Merci pour eux !

Merci pour eux !
  • 36917
  • 86

 

UN GRAND MERCI À TOUS !

« Voilà ce qu’ils ont fait à Messila, ma vache d’amour… »

SOS24ANIMAUX050418

Catherine Friloux nous raconte cette triste histoire...

« Messila est née le 12 février 2009. Sa mère Mia, meurt des suites de la mise bas. Messila intègre la maison avec les chiens, et de longs mois de biberonnage s’en suivent. Un jour, nous sommes partis en bétaillère à l’école vétérinaire de Toulouse afin de la faire stériliser. Du jamais vu chez les apprentis véto, et plutôt mal perçu ! Mais il n’est évidemment pas question qu’elle fasse un veau tous les ans, comme ses copines qui la côtoient en estive, elle n’est pas une usine à veau, juste une vache de compagnie. Cela ne se fait pas dans le milieu d’éleveurs, du coup elle est victime de cruauté. On n’aime pas les « bandots » comme moi ! »

Une chose est sûre, avec ses 23 chevaux, sa vache, tous « non rentables », bien évidemment, Catherine dérange, dans la région.

Cela fait longtemps qu’elle l’a compris. Alors, quand elle a découvert sa pauvre Messila, les cornes coupées, elle n’a presque pas été surprise. Même si, impuissante, elle n’a aucun moyen de prouver quoi que ce soit…

« Messila, ma vache d’amour, torturée par un vacher diabolique qui œuvre malignement pour notre éradication. Le tortionnaire a atteint son but, faire du mal ! »

SOS24ANIMAUX050418

« Voilà la vengeance du vacher sur Messila, ma vache d’amour ! »

C’est surtout sa corne gauche qui fait souffrir Messila. « Il lui a coupé la corne si mal, que cela s’est infecté, puis a touché l’œil, qui est sorti de son orbite, avec du pus partout. Le vétérinaire voulait l’euthanasier »

Hors de question de ne pas tout faire pour sauver Messila.

Soins, angoisse, souffrance… Mais finalement, l’euthanasie peut être évitée. L’infection s’est étendue, et il faut enlever l’œil de la pauvre Messila.

Catherine n’avait pas besoin de ça.

Certains d’entre vous connaissent peut-être déjà l’histoire si touchante de cette dame au grand cœur. Elle vit dans la montagne, dans les Pyrénées Orientales.

« Je suis arrivée il y a 25 ans dans cette montagne... elle n'était peuplée que d'un troupeau de chevaux sauvages dont on capturait les poulains chaque année pour en faire des beefsteaks. Avec mon amour incommensurable des animaux j'ai bien sûr voulu les apprivoiser, malgré leur crainte des humains. Après de longues discussions, ils eurent enfin confiance en moi. »

SOS24ANIMAUX050418

Elle raconte le début de son histoire.

"Au départ, j’étais une citadine, sensible à la souffrance humaine et animale. J’ai atterri par hasard dans les montagnes catalanes, chez un éleveur de chevaux de viande. De beaux et adorables poulains bretons partaient chaque fin d’année dans le camion du maquignon pour l’engraissement en Italie par convoi de 600 bêtes.

Révulsée par ce destin, je proposai au propriétaire de les vendre à des particuliers.

Ce que je fis pendant 17 ans. Puis en 2002 jugeant l’affaire plus assez rentable, il décida de tout mettre à la “casse”.

Ce fut très rapide… peu de temps après la décision du propriétaire de vendre les chevaux, plusieurs maquignons avaient déjà envoyé des offres pour les racheter… "


Pour Catherine, il était impensable de laisser ces pauvres chevaux, juments, poulains partir à l’abattoir.

SOS24ANIMAUX050418

" Outrée, je me débrouillais pour lui racheter le troupeau. Ainsi, ils ne craignaient plus l’abattoir, mais l’avenir reste sombre. Le foin, les frais vétérinaires coûtent très cher pour tant d’animaux...."

Catherine vit toute l'année à 1 200 mètres d'altitude, sur un haut plateau, à une quarantaine de km de Perpignan. Sans électricité, ni eau courante.

SOS24ANIMAUX050418

Aujourd'hui, elle fait vivre 23 chevaux, 1 vache.

SOS24ANIMAUX050418

Messila avant son agression


SOS24ANIMAUX050418

Et au total, ce sont près de 200 pouliches et poulains qui ont été placés dans des familles, et ainsi sauvés grâce à Catherine.

"J'ai réussi à payer les poulains à leur propriétaire et les placer ensuite dans une famille d'accueil avec contrat d'adoption, me permettant de les récupérer en cas de problème."

Elle a fondé son association, la P.A.D.A.M., pour recueillir des dons pour l’entretien et l’alimentation de ses chevaux, en attente de placement.

SOS24ANIMAUX050418

Les frais augmentent très vite. Elle doit payer la location du terrain pour son troupeau, le foin, les compléments alimentaires, et les soins de ses protégés.

« Au total, je dépense entre 1 500 et 2 000 euros par mois…»

Les adhérents et les quelques donateurs ponctuels ne sont pas suffisants pour subvenir aux besoins du troupeau. Heureusement, certaines fondations dont celle de Brigitte Bardot l’aident ponctuellement.


Dans la montagne, les conditions sont si rudes.

Catherine se remémore ces dures journées passées, particulièrement en hiver, et nous permet ainsi de mieux comprendre ce qu'elle peut vivre au quotidien...

« L’enfer commença, neige, vent fort, et presque moins trente degrés. Très difficile de nourrir le troupeau dans ces conditions, surtout sans structures... »

SOS24ANIMAUX050418

"Pas un jour de calme, toujours glacial et neigeux. Les chevaux me cassaient tout. Je devais souvent me relever la nuit, « plonger dans la neige », pour voir ce qui se passait – épuisant.

Astrid, jument de douze ans, atteinte d’une grave infection urinaire qu’aucun traitement n’enrayait, n’a pu résister à ce terrible hiver. Elle vivait avec Macha, sa fille de sept ans, à l’écart du troupeau. Inséparables même dans la mort – Macha est morte un mois après sa mère, de chagrin !

Si certains prétendent que les animaux ne pensent, ni ne ressentent, pour ma part, j’ai la preuve que nous sommes loin de les égaler dans les sentiments profonds."

SOS24ANIMAUX050418

Plus récemment, c’est un de ses deux chiens, Croc mignon, qui est mort en deux jours d’une, leptospirose non diagnostiquée.

Et en décembre dernier, Catherine a perdu 2 juments Nanette et Lolie, trop faibles.

« Elles sont mortes de chagrin… »

De nombreux coups durs à encaisser, en plus de l’histoire de Messila. Et ce n’est pas tout, car Catherine a en ce moment également de gros problèmes de terrains.

« Ici, c’est la guerre des terrains entre les gros éleveurs, alors un troupeau de chevaux même pas rentable… »

Depuis le 31 octobre dernier, le terrain de 114 hectares sur lequel ont toujours vécu ses protégés ne peut plus les accueillir. Les propriétaires ne veulent plus de chevaux sur leur terrain.

Dans l’urgence, Catherine a réussi à trouver un arrangement avec un autre propriétaire qui possède un terrain, malheureusement plus petit, sans eau l’été, et sans hangar…

Pour Catherine et les chevaux, c’est dramatique. L’été, il faut leur monter de l’eau. L’hiver il faut leur monter du foin. Et le fait qu’il n’ y ait pas de hangar pour le stocker, suppose qu’elle doive leur apporter le foin, chaque jour…

SOS24ANIMAUX050418

« Un propriétaire d’un camion militaire 4x4 qui s’était engagé à monter le foin, nous a laissé tomber. Au moment le plus froid de l’hiver. J’essaie de monter avec mon 4x4 bringuebalant… 4 balles de foin tous les jours… Elles pèsent lourd et pour les monter dans le véhicule avec mes épaules foutues, je souffre beaucoup.

SOS24ANIMAUX050418

Je suis épuisée par cette situation ne sachant comment continuer à les faire vivre. Moi qui les gâtais beaucoup, j’ai l’impression de les trahir, de les abandonner, je pleure tout le temps. Presque aucune aide morale ou physique des villageois, on dirait qu’ils se délectent de notre malheur. »

Il y a quand même quelques personnes heureusement, qui l’aident à faire connaitre ses actions.

« Les épiciers de mon village, les seuls à comprendre ma situation, s’occupent de faire vivre ma page Facebook, puisque je n’ai pas d’électricité. Sans aide, sans Clic Animaux, je pense que nous disparaitrions tout simplement dans l’indifférence générale, étant moi-même ruinée par mon histoire familiale. »

Tous ces chevaux à nourrir et soigner, la pression du voisinage, les décès, chaque jour... c'est trop pour une seule femme. Elle a besoin de vous les clicoeurs.

Financièrement, elle reçoit de temps en temps de l’aide de la Fondation Bardot, de quelques donateurs. Mais ce n’est pas assez, sans vous elle ne tiendra pas.

« J’espère toujours un miracle… L’espoir fait vivre. Je vous embrasse »

SOS24ANIMAUX050418

3 000 euros sont nécessaires pour ce miracle.

Vos dons et appels du cœur permettront de financer :
- les soins nécessaires pour sauver Messila : 800 euros
- des granulés et des compléments alimentaires pour les 23 chevaux pour une année : 1 200 euros
- les vermifuges pour les 23 chevaux : 575 euros
- une aide pour les dépenses vétérinaires à venir : 425 euros

Merci !

 

En soutien à

SOS24ANIMAUX050418

ASSOCIATION PADAM : PADAM agit pour le placement de jeunes animaux, principalement les poulains, initialement destinés à l'abattoir, et recueille des animaux maltraités qui ont été retirés à leurs propriétaires en attendant leur future adoption ➤ En savoir plus

Parrainez les protégés de l'ASSOCIATION PADAM

SOS24ANIMAUX050418 SOS24ANIMAUX050418 SOS24ANIMAUX050418 SOS24ANIMAUX050418 SOS24ANIMAUX050418 SOS24ANIMAUX050418

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 86 commentaires)


Libelule a posté le 03/06/2018 à 22h23


Belle vie aux 23 chevaux et merci Catherine de l association Padam !
URGENCE ABATTOIR pour le cheval jericho sur association artemis jusqu' à ce soir 24 heure merci

Michele_37660 a posté le 28/05/2018 à 22h49

un prélèvement de 10 euros par mois pour vous aider, l'endroit semble si magnifique, mais pas les gens malheureusement. Si j'étais plus proche, je vous aiderai mais je suis en Bretagne! et nous avons de très nombreux chats, 3 chiens, 4 chevaux et 2 moutons dOuessant, dont un qui est vraiment incroyable.

LAURIE_905540106 a posté le 24/05/2018 à 07h46

CONTENTE POUR VOUS CATHERINE ET VOS ANIMAUX

Plein de courage et bonne continuation

Toute mon admiration pour ce que vous faites

Gadynette a posté le 24/05/2018 à 07h32

Un grand coup de CHAPEAU à cette DAME. Merci pour tout le travail que vous faites.

CHANTAL_41243 a posté le 23/05/2018 à 21h13

OH QUE JE SUIS CONTENTE POUR CATHERINE, votre cagnotte SI ANCIENNE, est ENFIN SOLDEE ! plein d'admiration pour vous, Dame Catherine si courageuse et généreuse pour vos animaux ! longue vie à vous et à votre troupeau de chevaux et à votre gentille vache !

Nathalie_45373 a posté le 23/05/2018 à 16h59

plein de bonnes choses pour l'avenir de vos animaux et de vous mêmes. la fiche est soldée, j'en suis ravie. Dommage que je ne réside pas près de chez vous,. Je serai souvent là pour vous donner un coup de main

Clicoeur_1914359003 a posté le 23/05/2018 à 16h21

Grande dame mais madame vil faut vous faire aider appel pour cette dame si dans son village il ya des gens avec un cœur aider cette dame dommage que je ne sois pas à côté longue vie à vous et à vos animaux.

Cenic a posté le 23/05/2018 à 13h22

J'espère que de bonnes volontés se révèleront pour soutenir et aider, à court, moyen et long terme cette grande dame au quotidien. Respect, Madame. Et j'espère que votre pauvre vache se remet, en dépit des séquelles irréversibles, de son agression.

Josiane_16787 a posté le 23/05/2018 à 10h18

Super les clicoeurs
On y est arrivé. Catherine va souffler un peu. De la joie quand une fiche est terminée.
Et du désespoir quand on voit tout ce qu.il se passe........
Bon vent à Catherine
Chloé

Yolande_1072 a fait un don de 30.00 le 22/05/2018 à 15h55

cette fiche est ancienne (6/04)

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte