Merci pour L'Association d'Assistance aux Animaux du Caillou et ses 600 protégés !

Merci pour L'Association d'Assistance aux Animaux du Caillou et ses 600 protégés !
  • 139117
  • 76


Ils ont tant besoin de vous, les clicoeurs.
Et comme toujours, vous avez été là ! 
Un grand merci pour eux ! 

« Il est environ 22 heures…

Le calme de la nuit est soudain brisé par des hurlements :

« Je vais te tuer ; je te coupe la tête… sales clebs, … ».

Sur le chemin passant devant la maison, un homme est arrivé à pied, un sabre à la main. Diane le connait, un voisin, pas celui qui nous attaque depuis des années, un autre.

Malgré l’obscurité, il est visiblement saoul, et très certainement « canabissé ».

Sous les coups de sabre, le portail s’ouvre. L’homme s’engage alors à l’intérieur de la propriété. Les menaces continuent : « je vais te tuer, je coupe ta tête, bâtard, je vais te tuer, je coupe ta tête ». Il brandit son sabre, fait constamment de grands gestes amples comme s'il coupait l'air autour de lui. Il casse une caisse en plastique où l'on stocke du matériel devant le portail à grands coups de sabre rageur.

Il a en face de lui, une seule personne, une femme, moins de 50 kg, de taille moyenne… Lorsqu'il rentre, elle lui hurle : "Hé... va-t’en, rentre chez toi !"

Quelques chiens convergent vers lui, alertés par le ton de Diane ; il fait demi-tour et sort sur le chemin.

Il s’éloigne alors... Quelques minutes plus tard, il redescend, passe devant le portail et ça recommence, insultes, menaces : « sales clebs, bâtard, je descends et je te tire dessus ».

De retour chez lui, ses hurlements continuent toujours, puis plusieurs coups de feu sont tirés en direction de la maison.

Diane appelle alors la gendarmerie.

Le retour du gendarme en ligne est … « rentrez chez vous, enfermez-vous ! Et venez demain matin porter plainte ! », explicite. Non, ils ne se déplaceront pas… »


Ca faisait un long moment que nous n’avions pas eu de nouvelles de Chris et Diane…

Nous commencions à nous inquiéter. On sait ce qu’ils risquent, à vouloir aider des animaux, chez eux, en Nouvelle-Calédonie.

Les histoires qu’ils viennent de nous raconter nous font comprendre leur silence.

Trop occupés à se défendre, à défendre de leurs chiens, à trouver un nouveau refuge. A parler, en vain, avec la police, avec l’administration locale…

Diane Moreau, la fondatrice de cette formidable association, nous explique : « Nous n’avons pas trouvé le temps d’envoyer les demandes de subventions. Et Chris est tombé malade en août 2018. Il est resté dans un coma artificiel en réanimation jusqu’à novembre, son pronostic vital n’était plus engagé à partir de mi-novembre 2018, il est cependant resté en rééducation fonctionnelle jusqu’à mars 2019, il a dû récupérer sa masse musculaire et de l’énergie…

Nous nous sommes retrouvés complètement débordés et noyés face aux actions de l’association à continuer, mais aussi de toute la logistique à assurer… »


Les agressions envers les chiens ne les surprennent plus.

Mais désormais, ce sont eux qu’on agresse.

Certaines personnes ont même cherché à les tuer. Et pas qu’une seule fois…

« C’est bien moi qui suis la cible. L’intention de blesser, voire de tuer, est évidente ! »


Diane nous raconte une autre agression :

« Vers 7h30 le matin, le refuge de l’AaaC essuie une douzaine de coups de fusil d’un voisin très vite identifié car multirécidiviste d’agressions à notre encontre, depuis au moins 8 ans. Les coups sont tirés, accompagnés des propos racistes habituels : « ici c’est kanaky, sale enculé de blanc, sale clebs, fais ta valise…

La nouveauté ce jour-là : la moitié des impacts sont visibles sur un abri en tôles, la maison, la voiture, à hauteur de poitrine. Les chiens du refuge n’excèdent pas 60 cm de haut, c’est bien moi qui suis la cible. L’intention de blesser, voire de tuer, est évidente !

Je suis seule au refuge à ce moment-là, je suis sortie calmer les animaux ; je m’accroupi immédiatement comprenant le danger, puis j’alerte la gendarmerie. Dans la patrouille venue 30 minutes plus tard, le gendarme est dans le déni : mais non, il ne vous a pas tiré dessus. »


Ce n’est pas la première fois que Diane et Chris se font agresser.

« Le même homme qui nous agresse de manière récurrente depuis 7 à 8 ans, si ce n'est plus. Les propos tenus sont toujours les mêmes, à chaque agression. »

Diane a un enregistrement sonore d’une agression. Où l’on entend, les chiens, les insultes. Et les coups de feu, à deux reprises…

Comment peuvent-ils tenir ?

Ils ont fait le maximum pour porter plainte, sans résultats malheureusement. Au contraire…

« J’ai déposé une plainte en gendarmerie, sans trop d’espoir… De nombreuses plaintes ont déjà été déposées contre l’individu, classées sans suite ou au mieux il s’est fait ‘’gronder’’, pour des actions ‘’anodines’’ : portail cassé, maison caillassée, coups de feu au-dessus de la maison, insultes racistes systématiques, agression de mon conjoint sur la route et tentative de passage à tabac, coups de feu sur la maison… »

Et cette affaire a même finit pas se retourner contre eux.

« L’officier développe une grande empathie pour l’agresseur, qui se plaint des chiens de l’association pour justifier ses comportements xénophobes, il va œuvrer contre celle-ci auprès d’un inspecteur des installations classées de la Province Nord, de la Direction du Travail et du maire de notre commune…Tout est fait contre notre association… Ils ont choisi d’attaquer la victime, plutôt que de circonvenir l’agresseur. »

Les actes de maltraitances sont quasi quotidiens. Le voisinage et les populations locales veulent les faire craquer.

Le refuge actuel de l’AaaC se situe à Houailou, en Province Nord, en plein milieu d’une tribu.

SOS600ANIMAUX170120

Pourquoi au milieu d'une tribu ?

"C’est tout ce que nous avions trouvé à louer lorsque nous avons commencé à recueillir tous les « damnés de la terre » de la Province. A l’heure actuelle ce refuge, n’est plus adapté – si tant est qu’il l’ait été un jour – à l’accueil des animaux. Il est aujourd’hui bondé, créant des nuisances qui deviennent insupportables pour nos voisins."

Chris poursuit : "Si lors de notre arrivée, nous avons subi « le baptême du feu » (caillassages à la fronde, insultes, dégradations des bâtiments et de nos véhicules, destruction de notre portail – par voiture bélier, puis par des brutes fortement alcoolisées) nous pensions que le pire était derrière nous…"

Diane et Chris ont fondé l'Association d'Assistance aux Animaux du Caillou en 2010. C'est l’une des plus importantes associations qui œuvre en Nouvelle-Calédonie.

Le refuge de l'association est aussi la maison de Diane et Chris. Ils y accueillent aujourd’hui 90 chiens et 40 chats.

SOS600ANIMAUX170120
 
SOS600ANIMAUX170120

Ces animaux viennent soit de la rue, soit de la brousse où ils sont en grand danger et dans des états abominables, soit enlevés à leurs propriétaires car en situation de maltraitance ou avec un pronostic vital engagé.

SOS600ANIMAUX170120

La maltraitance animale "banalisée" en Nouvelle-Calédonie

« En Nouvelle-Calédonie, l’animal compte moins qu'un objet…

La maltraitance animale est presque culturelle. L'animal compte encore moins qu'un objet. Les gens ne se sentent aucune obligation vis à vis d'eux. S'ils n'ont pas envie de le nourrir, ce n'est pas grave, il mangera demain ou après-demain. Ils ne le soignent pas non plus. Pourquoi faire ? S'il meurt, ils en récupèreront un autre. Tout le monde en propose gratuitement. Il y en a tellement... »

SOS600ANIMAUX170120

« Certaines ethnies les mangent, d'autres s'en servent comme appât pour la pêche et d'autres encore ne les utilisent que comme gardiens, attachés 24h sur 24h et 365 jours par an, et nourris "au lance-pierres".

S'ils en perdent un, ils en reprennent un autre aussitôt. Les gens laissent leurs chiennes se reproduire et faire des chiots tous les 6 mois...

La stérilisation d'un animal est considérée comme contre-nature ou bien trop onéreuse pour l'importance que l'animal peut avoir dans un foyer lambda. Les élus et politiciens ne s'en soucient guère. »


Diane et Chris sont mobilisés pour aider le plus d’animaux possible, et ils consacrent aujourd’hui leur vie aux animaux.

Arrivée de métropole en 2004 pour enseigner, Diane a rapidement fait le constat de toute cette maltraitance animale. Au lieu de fermer les yeux et de profiter de son temps et de son argent, elle décidé de se battre pour eux.

Elle leur consacre tout son temps, ses vacances, ses jours de fêtes...

SOS600ANIMAUX170120

L'association n'a aucun frais de structure. Tout l'argent versé, que ce soit en dons, subventions, en échange d'objets vendus lors de brocantes, bijoux etc, est utilisé à 100% pour le nourrissage, les soins et la stérilisation des animaux.

Les animaux proposés à l'adoption, sont donnés aux adoptants gratuitement. Ils peuvent bien évidemment faire un don libre s'ils le souhaitent, mais ce n'est pas du tout une obligation. Beaucoup ne donnent rien, mais ce n'est pas important pour Diane. Ce qui l'importe, c'est qu'ils aiment et s'occupent correctement de l'animal adopté à l'association.

"Ce que je fais, est difficile. Tous les gens qui sont sur Nouméa, ma famille, mes amis, me disent que je suis folle, que je pourrais profiter de la vie tranquillement dans une villa au bord de la mer à Nouméa... Ça, je le sais, mais si je continue à le faire, c'est parce que personne d'autre n'a la volonté et le courage de faire ce que nous faisons Chris et moi en brousse. Et que deviendraient tous ces animaux que nous nourrissons, aidons et sauvons ? Il faut nous aider, l'association doit continuer à exister !"


Devoir nourrir, soigner près de 600 animaux

En plus des animaux du refuge, il y a environ 350 chiens que l'association aide directement dans la rue, ou chez leur propriétaire.

C’est également un réseau de 30 familles d’accueil, 25 animaux stérilisés par mois, et environ 50 adoptions par an. De nombreux animaux doivent leur vie à l'Association d'assistance aux animaux du Caillou.

Parmi les nombreux cas de sauvetages effectués par l’association, il y a par exemple le cas de Yoda, une gentille chienne qui a trouvé une famille après 6 années passées au refuge !

SOS600ANIMAUX170120

Yoda, atteinte de démodécie et abandonnée par ses maîtres au refuge après avoir été « shootée » par une voiture : bassin et 3 pattes cassés, traumatisme crânien. Au refuge pendant plus de 6 ans, maintenant en bonne santé et adorable, elle a enfin trouvé sa famille pour la vie !

Mais tous n’ont pas eu la chance de trouver une famille.

Beaucoup, bien mal en point, blessés, malades, handicapés, détruits psychologiquement… psychologiquement sont à la charge de Diane et Chris.


Il y a Lou, 10 ans

SOS600ANIMAUX170120

« Déjà bien trop d’années passées à se cacher dans son coin du refuge... Lou est craintif, il n'a pas eu un passé facile. Il mériterait une famille qui va tout faire pour lui redonner goût à la vie et changer son regard abattu. Ce serait un panier retraite pour la fin de sa vie.

C'est un solitaire, qui se montre d'une humeur égale avec ses congénères, il ne joue avec personne, mais n'est pas agressif avec les autres non plus.... Il est doux et un peu craintif mais très très affectueux. »



Daiko, un toutou aveugle

« Il vivait dans un carré de grillage pour sa sécurité. Il devait se sentir bien seul, c’est peut-être pour ça qu’il a forcé le grillage. Depuis Daiko vit dans la rue devant le refuge, il est aveugle mais se débrouille très bien, il répond quand on l’appelle, il est plein d’amour ! »


Douce, « une trop bonne gardienne… »

Douce a été récupérée en tribu, il y a quelques années, parce qu’elle avait été sabrée…

« C’est une excellente gardienne, capable de détecter, débusquer un intrus à plus de 100 à 150 mètres du refuge. Elle menacera et continuera à harceler un individu mal intentionné tant qu’il n’aura pas quitté le périmètre immédiat du Refuge…

SOS600ANIMAUX170120

Douce avant son agression

Nous avons déjà constaté maintes fois, qu’ils essaient régulièrement de la percuter lorsqu’ils passent devant. Mais elle est maligne, elle le sait, et depuis quatre ans, réussit régulièrement à éviter toute collision ou attaque directe …

Cela a donc été l’escalade, et ils ont fini par « l’avoir », ils ont fini par lui TIRER dessus.

Douce a disparu après les tirs qui lui ont déchiré l’oreille. Lorsque nous sommes intervenus en courant, il n’y avait plus personne, ni chiens, ni tireur… Il y a eu un seul impact de plusieurs plombs, elle est finalement revenue vers nous après s’être cachée pendant trois jours, et nous l’avons transférée chez le vétérinaire…

Il y avait une forte infection et une partie de l’oreille avait commencée à se nécroser, mais le pavillon a arrêté les plombs qui n’ont pas pénétré plus loin… Sinon elle serait morte. »

SOS600ANIMAUX170120

Douce est restée trois semaines chez le vétérinaire par nécessité d’un environnement stérile pour la cicatrisation de son oreille….


Kol, victime de l’inconscience…

C’est un gentil petit chien de tribu de 7 mois.

« Simplement, c’est « juste » un chien de tribu, il reste donc à sa place, dehors … Sa maîtresse, 11 ans, comme beaucoup d’enfants en tribu, conduit volontiers la voiture de ses parents, dans la tribu et parfois un peu plus loin, quand les gendarmes ne traînent pas dans les parages …. »


Un matin, malheureusement, Kol comme à son habitude depuis qu’il est tout petit court devant, derrière, la voiture de sa jeune maîtresse, personne n’a jamais eu l’idée de l’en empêcher, « un chien qui court après une voiture, c’est normal pour tout le monde… »

Et ce qui devait forcément arriver un jour, est arrivé, elle lui a roulé dessus, sur le chemin de la maison, et au lieu de freiner, lorsqu’elle a vu qu’elle allait le percuter, elle a accéléré, paniquée … Elle a donc aggravé le choc qui aurait pu être relativement modéré ….

Elle lui a tout cassé.

Voici le rapport du vétérinaire : « fracture humérus droit déplacée + fracture bassin gauche + luxation tête fémorale gauche »

« … Au lieu de nous l’amener directement après l’accident, voyant que Kol souffrait de la patte et ne la posait plus, sa grande sœur a décidé de le soigner…. Elle a donc fabriqué, avec les moyens du bord, une attelle, une baguette de bambou et du scotch … Au bout de deux jours, Kol gémit toujours il ne se lève plus, ne mange plus, il dort et il pleure toute la journée, la famille décide enfin de nous l’amener.

Nous lui enlevons l’attelle de fortune qui le fait souffrir. Le tuteur est une baguette de bambou avec un nœud, qui lui rentre dans les chairs…

Heureusement que nous sommes là, combien de temps, sinon, lui auraient-ils fait endurer cette torture….

Nous le transférons le jour même, chez le vétérinaire, qui lui administre enfin des antidouleurs, et il est opéré le lendemain.

Kol va avoir besoin de plusieurs mois pour se remettre de cette triple fracture, et il ne sera certainement pas rendu à sa famille d’origine en raison des séquelles qu’il gardera de l’accident… Il restera légèrement handicapé, et n’aura plus sa mobilité d’antan… Pour l’instant il est en convalescence dans une de nos familles d’accueil…. »

SOS600ANIMAUX170120

Quelles souffrances Kol aurait-il enduré, avant de mourir d’une gangrène, si nous n’avions pas existé ? »


Pipo : blessé par un cochon sauvage

SOS600ANIMAUX170120

« Pipo est un gentil jeune chien de chasse, il a huit mois et il n’est pas vraiment prêt pour la chasse …. Mais en brousse profonde, qui s’inquiète de savoir si un jeune chien est prêt pour rejoindre une meute de chasse ? Il a été récupéré par un maître chasseur, il doit aller à la chasse, sinon il n’aura rien à manger ….

Un jour donc, Pipo, part à la chasse, il suit la meute de 7 à 8 chiens, qui suivent le chasseur….

Le maître est sur la piste d’un gros cochon sauvage, Pipo comme les autres chiens s’élance et pousse pour son maître ….Le cochon est vite rattrapé par la petite meute, il fuit, fuit et soudain harcelé par les chiens par derrière, par devant, sur ses flancs, se retourne et attaque les chiens… La plupart des chiens de la meute esquive la bête traquée, paniquée et prête à tuer pour se défendre….

Il fonce sur le chien le plus faible, le plus inexpérimenté pour se faire un passage et sauver sa vie…

Il pique Pipo avec ses défenses et se crée un passage…. Pipo hurle de douleur et de peur, il s’écarte, le cochon a percé ses entrailles…

Pipo a été éventré, il a une partie des intestins qui sort du ventre. Il a déjà une infection… Après examens, le vétérinaire trouve deux « coupures ».


Pipo a besoin d’une opération en urgence.

« La vétérinaire n’est pas sure que Pipo s’en sortira, mais elle a fait tout ce qu’elle pouvait faire pour lui…. »


Sky… Il protégeait le champ de son maître…

SOS600ANIMAUX170120

« Sky est un jeune chien de 9 mois, Un matin, sa maîtresse et lui partent au champ. ils voient de suite, tous les deux, le cochon fouir la terre sur le tumuli d’igname….

Sky, n’a jamais chassé, mais instinctivement, il sait qu’il doit attaquer cet intrus, qui ne fait pas partie de sa famille. Il voit, il sent, sa maîtresse, stressée et très en colère contre ce cochon sauvage.

Mais elle a aussi peur, c’est un gros cochon sauvage qui peut l’attaquer si elle se met sur son chemin, il est affamé, et donc beaucoup moins prudent que d’habitude…

Sky sait qu’il doit faire quelque chose, il s’élance donc en aboyant pour essayer de faire fuir la bête sauvage, mais le cochon fait face, et il est deux fois plus gros que Sky….

Sky s’est bien battu et il a fini par mettre en fuite le voleur d’ignames, mais dans la bagarre, il a été blessé, le gros cochon ne l’a pas raté ….

Sa maîtresse, trouve une voiture et nous l’amène deux heures plus tard….

Sky a été transféré chez le vétérinaire dans l’après-midi et il y est resté trois semaines, le temps que les chairs endommagées se régénèrent autour de l’os mis à nu…. »



Aujourd’hui, que faire pour les aider ?

Ils doivent faire vivre chaque jour au refuge, 90 chiens et 40 chats. Les nourrir, les soigner.

SOS600ANIMAUX170120

Mais leur engagement ne s’arrête pas là puisque c’est entre 450 et 500 chiens de tribus et des rues qui sont nourris et soignés chaque mois par l’association. Cela représente un budget énorme, rien que pour les croquettes.

Il y a également les 30 chiens répartis en familles d'accueil sur tout le territoire.

Ils sont lourdement endettés auprès de leur fournisseur de croquettes, qui leur impose désormais de payer comptant chaque commande. Ce qu’ils ne peuvent pas faire, faute de trésorerie…

« On a besoin d’aide, d’argent… parce qu’on est fauchés !

2019 a été une année blanche pour les subventions… Et notre plus fervent donateur n’a pas versé sa contribution, pourtant indéfectible, depuis que l’Association existe - environ 14 000 euros. Nous avons beaucoup de factures impayées de 2018 et il faut rajouter celles de 2019.

Nous faisons tout notre possible pour régler nos factures mais nous arrivons à un point où nos dettes s'accumulent et notre compte est vide. »


Pourtant, chaque jour, ce sont près de 600 chiens qui comptent sur Diane et Chris. Et ils sur tous les fronts.

Financièrement, ils ne peuvent plus faire face. Ils ont entrepris des démarches pour quitter leur refuge actuel sont entreprises depuis plusieurs années. Malheureusement, en Nouvelle-Calédonie, les choses sont très compliquées. Ils sont engagés également engagées dans une interminable procédure judiciaire longue et coûteuse pour avoir le droit... de construire sur leur propre terrain !

Cette situation mobilise aujourd'hui toutes les énergies, et de nombreux moyens financiers.

Nous voulons nous associer à leur combat.

6 000 euros sont nécessaires pour cela.

Nous ouvrons une cagnotte pour les aider à acheter des croquettes pour leurs chiens, et les aider à payer les soins vétérinaires à venir pour leur protégés.

Merci, les clicoeurs !

SOS600ANIMAUX170120
 

En soutien à

SOS600ANIMAUX170120

ASSOCIATION D'ASSISTANCE AUX ANIMAUX DU CAILLOU : Fondée en 2010 et basée en Nouvelle Calédonie, l'Association d'assistance aux animaux du Caillou oeuvre pour améliorer les conditions de vie des animaux, les maintenir dans leur habitat d'origine et les assister selon ses moyens. Elle effectue également un contrôle de la population animale par des actions de stérilisation et d'information des propriétaires. Les animaux pris... ➤ En savoir plus

Parrainez les protégés de l'ASSOCIATION D'ASSISTANCE AUX ANIMAUX DU CAILLOU

SOS600ANIMAUX170120 SOS600ANIMAUX170120 SOS600ANIMAUX170120 SOS600ANIMAUX170120 SOS600ANIMAUX170120 SOS600ANIMAUX170120

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 76 commentaires)


Andree_26842 a posté le 17/02/2020 à 17h59

trop d'alcool, trop d'oisiveté, pas de travail ; ne pas oublier que ses chiens sont en danger mais également les personnes qui s'en occupent. Je me sens impuissante;

Lune a posté le 17/02/2020 à 09h27

Merci à la généreuse personne qui a clôturé plusieurs fiches.
Et toujours.des participants recherchés pour la collecte Teaming avec 1 euro par mois, pour cette si merveilleuse association

https://www.teaming.net/assod-assistanceauxanimauxducaillouaaac

Michele_24849 a posté le 17/02/2020 à 18h52

oui adherez a leur teaming...cela ne se connait pas et plus on est ...mieux c est pour eux....c est horrible ce que ces personnes doivent subir pour faire tourner leur refuge...il n y a pas un endroit ou les animaux peuvent vivre tranquilles...c est desesperant...

CLO a posté le 17/02/2020 à 08h23

Chouette ! super bonne surprise ce matin : fiche cloturée !!!

Martine_34480 a posté le 16/02/2020 à 22h07

Non mais quels sauvages !!! C'est lamentable. Les dirigeants de cette association ont beaucoup de courage.
Il serait temps que le gouvernement fasse appliquer des lois protégeant les animaux !!!

Laurence_23390 a fait un don de 10.00 le 16/02/2020 à 16h44

Des pourritures ceux qui font cela aux animaux INNOCENTS. Un modeste don de 10 euros pour aider à finaliser la collecte. MERCI A CEUX QUI OEUVRENT POUR TOUTES CES PAUVRES BETES

Elizabeth_25974 a posté le 16/02/2020 à 15h36



il y a tant de misère dans ses îles .......ça va le faire ..... continuez vos actions les animaux comptent sur vous ....... MERCI

Clicoeur_1217513118 a posté le 16/02/2020 à 14h30

Un don pour ces pauvres chiens et chats de la Nouvelle Calédonie, que de misères pour toutes ces pauvres bêtes! Merci à Diane et Chris pour votre dévouement envers ces pauvres loulous et surtout meilleure chance pour vous, car vous êtes entourés parfois de gens ignobles qui devraient passer de vie à trépas! Ce serait cela de gagné en tranquilité pour vous et vos animaux. Elvire

Hekenou2017 a posté le 16/02/2020 à 13h27

Touts ces barbares sanguinaires et avines finances par la france pfff....toujours les meme....bravo pour votre combat

Clicoeur_225710415 a posté le 15/02/2020 à 19h59

Bonsoir si parmi les clicoeurs une personne pourrais me répondre a une question ca serrai sympa je me suis tj demandé a quoi les clics que nous faisons tout les jours peuvent servir pour nos amis les animaux Merci pour votre réponse

Lune a posté le 16/02/2020 à 12h44

Bonjour,
LE CLIC SOLIDAIRE
Le Clic Solidaire, c’est une manière facile et gratuite de soutenir une cause qui vous tient à cœur.
Chaque clic sur ce bouton :génère des revenus publicitaires, qui font l’objet d’un reversement à une association partenaire.
A chaque fois que vous cliquez, vous réalisez ainsi un don... qui ne vous coûte rien !
A chaque thème son association bénéficiaire : vous pouvez donc cliquer chaque jour sur Clic Animaux, Clic Chiens, Clic Chats, Clic Ferme, Clic Chevaux, et multiplier les reversements effectués !

Bonne journée .

Clicoeur_1237008670 a posté le 13/02/2020 à 15h10

Ça avance doucement mais surement

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte