnotte Leetchi pour tenir le coup vous pouvez mettre 1 euro ou plus car tous ensemble l'ASPA de Manosque peut continuer à fonctionner ! merci !

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte