Merci pour Nancy et ses chats !

Merci pour Nancy et ses chats !
  • 48370
  • 30



Merci pour eux !

N'oubliez pas que votre don sera déductible à 66% de vos impôts !

Tout don effectué jusqu’au 31 décembre 2019 sera déductible à 66 % de vos impôts 2020.

Chers Clicoeurs,

Connaissez-vous Nancy ?

Cette dame au grand cœur donne sa vie pour ses chats.

Mais aujourd’hui, sa santé et son courage l'abandonnent.

Une forte dette vétérinaire l'empêche de continuer ses actions pour ses chats.

Elle ne peut plus les nourrir non plus, par manque de dons et de trésorerie. Nancy a 29 chats à charge, dont beaucoup de chats âgés, FIV+, atteints de gingivite.

Ils ont besoin d'une alimentation spécifique qui coûte cher et que Nancy ne peut pas acheter.

Nancy s'occupe seule de tout ce qui concerne les chats : les soins, les rendez-vous chez le vétérinaire, les repas, l'entretien de sa maison, de la chatterie et de l'enclos.

Elle vieillit et tout ce travail ainsi que les soucis financiers font que sa santé se détériore.

Tous les matins, elle se lève en espérant avoir des dons dans sa boîte aux lettres pour pouvoir aller acheter de la nourriture pour ses chats.

Il y a beaucoup de vieux chats et aussi quelques FIV+, il y a toujours des factures qui tombent tous les mois qu'il faut payer au plus vite afin d'éviter d'avoir trop de dettes chez le vétérinaire.

Et ces factures mettent à mal une trésorerie déjà bien fragile…

La pauvre Nancy est très affectée, rien qu’à l’idée d’avoir à vous demander de l'aide une nouvelle fois.

« Pardon pour cette gêne que Vive le Chat vous occasionne. Merci d'exister »

Nancy a seulement une petite retraite et bien souvent elle est obligée de payer de sa poche les factures de l'association en attendant d'éventuels dons.

La situation ne peut pas continuer comme cela.

Vous comprendrez que nous sommes inquiets pour Nancy, et que nous devons l’aider..

La situation financière de son association la mine. Et elle doit également faire face à des soucis de santé qui l’épuisent.

« Le temps passe et je suis obligé de faire des emprunts, je n'arrive plus, le pire c'est que j'ai de rendez-vous en ce moment à Paris. Il faut que je me fasse opérer des yeux bientôt »

L'association de Nancy dispose d'une chatterie et d'une zone protégée à l'extérieur avec un enclos.

NANCY121219

« L’enclos, c’est le seul moyen pour que les chats ne disparaissent pas mystérieusement ou ne reviennent pas blessés. La plupart des chats sont sauvageons et ils s’échappent dès la première occasion. Ils arrivent à casser les filets des fenêtres et pour les faire rentrer c’est long et difficile.

Ils risquent la mort à tout moment du fait des « antichats » qui les empoisonnent, et également à cause des chasseurs des environs.

Rester éternellement enfermés pour ces chats ce n’est pas une vie, certains dépriment à mort, d’autres deviennent caractériels par manque de place.

Leur comportement change et ils finissent par ne plus se supporter, les bagarres s’installent, chose qui n’existait pas au début et moi je dois sans cesse les surveiller au détriment d’autres tâches telles que soins, nettoyage etc… »


Il y a beaucoup de travail pour une femme seule et âgée comme Nancy...


Des chats très malades

Parmi les chats de l'association, plusieurs sont malades et demandent beaucoup de soins et d’attention.


Belle

NANCY121219

« Cette chatte, vivait sur un très petit balcon. Je passais tous les jours devant cette rue. Tous les matins, vers 6 heures, pour nourrir les chats dans un jardin entouré de HLM. Là, je récupérais aussi des chats pour les faire stériliser et les amener chez moi pour les soins.

Un jour, j'entendis les miaulements de cette petite chatte, qui me faisaient mal au cœur.

Chaque jour je l’entendais crier sur le balcon. Je suis passée le week-end, à plusieurs heures de la journée et elle était toujours là. Le soir aussi, la nuit aussi, par temps de canicule, par temps de pluie, et par grand froid, et en période de fêtes avec les pétards.

Ses cris ne perturbaient personne dans ce lieu... Je suis montée voir la personne, lui demander de faire rentrer la chatte. J'ai pris la porte sur le nez ! On m'a répondu très mal. J’y suis retournée malgré tout un autre jour, je ne pouvais pas supporter de voir tous les jours la souffrance de cette jeune chatte.

Une deuxième fois la personne m'a dit que c'était la chatte de sa petite fille de 5 ans qui vient pendant ses vacances. Elle dit qu'elle avait récupéré la chatte dans la poubelle et m'a à nouveau claqué la porte au nez. Je suis encore retournée une troisième fois, et elle m'a cette fois donné la chatte.

Nous l'avons baptisé Belle ! Elle avait un caractère difficile. Impossible de la placer. Aujourd’hui, elle a 17 ans, à cet âge et avec nous, elle a changé, Belle est devenu plus douce.

Depuis quelque temps Belle maigrit et le vétérinaire a constaté qu'elle souffre de la thyroïde. Elle prend un médicament tous les mois et on doit lui faire des analyses régulièrement pour adapter la dose du médicament. Belle a repris un peu de poids. »


Une alimentation spéciale est nécessaire pour ses problèmes de thyroïde.


Charlot

NANCY121219

« Charlot venait, avant, chez nous pour se nourrir. Charlot avait trouvé où dormir chez la voisine, qui avait une petite cabane abandonnée dans son terrain de 2000 mètres. Elle a fait sortir son chien pour déloger le chat qui, sûrement, dormait. Il est réapparu avec des morsures. Heureusement, il est rentré dans la trappe que j'avais disposée et le vétérinaire s'en est occupé. La blessure a été longue à soigner.

Charlot est un chat tranquille, et doux, et copain avec les autres chats mais sauvageon.

Son comportement avec les chats est incroyable, lui-même leur apporte à manger ! Charlot a choisi Pompon comme ami inséparable à vie. C'est lui qui apporte à Pompon à manger tous les jours ! Charlot se fait apprécier par tous les chats.

Aujourd'hui, il n'est pas bien, il a maigri, il ne mange pas comme avant. Je suis arrivé à le prendre avec un filet de linge alors qu'il dormait et à l'emmener chez mon vétérinaire.

Une échographie a montré qu'il avait des cailloux dans sa vessie… Mais il va falloir faire d’autres examens… »



Pompom

« Pompom a été trouvé dans un état lamentable. Il avait des vers, la diarrhée et était atteint de gale. Il reprend des forces à l’association, il a plus d’assurance, il n’a plus peur de nous, mais il ne se laisse pas encore toucher. »

NANCY121219


Vanille

« Vanille vivait dans les poubelles d’un quartier sensible… Elle a vécu dans de terribles conditions et a été recueillie dans un triste état. Elle reste encore aujourd’hui très craintive et a besoin d’un soutien important. »

NANCY121219


Sissi

« Sissi est une chatte très peureuse. Elle passe son temps cachée sous le lit. Elle cherche plutôt la compagnie des vieux chats ou des chattes très calmes. Sissi a été sauvée d’une mort certaine puisqu'elle a failli se retrouver enfermée dans le vide-sanitaire d’un immeuble dans lequel elle vivait.

Elle a, malgré tout, la compagnie de Linda, Titi, Noirette, Bambine et Vanille qui viennent la rejoindre de temps en temps. »

NANCY121219


Manson

« Manson est arrivé à l’âge de 4 mois, en pleine période hivernale, accompagné de trois autres chatons : Pitchou, Marilyne et Linda.

Ils ont été recueillis alors qu’ils étaient dehors dans le froid, à attendre qu’une personne pose le regard sur eux. »


Aujourd’hui, Manson est toujours à l’association, il a besoin d’un soutien important.

NANCY121219


Linda

Linda a été recueillie avec Manson.

Elle est encore très sauvage et peureuse. Elle a encore besoin de temps pour se sociabiliser.

NANCY121219


Rico

Rico a été trouvé abandonné dans un cabanon, à la merci des dangers de la rue…

Il reste encore craintif, mais il reprend doucement confiance en l’humain.

NANCY121219

Rosine

« Rosine a surement dû voir des atrocités terribles avant d’arriver à l’association.

Cette jeune chatte très peureuse, qui restera avec tous les autres chats sauvageons de l’association. Rosine a peur de l’homme, elle vit cachée presque toute la journée. Dès qu’elle entend un bruit ou une présence humaine, elle disparaissait... »

NANCY121219

Tous les chats nécessitent des soins réguliers.

Et puis, il y a la nourriture, les croquettes spéciales, les litières des chats. Mais ce sont surtout les alimentations spécifiques, nécessaires pour ses vieux chats malades, qui font grimper la facture d'alimentation.

A l'heure actuelle, Nancy ne peut pas payer les factures ni acheter la nourriture des chats.

Combien de temps vont-ils encore pouvoir tenir dans ces conditions ?

Il faut agir vite pour aider Nancy à sortir la tête hors de l'eau et parvenir à nourrir et soigner ses chats.

Par avance, elle vous remercie du fond du cœur, les clicoeurs, avec ses mots à elle :

« Je vous remercie à l' avance avec sincérité du fond du cœur. A toutes les personnes qui peuvent aider pour pouvoir continuer avec courage cette difficile route sans fin, aujourd'hui avec 29 chats.

Pardon pour cette gêne, que Vive le Chat vous occasionne. »


Nancy tient également à partager ce poème, qu’elle a écrit pour vous.

C’est sa façon à elle de demander de l’aide pour ses protégés.

« Je vous l'enverrai aussi écrit à la main, bien que je n'ai pas une jolie écriture, mais c'est mon seul message à passer aux internautes

Une prière de Nancy, de Vivre le Chat
« Le cri de mon cœur »


Dans un filet je suis tombé
Je n'arrive plus à me lever
Sans argent nous sommes tous morts
Je dois regretter d’écouter mon Cœur ?

J’apporte des dettes et des souffrances
Seule, impossible de supporter les finances

S'il vous plait ! Aidez-nous à soigner et à nourrir les chats
On est à la fin de nos moyens pour les chats

Comment les laisser vivre avec la maladie et la faim !
Cette souffrance m'amène aussi vers ma fin

Mon Dieu ! Pour quoi tu m'as donné la vie ?
Si c'est pour être seule dans cette vie !

Voir la souffrance animale, c'est ma souffrance aussi
Ne me laissez pas seule avec tous ces soucis

Handicapés, malades et sauvageons
De l'Amour, du Respect nous leurs donnons

Pardonnez-moi de vous déranger
Je vous supplie de nous aider

Nous allons vous aider Nancy.

Nous allons aider vos chats !

Pour cela, 4000 euros sont nécessaires.

Vos dons et appels du cœur permettront de rembourser les factures vétérinaires les plus urgentes, et à acheter de la nourriture pour ses chats.


Pour en savoir plus sur les protégés de l’association Vive Le Chat.

« On me jetait des pierres dès que j’arrivais dans des quartiers trop sensibles pour m’occuper de ces pauvres petits chats... »

Voici ce que nous avait dit Nancy lorsque nous l’avions rencontrée, il y a quelques années :

« Nancy, parlez-nous un peu de votre histoire et des chats que vous avez pu sauver.

J’ai une longue expérience, je sais où trouver les chats abandonnés et maltraités dans la région. On ne peut pas imaginer le nombre de personnes, qui, sciemment, sont capables de leur faire du mal, de les faire souffrir.

Beaucoup de chats sont abandonnés, malades, souffrants, dans notre village et dans la région. C’est moi qui vais les chercher. Mais aujourd’hui, je n’ai plus de place pour en recevoir d’autres.

Depuis combien de temps aidez-vous les chats ?

Plus de 30 ans maintenant, principalement dans la région de Cergy-Pontoise, dans le Val d’Oise. Je n’y ai jamais connu autant de haine envers les animaux, et envers les gens qui veulent aider les animaux. Mais ça ne m’a pas découragé pour autant.

Le quartier de Cergy Saint-Christophe est un quartier populaire, défavorisé, et donc très difficile. Je savais que là-bas, je trouverai des animaux maltraités. Vous n’avez pas idée à quel point les gens peuvent se défouler sur les animaux : empoisonnements, chats battus pour le plaisir, chats blessés au couteau, tirs à la carabine, au pistolet... C’est effroyable.

Il faut le voir pour le croire. On ne peut pas imaginer non plus l’accueil qui m’était régulièrement réservé. On me jetait des pierres dès que j’arrivais dans des quartiers trop sensibles pour m’occuper de ces pauvres petits chats !

« Je me souviens de ce sauvetage, dans un vide sanitaire sous les immeubles, où nous avons trouvé un chat momifié... »

Nous avons dû intervenir dans des conditions vraiment difficiles. On savait par exemple que, dans ces cités, beaucoup de chats se réfugiaient dans les vide sanitaires, en-dessous des immeubles. Les accès étaient très difficiles, il fallait demander des autorisations. Je me souviens d’un sauvetage, où on a trouvé une momie chat et sauvé 2 chatons de 5 mois et une chatte de 2 ans. Une descente de plusieurs mètres, au fond : de l’eau, de la boue… On ne pouvait marcher qu'étant accroupi, le tunnel était très bas. Puis il fallait retourner à la trappe, avec le poids des chats en plus. Nous avons fait plusieurs sauvetages difficiles de ce type. Avez-vous une idée du nombre de chats que vous avez sauvés ?


Avez-vous une idée du nombre de chats que vous avez sauvés ?

NANCY121219

C'est dur à dire, depuis plus de 30 ans... On a dû sauver plus de 900 chats. On recueillait les chats chez nous, pour les sauver de la mort ! Les soigner, les nourrir, les emmener chez le vétérinaire... ça n’arrêtait pas ! Beaucoup de chats étaient trop malades, trop fragiles ou trop vieux pour être adoptés. En 2008, nous avons décidé de partir. La pression du voisinage était trop forte.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Les chats dérangeaient les voisins. On a eu beaucoup de menaces, d’intimidations. Ça a été une période très difficile. On a même eu un article dans le Parisien pour expliquer notre situation et nous défendre. Mais on a préféré partir.

Vous espériez trouver plus de tranquillité...

Oui, mais malheureusement l’espoir n’a pas duré longtemps. Nous avons pris nos 38 chats et nous nous sommes installés dans une petite maison, à Bachivilliers, dans l’Oise, à la campagne, où je suis encore aujourd'hui. On pensait que ça serait moins dur pour tout le monde. Mais les dangers existent aussi à la campagne. Malheureusement, il n’y a pas de frontière pour la haine envers les animaux. Et ici aussi je sais où trouver les chats abandonnés qui attendent de l’aide.

Aujourd’hui la situation est claire : mes chats sont en danger de mort si je les laisse tout simplement aller dehors.

Avez-vous un exemple ?

Prenez le cas de Jimmy : il s’est échappé tout seul de notre maison. Quand il est revenu, il était ouvert de partout, il était ensanglanté, c’était horrible. Comme si on lui avait donné des coups de couteau. Le vétérinaire a été clair. Quelqu’un ou quelque chose est responsable de ses blessures.

NANCY121219

Ou Mistiroux, encore... revenu avec une énorme et affreuse blessure sur le haut de la tête...

NANCY121219

Cinq chats comme Jimmy ou Mistiroux sont revenus blessés. On leur a fait du mal...

Comment pouvez-vous être sûre qu’ils ont été blessés par quelqu’un ?

Le vétérinaire nous a confirmé que ce ne sont pas des blessures faites par d’autres animaux, mais bien par l’homme. Vous savez, quand vous les voyez revenir avec de la fièvre, apeurés... Quand le vétérinaire qui les ausculte les tâtonne, et constate que le chat a des douleurs intenses à certains endroits très localisés, c’est qu’ils ont reçu des coups. Pour lui, il n’y a pas de doute.

Et puis je connais mes chats. Leur comportement change radicalement. Ils deviennent extrêmement craintifs, méfiants, ils sont faibles. Le voisinage ne nous aime pas, nous le savons. Nous gênons avec nos chats, c’est sûr. Et puis il y a les chasseurs. Le bois à côté de notre terrain est un terrain de chasse. L’autre jour, j’ai vu une quinzaine d’hommes avec leurs fusils, qui partaient chasser les oiseaux, à proximité de chez nous. Un jour un de nos chats est rentré, blessé par un chasseur.

Vous avez essayé de porter plainte contre tous ces cas de maltraitance ?

Plusieurs fois, j’ai été voir la police. Ils m’ont dit que, hélas, sans preuve, rien n’était possible. Pour l’instant je n’ai malheureusement pas pu aller plus loin.

Vous êtes obligés de garder ces chats chez vous, vous ne pouvez pas les faire adopter, trouver des familles d’accueil ?


Croyez bien que nous essayons de le faire à chaque fois que c’est possible. Heureusement, nous trouvons de temps en temps des familles. Mais les chats que nous devons garder sont trop vieux, trop malades, trop sauvages, ils ne peuvent pas être adoptés.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 30 commentaires)


Gadynette a posté le 31/12/2019 à 13h40

mille mercis

VLC a posté le 30/12/2019 à 21h24


DE TOUT MON COEUR MERCI A VOUS TOUS

MERCI CLICANIMAUX

JE VOUS SOUHAITE DE BONNES FETES DE FIN ANNEE

VIVE LE CHAT ET NANCY

Yolande_1072 a fait un don de 34.00 le 30/12/2019 à 18h51

et voilà

Clicoeur_720047625 a posté le 30/12/2019 à 17h11

Il manque 34€ pour finir la fiche

Clicoeur_718135889 a fait un don de 100.00 le 30/12/2019 à 15h31

Un petit coup de pouce pour tous vos pensionnaires. merci de votre dévouement

Yolande_1072 a posté le 30/12/2019 à 18h54

petit coup de pouce.....non, grand coup de pouce.

Alexandre_40321 a fait un don de 20.00 le 30/12/2019 à 14h54

Merci de votre altruisme.

Frédérique_20015 a fait un don de 20.00 le 28/12/2019 à 19h30

Courage Nancy, vous êtes une personne formidable, avec une grand coeur.
Amitiés

Patricia_22685 a posté le 28/12/2019 à 09h03

Déoslé de squatter la fiche des chats de Nancy mais je lance ce petit SOS pour l'association Orion 50 anciennement collectif Chalts L'Heureux en attente de validation près de Clic Animaux, elle multiplie les prises en charge vétérinaires et elle ne parvient pas à boucler sa cagnotte pour les chats à l'adoption et les chats libres/errants en attente de stérilisation / identification.
Les adhésions ne peuvent être proposées car en attente de validation par l'administration fiscale du feu vert pour l'émission de reçus fiscaux (=reconnaissance d'intérêt général)

http://www.leetchi.com/c/campagne-de-vermifuge-pour-tous-nos-proteges

https://www.teaming.net/orion50

https://www.facebook.com/chatslheureuxcollectifpourchatserrants/inbox/?mailbox_id=165874424149869&selected_item_id=1254691779

Leur collecte sera clôturée dans 2 jours et elle n'enregistre que 225 € / 400 €
Merci du soutien qui pourra leur être apporté!

Anne-Marie_36660 a fait un don de 30.00 le 27/12/2019 à 21h33

Un petit don pour vous aider. Merci pour votre courage et pour tout ce que vous faites pour ces pauvres petits. Une bonne année à vous et à eux !

Jacline_28103 a fait un don de 20.00 le 27/12/2019 à 08h29

Je vous admire et vous souhaite de pouvoir continuer à soigner ces boules de poils.
cordialement Jacote

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte