Attaques, mutilations, confinement… C’est trop !

Attaques, mutilations, confinement… C’est trop !
  • 109320
  • 22


Nous devons les sauver !

2 500€ / 3 000€

84%

« Il y a eu une attaque à 15km d’ici et une autre à 20 km… » nous raconte Véronique de l’association Cheval Vie située en Eure-et-Loir.

Une jument de 18 ans a été attaquée et lacérée. 300 points de suture ont été nécessaires pour la sauver.

L’autre, une jument de 3 ans, grièvement blessée aux jambes avant. Elle présentait une blessure très profonde au niveau d’un genou. Elle a pu être sauvée mais restera handicapée.

Malheureusement ces actes barbares continuent. Les derniers en date du 31 octobre, l’un dans le Morbihan, l’autre dans les Pyrénées- Atlantique.

Ces attaques et mutilations de chevaux ont des conséquences psychologiques, logistiques et financières importantes pour les propriétaires, les refuges et les associations comme Cheval Vie.

L’association met tout en œuvre pour protéger ses 14 équidés.

Elle dispose de deux près de deux hectares, un peu éloignés de l’association, l’un pour les poneys, l’autre pour les chevaux retraités.

« Pendant la macabre série d’attaques de l’été, je tractais dans les boites aux lettres des riverains de ces deux prés pour les avertir de la situation et pour les inviter à signaler tout comportement, véhicule ou personne suspecte. »

En parallèle, Véronique et les bénévoles se relaient pour faire des rondes de nuit dans les prés.

« Mais nos bénévoles travaillent et il devenait compliqué de maintenir ce rythme. Cela leur demandait beaucoup trop d’investissement personnel. »

Cette situation a donc nécessité d’investir dans de nombreux équipements et de revoir toute l’organisation du refuge.

« Après la difficile période de confinement, les attaques perpétuées sur les chevaux nous ont contraints à rapatrier nos chevaux retraités et poneys au sein de la structure. »

Tous ont été rapatriés dans des paddocks.

CHEVAL_VIE

« C’est un contexte défavorable pour eux car ils n’ont plus de liberté, ni d’abri. »

Il n’y a pas d’herbe dans les paddocks ni à l’intérieur de la structure.

L’association doit donc commander deux balles de foins supplémentaires chaque semaine soit près de 400 kilos.

« Cela entraine un coût plus important et non prévu. »

Nous devons également investir dans deux abris, surtout à l’approche de l’hiver.

Et également dans des caméras afin d'optimiser notre surveillance.

Une première vague d’investissement consistera à équiper la structure de caméras. Une seconde pour équiper les pâtures car cette situation sur le long terme ne peut pas durer.

Ils ne peuvent pas rester enfermés dans des paddocks. Ainsi, nous espérons pourvoir les remettre au pré au printemps.

Sur la structure, les caméras peuvent être reliées directement au réseau wifi.

En revanche, dans les prés, il faudra un abonnement pour avoir accès en direct aux images et être alerté de toute intrusion. »


Ce sont des milliers d’euros d’investissements à prévoir, rien que pour assurer leur sécurité.

« Alors que les activités reprenaient de manière normale en nous permettant d'assumer le coût de ces dépenses, la sentence du reconfinement vient de tomber et notre association doit fermer ses portes à nouveau pour un mois. »

L’association Cheval Vie a pour vocation d'accueillir des personnes fragilisées souffrant de maladies mentales ou de handicaps physiques ou sensoriels et de leur proposer des séances d'équithérapie et de médiation animale.

Grâce à un animal doux et confiant, un enseignement compétent et ludique, une écoute attentive, une infrastructure accueillante et sécurisante, l’association apporte à toutes ces personnes du réconfort afin d’adoucir leurs difficultés.

Véronique précise : « Nous aurions pu accueillir le public en situation de handicap car l'état prévoit cette dérogation mais la majorité des établissements concernés ont suspendu les sorties car ils ont des cas positifs dans leur enceinte.

Cela prive ainsi l’association des recettes nécessaires à ces investissements et au fonctionnement de l’association. »


Sans ces rentrées d’argent, il est impossible d’assurer leur sécurité.

Comment protéger Speederman, Anisse, Baba, Maya, Barengo, Ultra et les autres ?

« Speederman, a 26 ans. C’est notre plus ancien pilier. Il est un compagnon hors norme avec les personnes en difficulté comme les personnes en situation de handicap.

CHEVAL_VIE

Il a apporté beaucoup de joie et a redonné confiance à ces personnes avec gentillesse, sa patience et son don de soi.

Livré par un marchand de chevaux, il était autrefois rebelle et parfois violent avec ses cavaliers mais il a su trouver sa voie au sein de notre association et il a pu s'épanouir jusqu'à sa retraite. »


Anisse, 8 ans.

CHEVAL_VIE

Elle est devenue la mascotte et se montre toujours enthousiaste pour les ateliers en médiation animale.

Elle souffre d'insuffisance hépatique qui entraine des troubles neurologiques plus ou moins importants, elle est donc en retraite depuis l’âge de deux ans.

« Anisse est très intelligente et elle fait régulièrement des petites bêtises histoire que l'on s'intéresse à elle ! »

Baba

CHEVAL_VIE

« Soi-disant âgé de 9 ans lorsque nous sommes allés le voir cet été. Il serait en fait âgé de 15 à 19 ans et il va ainsi se préparer à une belle retraite chez nous. »

Barengo, 11 ans.

CHEVAL_VIE

« C’est un poney probablement battu avant d'arriver chez nous, très craintif de l'humain, très sensible et d'une très grande douceur. Il est très attaché à Maya.

Il a pu reprendre confiance en l'homme mais il lui aura fallu une année pour cela.

Barengo apprécie beaucoup les enfants à présent. »


Maya, 17 ans.

CHEVAL_VIE

« Nous l'avons eu alors qu'elle venait d'avoir un poulain, elle était débourrée mais très nerveuse, très sensible, très douce. Maya est très attachée à Barengo, qui lui rend bien ! »

Ultra, 11 ans.

CHEVAL_VIE

« Elle a un caractère très affirmé et elle sait bien se faire comprendre ! Ultra attend un poulain qui devrait naître autour de la Saint-Valentin 2021. »

L’association souhaite faire son maximum pour assurer leur sécurité face à ces atrocités commises en nombre cette année.

Mais cela représente un coût important et imprévu qu’elle ne peut assurer totalement.

3 000 euros au total sont nécessaires !

Vos dons et appels du cœur permettront d’aider l’association à financer l’achat de caméras de surveillance, des deux abris ainsi qu’une aide pour les ballots de foin.

L’association Cheval Vie n’est pas une association comme les autres.

Véronique, sa présidente nous explique son fonctionnement.

CHEVAL_VIE

Pouvez-vous nous parler un peu de la mission de votre association ?

Notre association s’adresse à des personnes souffrant de maladies mentales, de handicaps physiques ou sensoriels. Ces personnes, parce qu’elles sont handicapées, connaissent des difficultés pour s’insérer dans une société qui ne leur correspond pas.

Nous aidons beaucoup d’enfants, mais aussi des adultes et des personnes âgées.

Chaque type de handicap est à aborder de manière différente, et chaque individu est unique, il nécessite une prise en charge personnalisée.


Quel est le rapport avec les animaux ?

Nous croyons que les animaux peuvent les aider. Grâce à un animal doux et confiant, un enseignement compétent et ludique, une écoute attentive, une infrastructure accueillante et sécurisante, notre association souhaite apporter à toutes ces personnes du réconfort afin d’adoucir leurs difficultés.

Comment est-ce qu'un animal peut aider une personne handicapée ?

Les poneys, les chevaux, les ânes, les chiens... Les animaux ont une empathie phénoménale. Ils savent s’adapter immédiatement à la personne qui est avec eux. Avec une personne invalide, ils vont tout de suite adopter une attitude particulière. Un cheval peut se transformer au contact d’une personne handicapée, tout en douceur. Au début, ça se traduit par des choses très simples, comme par exemple s'approcher délicatement de la personne, mettre sa tête dans les genoux...

En quoi consistent vos programmes ?

Nous travaillons avec des chevaux, des poneys, et des chiens, souvent sortis eux-mêmes de situations de maltraitance ou d'abandons. Pour un enfant handicapé, le simple fait de tenir un chien en laisse, d’avancer avec lui, s’arrêter, tourner le rend enfin valorisé, utile. Le contrôle de l’animal le rassure. En même temps, les exercices à pied représentent une activité sportive motivante. L’enfant se responsabilise et gagne en confiance en lui-même.

Et avec les poneys ?

L’approche est comparable avec un poney. Le poney et l’enfant deviennent très vite amis. La confiance s’établit. La tenue du poney à pied permet le contrôle de l’animal et, étant à la hauteur de l’enfant, ça le rassure. Les premiers contacts sur la monture se font de façon ludique.

Les bienfaits apportés par « l'équithérapie » ne sont plus à prouver. L'activité équestre adaptée aux enfants en difficultés n'aura jamais pour objectif de les amener à maîtriser une technique ou à en faire des cavaliers confirmés. Ce que nous voulons simplement, c’est qu’ils y trouvent du plaisir, de la joie, du bonheur. Permettre à l'enfant de s'épanouir et de s'évader au contact de l'animal sera notre seule préoccupation.


Ces programmes sont-ils reconnus par leur corps médical ?

Attention, ce n’est pas un travail médical. Nous proposons une équitation adaptée au handicap. L'enfant découvre le sens des responsabilités. Il se trouvera devant des choix à faire, des initiatives à prendre dans la recherche du bien-être de l'animal.

Quels diplômes avez-vous ?

Je suis instructeur sportif 2ème degré, j'ai un BFEEH - Brevet Fédéral d'Encadrement Equi Handi. Je fais ça depuis maintenant 30 ans. Je suis également expert fédéral pour le handicap.

Comment vous êtes-vous engagée dans cette voie ?

En 1987, alors enseignante, j’ai été en contact avec des personnes handicapées. J’ai trouvé beaucoup de satisfaction à travailler avec ce type de public. On reçoit beaucoup en retour. Parallèlement, j’ai toujours une passion pour les chevaux. Je connaissais une personne handicapée dans mon entourage proche, et c’est parti comme ça.

 

En soutien à

 

CHEVAL VIE : Notre association s’adresse à des personnes souffrant de maladies mentales, de handicaps physiques ou sensoriels. Ces personnes, parce qu’elles sont handicapées, connaissent des difficultés pour s’insérer dans une société qui ne leur correspond pas. ➤ En savoir plus

Parrainez les protégés de CHEVAL VIE

CHEVAL_VIE CHEVAL_VIE CHEVAL_VIE CHEVAL_VIE CHEVAL_VIE CHEVAL_VIE

Vous bénéficiez du cumul des déductions fiscales :
un don de 15 euros par mois vous permet d'économiser 118,80 euros d'impôts par an.

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.



Grâce à vous, déjà 50 581animaux ont été sauvés !




ClicAnimaux.com est la première place de générosité animalière de France. Partout en France, les associations de défense des animaux ont recours à ClicAnimaux.com pour donner une audience nationale à leur action locale. En choisissant de les aider, vous leur permettrez de réussir dans leur combat pour la sauvegarde et la protection des animaux. Pour tout renseignement, notre service donateurs est à votre disposition au 01 39 35 54 30 ou à l'adresse newsletter arobase clicanimaux.com

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 22 commentaires)


Sylvain_69573 a fait un don de 10.00 le 17/11/2020 à 16h07

Vous êtes courageux et vous prenez les bonnes mesures.

Sylvain_69573 a fait un don de 10.00 le 13/11/2020 à 16h52

Vous êtes courageux et prenez toutes les mesures utiles pour protéger vos chevaux.

Boubou a posté le 13/11/2020 à 15h34

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-m-le-pr%C3%A9sident-quittez-le-vieux-monde-de-la-chasse-et-du-sang

il s'agit d'une pétition à signer...mais aussi de la lettre écrite par Yves Paccalet à Macron

Lune a posté le 15/11/2020 à 00h01

Signé Boubou.
Tout à fait d’accord avec le texte de la lettre.
Caresses.. gratouillis...et amitiés.

Clicoeur_302277656 a posté le 26/11/2020 à 16h26

J'ai signé la pétition. Il faut la mettre en avant sur les réseaux sociaux.

Lyna86380 a posté le 12/11/2020 à 19h07

Bon courage les bb cheval trouver une bonne famille

Ahmed_47717 a posté le 12/11/2020 à 16h27

Petit don....courage...... récemment en Belgique, un pauvre cheval a été torturé et tué ????????????????

Gadynette a posté le 13/11/2020 à 08h17

HORRIBLE, HORRIBLE....j'espère que ces cruautés vont s'arrêter...je ne sais pas où en est l'enquête (très longue), on entend plus rien à la télé, probablement pour le bien de l'enquête mais quand même !!!!

Clicoeur_1237008670 a posté le 11/11/2020 à 19h21

Petit don de 10 euros pour vous c'est peu ms tous ensemble on va y arriver

Cherubin a posté le 08/11/2020 à 22h19

Bonsoir les clicoeurs et merci aux premier donateurs.
Nous avons fait appel à clic animaux car nous savons pouvoir compter sur vous tous en cas de coup dur. C'est ainsi que vous nous aviez aidé à opérer notre poney inoui il y a plusieurs années; il est en retraite actuellement et n'a jamais plus récidivé de son uveite grave. Grâce à votre générosité il peut couler des jours heureux dans un beau pâturage!
Votre participation nous permettra bientôt de financer le premier abri!
Merci à toutes et tous, ensemble nous serons plus forts! avec vous nous pourrons réussir cette cagnotte! Ensemble nous nous relèverons de cette période si difficile!
L'équipe de cheval vie

Boubou a posté le 07/11/2020 à 12h41

en début de cette semaine, un cas révélé (sur france inter)à Chatillon dans l'Allier près de Souvigny (une jument comtoise : oreille découpée, oeil arraché...)

tout est absorbé par le covid

Lune a posté le 07/11/2020 à 21h51

Min Dieu...quelle horreur, Boubou,
Que devient elle ?

Que de souffrances ...ça fait mal.

Boubou a posté le 08/11/2020 à 10h06

à Lune....je crois qu'elle est morte ??

Michèle_18070 a posté le 08/11/2020 à 16h07

Quand arrêtera-t-on les coupables ?

Clicoeur_1878466853 a posté le 08/11/2020 à 16h14

A Michele_18070, quand la gendarmerie aura envie de travailler, mais c'est loin d'être le cas

Lune a posté le 09/11/2020 à 09h40

Je n’ose imaginer ses souffrances. Je sais pourquoi j’ai le cœur serré en permanence ..tant et tant de misères. Pauvre chérie..c’est mieux si elle a fini son agonie.
J’en suis malade..souvent je ne veux plus lire toutes ces descriptions plus horribles les unes que les autres des monstruosités faites à des animaux incapables de se défendre partout dans le monde entier.
Des monstres..certains d’entre nous sommes des monstres.
Bien à vous Boubou..caresses à vos compagnons poilus... enfin ceux qui ont 4 pattes ..

Véronique_27570 a posté le 06/11/2020 à 21h16

Bizarre , on n' entend plus parler de ces agressions , à se demander si la police et la gendarmerie enquêtent toujours

Clicoeur_192158095 a posté le 06/11/2020 à 23h20

non c'est retombé dans l'oubli !!! :-(

Elizabeth_25974 a posté le 06/11/2020 à 18h12

allez hop un don pour vous les loulous ......

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte