Merci pour les 6 chats

Merci pour les 6 chats
  • Partager
  • 238554
  • 25

 

Merci !

« Trop vieux, trop malades, ces petits cœurs ont besoin de soins constants et demandent une importante responsabilité, et une trésorerie qui doit être bien accrochée pour toutes les dépenses vétérinaires régulières… Mais ils nous le rendent tellement bien que l’on serait presque susceptible d’oublier tous les tracas du quotidien !

Seulement, la réalité nous rattrape toujours… »


Bien que l’association soit fragilisée par les récentes dépenses, elle garde ses portes ouvertes aux autres…

Chats d’Oc a décidé d’apporter sa pierre à l’édifice.

Ils ont récemment accueilli des animaux victimes de la guerre en Ukraine :

15 chats et 2 chiens ont pu trouver refuge chez eux, à Paris.

6CHATS230322

Quelques photos de l’arrivée des loulous

L’association des Chats d’Oc se mobilise pour sauver tous ces malheureux des rues.

Abandonnés, errants, malades, vieux et même victimes de la guerre…

Aujourd’hui, Christine, Colette et les bénévoles de l’association ont besoin de nous.

Ils se battent au quotidien contre la misère animale, c’est à notre tour de les aider !

L’association a gagné en réputation, à tel point qu’un jour, la mairie du 13eme arrondissement a directement fait appel aux Chats d’Oc : ils ont besoin d’aide pour intervenir dans une école.

Voyant le nombre de chats errants diminuer et constatant l’efficacité de l’association, la mairie a prêté un local à Colette. Il lui fallait un endroit pour soigner les animaux, pour les mettre en convalescence avant l’adoption.

Aujourd’hui, l’association a plus d’une centaine de chats à charge.

70 d’entre eux sont placés en famille d’accueil tandis qu’une cinquantaine de chats vivent au refuge.

L’association s’est donnée pour mission de trapper les chats des rues, de les soigner, les sociabiliser mais surtout, de les placer dans des familles de confiance.

Le refuge permet avant tous aux bénévoles de travailler au quotidien à la socialisation des chats : les tout-petits notamment. En famille d’accueil, il est plus difficile de passer du temps avec l’animal. L’apprivoiser demande beaucoup de temps, ce qui n’est pas toujours faisable.

C’est donc la mission des nombreux bénévoles de l’association.

Aujourd’hui, Colette a repris la partie administrative de l’association et est en contact avec les vétérinaires. C’est sa fille qui, maintenant, se rend sur les sites de nourrissage et de trappage.

« Il a fallu qu’on se batte pour garder le local, le refuge, l’association. Mais jamais, on n'a lâché et aujourd’hui, on est encore là, avec une centaine de chats à charge »

Christine, la trésorière de l’association Chats d’Oc, nous raconte l’histoire de 6 d’entre eux…

6CHATS230322

Charentaise est arrivé à l’association il y a 1 an et demi.

Il avait été trouvé à Pantin, dans un parking sombre. Il vivait au beau milieu d’une colonie de chats. Ils étaient tous errants, craintifs et surtout, malades.

Charentaise avait alors 4 ans. Il était atteint du coryza.

Malheureusement, quelques jours plus tard, le pauvre n’arrivait toujours pas à guérir. Il a donc été amené d’urgence en clinique : il était en pleine détresse respiratoire.

Le verdict tombe : il a un œdème pulmonaire. C’est-à-dire que de l’eau est présente dans ses poumons.

Après de nombreux examens, ceux-ci révèlent que son cœur est anormalement gros. Il a donc une malformation cardiaque.

Il a besoin d’un médicament diurétique, et ce, pour le restant de sa vie...

Quotidiennement, il doit prendre un traitement pour ses reins. En effet, les diurétiques ont fragilisé ses organes.

Au bout de quelques jours, il se retrouve à nouveau en détresse. Cette fois, il a dû être placé sous oxygène, directement hospitalisé en clinique.

À sa sortie, dans sa famille d'accueil, tout s’est très bien passé pendant plusieurs mois.

Malheureusement, il a fait une rechute…

En deux mois, il a dû être hospitalisé 2 fois. Les radiographies ont confirmé que l’œdème était d’origine cardiaque. Il commence à se résorber, cependant, Charentaise a besoin d’une attention toute particulière.

6CHATS230322

Repose en paix, Babouille


Babouille était une chatte libre jusqu’à peu. L’association l’a faite identifier, stériliser puis vacciner.

Elle vivait librement à l’extérieur. Elle était nourrie par les bénévoles. Elle profitait également des abris construits par ces derniers pour les chats sauvages.

Seulement, un jour, ils ont remarqué que l’état de la chatte se dégradait.

Elle semblait maigrir à vue d’œil ! Assez surprenant pour interpeller, la chatte ne fait plus sa toilette.

Babouille a donc été placée en famille d’accueil, puis amenée chez le vétérinaire.

Elle était infestée de puces et de vers et présentait une légère anémie.

Rapidement, elle a pu recevoir un traitement antiparasitaire ainsi que des antibiotiques.

Malheureusement, son état général ne s’améliore plus. Elle perd l'appétit, est moins dynamique.
Elle devient même incontinente.
Il faut à nouveau qu’elle consulte un vétérinaire.

Un rendez-vous dans une clinique est alors pris. Le vétérinaire décide de réaliser une transfusion sanguine.
En plus de l’anémie, on lui détecte un problème à la rate.

Elle aura donc besoin de prises de sang, réalisée toutes les 48 heures. Cela permettra de suivre l’amélioration des paramètres sanguins.

Malheureusement, un dernier prélèvement a révélé un lymphome.

L’association n’a pas eu le choix, il a fallu endormir Babouille.

6CHATS230322

Bandito vivait au même endroit qu’un petit chaton bien connu, que les Clicoeurs ont sauvé : Bambolone !

Bandito a été recueilli à l’âge de 6 semaines. Le pauvre était en mauvaise santé : complètement amaigri, plein de parasites. De plus, il semblait souffrir de nombreuses carences. Pour ne rien arranger, il était atteint de coryza.

Quelques jours seulement après être arrivé dans sa famille d’accueil, il a contracté le typhus. Sa fièvre est montée jusqu’à 41,5°. Il ne bougeait plus et n’arrivait pas à se déplacer.

Rapidement, sa famille d’accueil l’a amené chez le vétérinaire où il a pu être placé sous perfusion.

Bandito est resté hospitalisé pendant 10 jours avec une double antibiothérapie.

Il a pu ressortir guéri mais encore amaigri.

6CHATS230322

Repose en paix, Pivoine

La jolie Pivoine avait été sauvée des rues, il y a maintenant plusieurs années.

C’est à force de courage et de bienveillance que les bénévoles avaient réussi à gagner sa confiance.

Elle s’était d’ailleurs révélée être une chatte très douce et extrêmement câline.

« Malgré cela, elle n'a jamais connu le bonheur de l'adoption et a mené une vie tranquille chez l'une de nos familles d'accueil. Jusqu'à ce que son état de santé devienne préoccupant il y a quelques semaines. »

En effet, Pivoine ayant maigri et ne mangeant plus seule depuis une semaine, l’association l’avait emmenée en consultation.

L'échographie a révélé une inflammation des intestins. Pivoine a donc reçu un traitement à base d’anti-diarrhéiques.

La clinique a décidé qu'il serait préférable de l'hospitaliser, car elle commençait à faire de la tachycardie.

Elle mange, mais pas assez. Il faudra lui poser une sonde et une perfusion : afin qu’elle assimile les aliments et qu’elle se réhydrate correctement. La radiologie a révélé une bronchopneumonie.

Malgré les traitements, le lendemain en fin d'après-midi, Pivoine a de plus en plus de mal à respirer et est mise sous oxygène.

6CHATS230322

Malheureusement, elle ne gagnera pas ce combat contre la maladie et décédera dans la soirée…

L’association a recueilli Perséphone alors qu’elle n’avait que 3 mois. La petite errait dans une résidence.

Seulement une semaine après son arrivée, la chatte a dû se faire hospitaliser. La raison ? Un coryza extrêmement persistant et des montées de fièvre à répétition.

Lors de la visite, on découvre qu’elle a de nombreux ulcères sur la langue. Ils l’empêchent de se nourrir.

Pendant trois jours, elle a été nourrie à l’aide d’une sonde, en plus d’un traitement antibiotique.

Après 5 jours d'hospitalisation, Perséphone commence à reprendre du poil de la bête et réussit même à s’alimenter seule. Ainsi, elle a pu retourner dans sa famille d’accueil, toujours sous traitement.

Elle aura besoin de le poursuivre pendant plusieurs jours.

Malheureusement, début janvier, elle a fait une mauvaise réaction suite à son vaccin. Elle a déclenché le typhus. Emmenée d’urgence chez le vétérinaire, la pauvre était en hypothermie, avec à peine 33° de température.

Sa vie était en danger.
On l’a immédiatement placée sous lampe chauffante, sous antibiotiques et elle a été perfusée.

« Son état s'est amélioré tout doucement, le temps que les antibiotiques et anti-diarrhéiques fassent leur effet. »

Elle restera 9 jours à la clinique, avant de retrouver sa famille d’accueil.

6CHATS230322

Repose en paix, Coca


Coca est un chat adopté alors qu’il n’était encore qu’un chaton. Les bénévoles l’ont retrouvé chez un vétérinaire.

« Nous avons été sollicités pour le récupérer, Coca souffre d'un cancer à la bouche. Nous n'avons malgré tout pas hésité à le faire revenir de Bordeaux. »

Après quelque temps en famille d'accueil, lui aussi, a dû être hospitalisé.

En plus de son cancer à la bouche, les analyses sanguines réalisées ont mis en évidence une pancréatite. Elle était liée à une glycémie élevée. Le contrôle échographique effectué, Coca souffrait d’une maladie inflammatoire des intestins ou d'un lymphome.

Malgré la mise sous perfusion, sous oxygène, l'administration d'antidouleurs et d’antibiotiques, Coca n’a pas pu se battre jusqu’au bout…

Aujourd’hui, la situation devient compliquée pour l’association. Bien qu’elle puisse compter sur une centaine d’adhérents, cela ne suffit plus et les caisses de l’association sont presque vides.

Actuellement, elle accueille une cinquantaine de chats qui, pour la majorité, ont besoin de soins réguliers.

6CHATS230322

Aux soins s’ajoute le loyer, l’achat de nourriture pour les animaux, l’entretien des espaces communs, le changement des litières.

« Comment faire tout ce que nous faisons si nous n’avons plus les moyens de continuer ? »


Le plus important ? Régler les factures vétérinaires, afin de continuer à soigner les pauvres chats dans le besoin.

Les chats non adoptables, les chats décédés, les chats sauvages ou errants, les chats malades…

2 500 euros sont nécessaires pour cela.

Vos dons et appels du cœur aideront l’association Les Chats d’Oc à financer les soins faits pour les 6 chats mais également ceux à venir. Cela aidera également l’association à subvenir aux besoins des autres chats du refuge.

Merci les Clicoeurs !

 

En soutien à

6CHATS230322

CHAT D'OC : Chat d'Oc est une association loi 1901 créée en 2007, à but non lucratif et reconnue d'intérêt général. L’association est née à Cordes dans le Tarn (81), puis a développé une antenne à Paris (13ème). Nos objectifs sont la protection et la régulation de la population féline par la stérilisation. L’association prend en charge les chats abandonnés ou nés dans la rue. Nous les... ➤ En savoir plus

Parrainez les protégés de CHAT D'OC

6CHATS230322 6CHATS230322 6CHATS230322 6CHATS230322 6CHATS230322 6CHATS230322

Vous bénéficiez du cumul des déductions fiscales :
un don de 15 euros par mois vous permet d'économiser 118,80 euros d'impôts par an.

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 25 commentaires)


Chat d'oc a posté le 10/06/2022 à 00h01

Nous vous remercions pour votre soutien et de nous avoir aidé pour cette cagnotte.

L'équipe Chat d'Oc

Maltraitance/Abandon STOP !!! a posté le 10/06/2022 à 09h11

Merci à vous de prendre soin de tous ces loulous

RAS a posté le 30/05/2022 à 07h59

allez mobilisation pour ce ptit bouchon !

Yolande_1072 a posté le 29/05/2022 à 15h37

Cette fiche stagne depuis le 26 mars et elle n'est pas la seule qui traîne. Clicanimaux ne paraît pas étonné

Nouchka clicoeur a posté le 22/05/2022 à 19h45

Il y a tellement de collectes qui n'avancent pas ! !!
Je me sens démunie face à toutes ces fiches toutes méritantes !!
Je donne peu par ci par là. Merci à ceux qui donnent et bravo pour votre compassion et amour des animaux.

Philippe_25103 a posté le 22/05/2022 à 14h14

Repose en paix Coca ????????????????????????????????

RICHEZ_69715 a posté le 21/05/2022 à 13h39

435 EUROS POUR FINALISER CETTE COLLECTE VITALE
A NOUS TOUTES ET TOUS 435 EUROS
MERCI

CATSLOVEUSE a fait un don de 30.00 le 05/05/2022 à 15h55

bonjour clem depuis la fac villemin, un sou de plus pour tes malades et abandonnés,

Clicoeur_1217513118 a posté le 29/04/2022 à 19h25

J'ai oublié sur mon précédent commentaire de vous féliciter pour avoir malgré tout vos soucis avec vos pauvres petits loulous, accepter de prendre une partie de ces malheureux animaux d'Ukraine. Merci pour ce beau geste. Elvire.

Clicoeur_1217513118 a posté le 27/04/2022 à 21h56

Un don de 50 euros pour cette Association si courageuse. J'ai tellement mal au cœur en voyant la photo du pauvre petit Coca, il devait tant souffrir pour avoir cette bouche si ouverte !!! Pauvre petit ange, repose en paix. C'était préférable de l'endormir que de le laisser dans cet état ainsi que la petite Pivoine et Babouille aussi. Merci à Colette et sa fille, aux bénévoles pour leur dévouement ainsi qu'à la trésorière pour ses explications sur l'histoire de ces 6 chats. Elvire





Clicoeur_1332897066 a fait un don de 20.00 le 22/04/2022 à 16h38

J'espère que cette contribution pourra aider cette association si méritante et que je serai suivie par d'autres clicoeurs dans cette voie! Merci pour nos chers loulous

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte