Merci pour les 100 animaux !

Merci pour les 100 animaux !
  • 110078
  • 111


UN GRAND MERCI POUR EUX !

C’est un véritable appel au secours que nous lance Marie-Ange, une fidèle clicoeuse qui habite en Corse, pour Danielle, la fondatrice de l’association Les Sans Colliers de Corse.

Trop peu de gens sont au courant des montagnes que cette femme (« une super wonder woman ») soulève, dans le maquis corse, pour venir en aide aux animaux qui y sont persécutés.

L’association de Danielle est en grande difficultés financières. Les dettes vétérinaires sont trop importantes. C’est simple, il n’y a plus d’argent pour nourrir se soigner les animaux.

« Il en va de l’avenir des 100 animaux vivant sur le terrain de « Les Sans Colliers Corse »

Danielle Samartini se démène corps et âme pour la cause animale en Corse. Les « Sans Colliers de Corse » sauvent des animaux dans la région d’Ajaccio depuis de nombreuses années.

Chiens, chats, poissons, rapaces, serpents, ovins, bovins, elle s’occupe de toutes les espèces. Sans aucune subvention ni aide…

Elle est au bout du rouleau : « La fatigue, les coup durs, les décès, les abandons, les animaux fusillés, les menaces, les frais vétérinaires qui augmentent, les actes de maltraitance impunis, les politiques qui ne nous regardent pas… Je ne sais pas par où commencer. On n’est que des humains. On ne peut pas y arriver, ce n’est pas possible »

« Ici, on joue du fusil facilement »

SOSCORSE

« La Corse, comme nous l’explique Danielle, c’est un monde rural… Et ici on joue du fusil facilement, vous savez… »

Les mairies, sont tenues de respecter le code rural, ses lois et décrets mais, force est de constater qu’il n’en est rien et qu’en Corse, les cas de maltraitances sont malheureusement bien nombreux…

Le cas de la petite Nina, une petite ânesse, est un de ceux qui ont marqué Danielle.

« Elle était toute petite. Elle avait le dos complètement brûlé… que lui est-il donc arrivé… pourquoi ? On pense à un acte de malveillance »

SOSCORSE

Aujourd’hui, Nina va bien, grâce à Danielle.

SOSCORSE

« Les Sans Colliers de Corse » ont toujours répondu présents sur beaucoup de cas de maltraitance avérée… Mais ils sont si nombreux.

Des chiens trouvés attachés dans le maquis pour y mourir loin des regards… Des chats roués de coups dans les villages et rues des villes…

SOSCORSE

SOSCORSE

« Des chats inoffensifs tués chaque jour sur nos sites…
Celui-là a un fil de fer autour du ventre, bien serré… »


Des chiots jetés vivant dans les containers ou des sacs, comme ce petit que voyez ci-dessous, trouvé il y a quelques jours…

SOSCORSE

Des chevaux mourant de faim et de soif au vu de tous.
Des chiens battus, tués d’1 balle en pleine tête, écrasés volontairement.

SOSCORSE

Des vaches agonisantes sur le bord des routes, blessées à coup de fusil… « et que dire de leurs petits veaux de quelques semaines, se retrouvant orphelins, sans lait de leurs mamans, ils vont mourir après une longue agonie, souvent allongés auprès du cadavre de leur mère. »

Récemment, il y a eu le sauvetage désespéré de Sperenza, trouvé agonisante dans un champ.

« L'une de nos bénévoles, est passée devant en voiture… Elle a immédiatement repéré la jument couchée dans un champ. Son état critique ne faisait aucun doute, elle était agonisante »

SOSCORSE

Sperenza a été prise en charge par l’association de Danielle.

« …avec l'autorisation du propriétaire du terrain où elle se trouvait. Il apparaît, selon l'avocate de l'association, que ce dernier n'est en revanche pas le propriétaire de la jument. Grâce à sa puce nous avons pu voir qu'elle appartenait à une personne qui se trouve à l'étranger… »

Sperenza présentait des signes importants de malnutrition. Elle n'était pas non plus soignée pour sa piroplasmose, une maladie transmise par les tiques. Afin de limiter le trajet et faciliter les soins, elle a été emmenée à Ajaccio et placée dans un box, tout près du vétérinaire Aymeric Bernard.

«Entre deux consultations à la clinique il venait s'occupait d'elle, il ne l'a pas lâchée un instant», raconte Danielle.

Malheureusement, malgré tous les efforts, Sperenza n’a pas survécu. «Nous avons échoué, elle nous a quittés».

Il y a aussi eu l’histoire de cette vachette, fusillée et laissée pour morte.

SOSCORSE

Danielle a été informée par un appel de la mairie. : « Il y a un veau très mal en point dans un jardin privé »

Danielle s'est rendue sur place avec un vétérinaire et les pompiers.

Le pauvre hurlait et cherchait à se réfugier. « Nous l'avons endormi et commencé par lui poser un cathéter car sa bouche semblait très infectée. Sa langue pendait et sa gueule était toujours ouverte ».

En rasant l'animal, le vétérinaire s'est alors aperçu que la petite vachette avait reçu un tir de chevrotine à bout portant dans la joue gauche, lui fracturant la mâchoire. « Au vu de l'infection importante au niveau de la bouche, ça devait faire au moins deux jours que ce veau était dans cet état »

Malgré les soins, ce veau de 3 mois est mort dans la nuit à la clinique. Danielle ne s’en remet toujours pas…

« Ma poupée n’avait pas de prénom. C’était juste une vachette de 3 mois, elle est partie cette nuit malgré les soins de nos vétérinaires. Dès l’aube alors qu’on préparait son lait elle nous a quittés.
Comme Rémy. Comme Sperenza… Je n’oublierai jamais ses larmes.

En mon nom et au nom des personnes qui m’entourent, je jure que tant qu’il nous restera un souffle de vie je me battrais et ils se battront pour traduire en justice ceux qui font subir ça aux animaux.
Elle sentait le lait, elle avait des cornes d’un centimètre… Elle a été tirée à bout portant.

Repose en paix ma poupée, on pleure sur tes larmes, ta douleur, cette injustice… Tu avais ta place à l’Arche avec Dom et Marguerite. »

SOSCORSE

Et que dire, également, de cette pauvre vache, trouvée il y a quelques mois avec… pneu coincé autour du cou ?

SOSCORSE

« Il est impossible de savoir depuis quand la bête se trouvait dans cette situation mais certaines personnes affirment que cela ferait plusieurs mois. »

Danielle est mobilisée pour tenter d'aider le pauvre animal : "Un vétérinaire-pompier va se charger de trouver la bête et de la flécher. Il faut l'endormir car elle est apeurée, ce qui peut présenter un risque. Il faudra aussi vérifier que la vache ne souffre pas de lésions et voir s'il est possible d'identifier son propriétaire ».

SOSCORSE

Finalement, c’est triste histoire s’est bien terminée. La vache a pu être libérée de son pneu, « …par 2 formidables personnes ils ont pu lui découper le pneu et la relâcher. ...elle attend un bébé. Allez ma belle tu peux profiter de brouter l'herbe fraîche maintenant »

Danielle raconte également l’histoire de ce pauvre veau, bien mal en point…

SOSCORSE

« Des passants avaient aperçu sur un terrain situé à Mezzavia une vache, visiblement très maigre, qui éprouvait de grandes difficultés à mettre bas. »

Danielle s’est rendue sur place avec son vétérinaire peu de temps après. La vache avait mis bas. Mais le petit était tout seul, livré à lui-même…

« Le veau a été blessé à sa naissance, sa blessure l'handicapait lourdement et l'empêchait de se lever, impossible pour lui de pouvoir téter. »

Danielle a décidé de sortir la bête de la propriété pour l'emmener se faire soigner : « Nous sommes allés le récupérer, nous étions dans l'illégalité mais il était mourant. Nous l'avons transporté dans un camion que nous avions paillé pour l'occasion ».

Le veau a été accueilli et nourri au biberon pendant une semaine dans une clinique vétérinaire.

SOSCORSE

« Mais le pauvre petit, trop affaibli, est mort le 10 avril dernier. Les défenses immunitaires d'un veau sont faibles à la naissance et la consommation du lait maternel est indispensable pour qu'il trouve rapidement des forces. Une carence qui a été fatale à Rémi »

Ça fait beaucoup, toutes ces histoires mais c’est pourtant le quotidien de Danielle.

Quelques jours après la mort de Rémi, il y a eu encore une vache, trouvée abattue…

SOSCORSE

« Alors que pendant nos pauses déjeuner on essaie de trapper un chat blessé voilà ce qu’on voit sur la rocade de Porticcio. Aucun choc… La pauvre bête a été abattue. Triste spectacle pour nos enfants. »

Comment rester insensible, comment ne rien faire, face à tout cela ?

Voilà pourquoi Danielle a fondé son association.

L’association Les Sans Colliers Corses, c’est la maison de Danielle, et un grand terrain de 1600 mètres carré, clôturé. Elle y a installé tout le confort nécessaire pour ses protégés.

Il y a 3 chalets, pour les chats. Il y a une infirmerie. Les chiens vivent dans sa maison, ou son garage.

SOSCORSE

Pas de cages chez Danielle : les animaux évoluent en toute liberté.

Il y a aujourd’hui environ 60 chats, 12 chiens, 1 âne, Nina, et des poules. Tout le monde y vit dans une si belle harmonie.

SOSCORSE

A quelques minutes de chez elle, Danielle est en train, tant bien que mal, de construire un refuge, pour tous les autres animaux qui attendent de l’aide.

« Ça sera l’Arche de Nina »

C’est un projet qu’elle a initié il y a plusieurs années, suite à un don qu’elle a reçu, de 2 hectares de maquis. Mais qu’elle a malheureusement beaucoup de mal à concrétiser…

« Notre refuge se situe à 5 minutes de la maison, dans la maquis. C’est compliqué, la zone est montagneuse et très accidentée. On a dû faire des travaux, des terrassements.

SOSCORSE

Aujourd’hui nous y faisons déjà vivre 3 bovins, 1 vache qu’on avait retrouvée enchaînée, 2 taurillons rescapés de l’abattoir, et un veau, Kinder. Il y a aussi un cochon, Guimauve, et 1 mouton sauvé de l’Aïd »

SOSCORSE

Ces travaux sont une autre source de stress important pour Danielle, qui doit faire face à de nombreuses déconvenues, comme suite aux récentes pluies torrentielles qui se sont abattues dans sa région : « Encore un coup dur, le mur sous la pression de l’eau s’affaisse ! Tout est à refaire ! Hé oui on est bénévoles pas maçons, merci à Claude et Médé aussi effondrés ce soir que le mur. Peut-on encore y croire à l’instant ? On ne sait plus… Ce refuge est nécessaire mais nous restons des humains »

SOSCORSE

Danielle n’a aucun temps libre. A 60 ans, elle travaille encore. Son salaire, ses pause-déjeuner, ses soirées, ses matinées, ses week-ends, ses congés… c’est pour son association. Pour ses animaux.

Tous les matins, elle se lève à 6 heures. « Je commence par m’occuper des animaux à la maison. Je m’occupe des malades, change les litières, nettoie, lave. Je distribue les croquettes. Puis je pars au travail. Entre 12h et 14h, pendant ma pause déjeuner, je vais sur le terrain, sur nos points de nourrissage. Il y a plus de 200 chats qui attendent.

SOSCORSE

A 17 heures, je rentre à la maison. Et c’est parti pour à nouveau laver, distribuer des croquettes, soigner les malades, aller chez le vétérinaire… Et le week-end, et les vacances on les passe à construire notre refuge, avec nos petites mains ! »

Il n’y a pas que physiquement qu’il faut tenir. Moralement aussi… Les intimidations, pire, les menaces, Danielle connait.

« On ne nous laisse pas porter plainte. On nous menace… Cette terrible histoire, ce jeune qui avait trainé un chien avec sa voiture sur 8 km… J’ai porté plainte. Ça n’a pas pu aller au bout. On m’a menacée, pour le protéger… Les gens nous en veulent de mettre à jour leurs actes de cruauté. »

Parfois, ça commence par des rayures de voiture. Puis, pire… Danielle raconte ce qui est arrivé à sa collègue, qui l’aide régulièrement avec les chats : « On lui a pris son chat, et on l’a enfermé dans sa voiture. Et ils ont mis le feu à la voiture. Ils voulaient le tuer. Ils voulaient nous faire peur. Nous arrêter. Heureusement on est intervenues à temps, on a pu le sauver à temps. »

Danielle n’en peut plus. Elle a tant besoin d’aide. Les sollicitations n’arrêtent pas.

« Les gens nous connaissent. On m’appelle de toute la Corse. »

Elle essaie de placer et de faire adopter le plus possible, bien sûr. Mais ce n’est pas suffisant. Les animaux abandonnés, les cas de maltraitance sont trop nombreux.

Tous ces animaux rescapés de la barbarie des humains, ont, certes tous besoin d’amour et d’affection pour se reconstruire, mais aussi de soins vétérinaire et alimentaires.

SOSCORSE

Une situation financière des plus précaires

En Corse, les dons des particuliers sont pratiquement inexistants.

Quant aux mairies, les subventions sont plus que minimes… Danielle bénéficie de l’aide annuelle d’une mairie, administrant pourtant une région plutôt prospère, de 200€… Sachant que la stérilisation d’une chienne coûte à prix associatif entre 160€ et 180€ chez un vétérinaire et que de son côté l’association sauve plus d’une centaine de chiens, chats, animaux de ferme, chevaux, nacs ….

Chaque année, Le calcul est vite fait… L’association de Danièle doit se battre, inlassablement, au quotidien pour trouver les sommes nécessaires afin de pourvoir aux soins et à l’alimentation de ses protégés.

Est-ce qu’il faut laisser mourir ce bébé, d’à peine 3 semaines, qui avait passé plusieurs jours sans sa mère ? Les mouches avaient pondu sous la patte créant un cratère plus de 30 vers qui étaient dans la plaie…

SOSCORSE

Impossible de s’y résoudre pour Danielle.

Mais aujourd’hui, l’association se trouve dans l’impossibilité de faire face à ses dettes vétérinaires et de continuer les sauvetages.

Si elle ne commence pas à les rembourser, elle devra faire face à une saisie de sa propre maison et terrain où ses animaux de ferme, canidés et félins ont trouvé la paix et la sérénité dans l’attente pour quelques-uns, d’une possible adoption.

Alors, c’est un véritable cri du cœur que nous lance Danielle…

« Les sans colliers ce sont un cheval, un âne, des poules, un cochon, des hamsters, des dizaines de chats, 11 chiens et un refuge en construction...

Les frais d'hébergement, de téléphone… et une grande partie du matériel ainsi que les véhicules sont financés par nos salaires.

Cette semaine, ce mur effondré, ainsi que le vol de notre visseuse, nous a mis à genoux.

Malgré nos espoirs et notre volonté nous voulions capituler. Ce refuge est plus que nécessité, car en Corse aucun refuge chats et autres animaux n'existe.

Nous n'avons pas pignon sur rue, comme un refuge, aussi seuls ceux qui nous côtoient savent le nombre d'animaux hébergés, nourris et soignés. Du coup, les aides ne sont pas spontanées, même ma famille en fait les frais, je les mets à contribution.

Nous ne jouerons pas les pleureuses, en un semaine les frais vétérinaire entre Satine, Maurice un petit chat énucléé et les otites de Chipie… Tout cela avoisine les 1 000 euros… et c'est ainsi régulièrement.

Les bovins et équidés avalent les bottes de foin à 14 euros vitesse grand V, alors nous sombrons sans compter tout le reste.

Les fausses propositions d'aide à maintes reprises, ce terrain pas facile tout ça nous a achevés…

Certaines associations caritatives sont aidées à foison, les associations de protection animale

Rien.

Rêverons-nous d'un mécène ou d'un miracle ?

Quand on voit les dons pour une bâtisse c'est vrai qu'on a mal au cœur, partout en France il y a des refuges pourquoi pas ici, Ajaccio, Bastia on en a besoin, ce n'est pas un luxe.

J'ai en quelques mois essuyé des plâtres, ma voiture a été endommagée, et des choses bien plus graves encore. Dans cette tourmente, j’ai eu la chance d'être entourée, comme si la P.A. nous enrichissait….

Je ne suis plus sûre de rien, la seule chose dont je suis certaine c'est que je suis honnête envers les animaux.

Parfois on pense qu'on aurait dû ne jamais faire cette association. Mais je pense qu'on a tous une mission sur terre là notre est celle-là.

Merci de m'avoir lue ».


Nous allons vous aider, Danielle, tenez-bon, les clicoeurs sont là.

SOSCORSE

5 300 euros au total sont nécessaires !

Vos dons et appels du cœur aideront à financer la dette vétérinaire la plus urgente, et à acheter de la nourriture pour ses protégés.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 111 commentaires)


Mitiga a posté le 21/07/2019 à 15h25

Bon courage à vous Danielle. Vous voyez, il fallait y croire! Aucune fiche qui parait sur le site n'est pas soldée. Certaines sommes demandées sont très importantes, et même si ça prend du tout, les Clicoeurs y arrivent toujours!!!

0'maley a posté le 16/07/2019 à 14h51

Je viens de regarder la page FB de l'association Les Sans-Colliers de Corse. Danielle remercie tous les donateurs de Clic Animaux. Mais, c'est bien ce que je pensais, elle n'y croyait pas...

Je suis les sauvetages en Corse depuis près de 10 ans. A l'époque, j'avais découvert la misère animale en Corse du Sud grâce à une diffusion de... Marie-Ange. Encore elle ! Ce qui a changé depuis ? c'est la réaction des Corses eux-mêmes. A l'époque, les Corses insulaires et du Continent sont arrivés en disant "ça ne sert à rien, on a tout essayé, on y arrivera pas". Ca m'a tellement agacée que je me suis mise à aider l'association que Marie-Ange nous présentait...

Cette fois, les Corses sont venus sur cette fiche et ils n'ont pas dit "ça sert à rien, on n'y arrivera pas" et... on y est arrivé.

Je me joins aux autres cliqueurs pour dire à Marie-Ange et à Danielle de ne plus attendre que la situation soit désespérée pour venir nous présenter des sauvetages. A nous tous, on déplace des montagnes.

Marie-Ange a posté le 17/07/2019 à 10h00

Merci ma chère O'Maley tu es un amour

Je continuerai à aider toutes les associations qui m’appelleront à l'aide ......Cependant, il est important de souligner que cette aide ne pourrait être sans le formidable travail de toute l'équipe de Clic Animaux, équipe que je tiens à remercier sincèrement
Sans ce cite , nous ne pourrions nous faire connaître tout le travail et toutes les difficultés que rencontre toutes ces associations méritantes.

Comme tu vois, je profite de ma retraite pour ne pas me reposer LOL !!!

A bientôt donc pour d'autres batailles , pour d'autres appels à l'aide , pour d'autres sauvetages et soutiens

Marie Ange

Bertille77 a posté le 16/07/2019 à 10h09

Bonjour Danielle et Marie-Ange des "Sans colliers de Corse",
Merci pour ce que vous faites, pour tous ces "sans colliers" qui ont bien besoin de votre Association et de l'aide des familles de Corse et d'ailleurs ! Vous avez raison : il ne faut pas baisser les bras et continuer, avec courage, douceur et force mentale !
Vous serez toujours soutenues dans vos actions, même s'il faut demander, et redemander et même si les bonnes réactions ne viennent pas de suite. Tenez bon !
Qu'ainsi vous vous sentiez un peu soutenues et soulagées pour tous vos petits protégés ! Plein de caresses et de bisous pour eux ????.
Nous pensons bien à eux, bien à vous !
Donnez-nous de vos nouvelles.

Marie-Ange a posté le 16/07/2019 à 08h09

MERCI MERCI mille fois A VOUS TOUS

Vous êtes vraiment TOUS FORMIDABLES !!
Associée avec tous les protégés de "les Sans Colliers de Corse" et surtout Danielle qui pleure de joie aujourd'hui,
NOUS REMERCIONS DU FOND DU COEUR, TOUS LES AMIS DE CLIC ANIMAUX

M.Ange pour "Les Sans Colliers de Corse"

Clara a posté le 16/07/2019 à 10h16

Très heureuse que cette collecte soit terminée et que vous puissiez souffler un peu.... Calinez vos petits amours et surtout n'hésitez pas à nous demander de l'aide quand vous n'en pouvez plus et que vous vous sentez impuissante devant tant de frais vétérinaires.....Courage, nous sommes là !

Gadynette a posté le 16/07/2019 à 08h03

mille mercis !!!!

Repose en paix, petit chiot, tu t'es éteint dans les bras de celle qui te chérissait tant !

Sylvie_12530 a posté le 15/07/2019 à 19h00

On y est ! Nous venons tous de jouer une belle partition pour les animaux ...

Marie-Ange a posté le 15/07/2019 à 15h21

Les iles Françaises, à l’identique de tous les départements Français, sont peuplés d’humains qui ont choisis de se battre contre la cruauté, l’abandon et la maltraitance sous toutes ses formes
Si les premiers méritent d’être cités en exemple, malheureusement, il y a aussi parmi eux, des humains indignent, capables des pires ignominies
Les premiers, vont sauver, aimer, soigner et mettre la plus part de leurs protégés à l’adoption en choisissant des familles dignes de ce nom.
Ces humains valeureux, se battront aux côtés leurs protégés afin que ceux-ci puissent avoir les meilleurs soins, la meilleur nourriture et surtout, leur donner l’affection et l’amour que TOUS ont droit.
Mais comme dans toutes les sociétés, dans tous les pays, dans chaque contrée, il y a des hommes et des femmes, que je qualifierais de LÂCHES IMMONDES individus, qui prennent plaisir à faire le mal sur les animaux.
Ces êtres malfaisants sont près de nous. Ils sont peut être nos voisins, des parents, des amis, des personnes ayant pignon sur rue ……etc !!
Tous les jours, nous sommes confrontés aux abandons cruels, aux actes de tortures, aux massacres d’animaux perpétrés partout dans le monde. Ces faits et image sont nos lots quotidiens que nous rencontrons sur toutes les régions de France et dans d’autres pays européens.
Souvent, j’entends bon nombre d’associations prêtes à lâcher prise tant est grande la pression des amis, des banques, des hommes de sciences qui vous enjoignent de régler impérativement les précédentes factures vétérinaires !!
Mais, il y a plus grave, beaucoup d’associations, avec à leurs têtes des femmes et des hommes courageux, sont souvent très seules pour assurer et assumer le quotidien.
Toutes sont à la recherche de FA, de membres donateurs, de parrains et de marraines et surtout de BENEVOLES qui viendraient soulager le responsable de telles ou telles associations.

Aussi, plus que jamais soyons solidaires entre nous afin d’aider ceux pour qui nous nous sommes engagés dans cette noble cause.
Nous sommes tous Corses, Auvergnats, Provençaux, Lorrains, Bretons Vendéens ….Tous les pays du monde où la voix des animaux doit être entendue et respectée.

0'maley a posté le 15/07/2019 à 09h32

J'entends les appels à boycott, n'allons pas sur ces îles toxiques les animaux. Quelle bonne idée !!! en privant les insulaires des revenus du tourisme, vous rendrez encore plus précaire la situation des animaux et vous priverez leurs protecteurs de revenus.

Les touristes sont-ils conscients de la situation en Corse et dans les DOM-TOM ? Ceux qui n'ont pas envie de voir ne verront jamais. Les autres voient et essaient d'aider. C'est une goutte d'eau dans la mer, mais ils font leur part.

Ceux qui reviennent chez eux avec le chien ou le chat qu'ils ont nourri et emmené chez le véto sur place. Ceux qui alertent sur les réseaux sociaux et témoignent de ce qu'ils ont vu. Ceux qui deviennent membre d'une association, paient leur cotisation et font des dons. Ceux qui se transforment en famille d'accueil provisoire sur place. Vous ne vous êtes jamais demandé d'où sortaient ces FA chez qui les associations mettent en sécurité les animaux des rues avant un départ pour la Métropole ou pour le Continent ? Vous savez, ces animaux pour lesquels les associations nous disent : il nous faut une solution avant le xx, après la famille d'accueil s'en va...

Chacun peut faire sa part.

Mimine a posté le 15/07/2019 à 11h51

il y aura toujours des cons pour y aller.

0'maley a posté le 15/07/2019 à 12h35

Mais si c'est con en profitent pour prendre conscience de la situation et se mettent à soutenir une association sur place, c'est tout gagné pour la cause animale.

Mimine a posté le 15/07/2019 à 21h01

@'maley,permettez moi de vous dire que vous vous mettez le doigt dans l'oeil,les consciences ne font pas parties des vacanciers,ils ont d'autre chats à fouetter ( complètement indifférent aux animaux.

Sylvie_12530 a posté le 15/07/2019 à 01h36

Chère Danielle,

Je comprends tellement votre douleur et nous la partageons tous ici, mais n'abandonnez pas ... Grâce à vous combien d'animaux sont sauvés, nourris, dorlotés, câlinés comme jamais ils n'auraient pu espérer l'être ?
Continuez à mettre en valeur votre association, vos actions, et ici nous répondrons toujours présents.
Petite, je nourrissais les chatons errants dans un coin de Corse, je continue à le faire dans un coin du continent :-) A nous tous, petits gestes et grands actes, nous y arrivons, et c'est surtout grâce à des personnes comme vous. Ce soir j'envoie de gros câlins vers le ciel pour ce petit chiot, j'en ai déjà envoyé pour Marguerite et maintenant qu'ils sont réunis, ces deux là veillent sur vous.
Merci à Marie-Ange de se faire votre relais, votre porte-parole, ce serait bien que les touristes sachent tout cela, qu'ils connaissent un peu l'envers du décors, à quand une chanson Corse dédiée à tous ces animaux qui souffrent en silence ?

Lune a posté le 15/07/2019 à 06h53

Je m’associe aux mots, au ressenti de Sylvie..
De douces pensées s’envolent vers vos petits...ceux d’ici et ceux de là haut.
Haut les cœurs valeureuse Danielle !.

Marie-Ange a posté le 14/07/2019 à 21h12

Chers amis,

Les drames n’ont pas épargné Danielle et ses protégés. Après l’assassinat de sa chère Marguerite, un des petits chiots (trouvé dans une poubelle avec ses frères et sœurs) qu’elle biberonnait s’est éteint dans ses bras.
J’ai entendu la douleur de Danielle,
J’ai entendu toute la tristesse et le désespoir d’une personne qui pleure la perte de son animal, son amie, sa joie de vivre
J’ai retenu tant bien que mal mes larmes en entendant ses pleurs.
Je peux vous assurer qu’il faut être forte pour affronter un tel chagrin, sans faiblir afin que votre amie ne sombre pas.
Alors je lui ai narré vos commentaires qui soulignent tout votre soutien à tous ses protégés et à son association.
Je lui ai dit votre amour pour les animaux,
Je lui ai dit combien vous étiez tous formidables et qu’elle était assurée, dorénavant, de compter bon nombre d’amis auprès des membres de clic animaux.
Aujourd’hui, portée par tout cet amour que vous lui avez prodigué, Danielle est décidée à continuer, avec plus de vigueur, son combat contre la maltraitance et l’abandon

MERCI à TOUS

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte