Capturé pour être tué, maintenant, sans votre aide, c’est une septicémie qui le...

Capturé pour être tué,  maintenant, sans votre aide,  c’est une septicémie qui le tuera !
  • Partager
  • 397503
  • 27

La mort le poursuit…
AIDONS-LE !

2 190€ / 2 500€

88%

***** Des nouvelles de Keola 06 08 22 *****

Quelques nouvelles de Kéola à 3 semaines de son opération.

Il a fait une infection ce qui a entrainé des fistules sur sa patte.
Nous avons dû faire un antibiogramme et il est sous antibiotiques pendant 3-4 mois devant une bactérie plutot résistante.

Il doit avoir des pansements matin et soir.. L'évolution des plaies est plutot belle, en espérant qu'il ne fasse pas de nouvelles fistules.

En parallèle il est en forme, lors des courtes balades en laisse, il commence à poser sa patte petit à petit.

La première radio de contrôle sera faite mi-août.



***** Des nouvelles de Keola 19 07 22 *****


Nous vous invitons à découvrir les nouvelles données par l'association dans les commentaires. 

Voici des photos de Keola suite à son opération.

Un grand merci à tous !

NOus espérons que sa collecte sera bientôt terminée car, maintenant l'association doit payer tous les frais. 





*****





L’association AKOZ est basée sur l'Île de la Réunion, où l'errance animale est malheureusement très présente...

Fin avril, un tragique incident dans un quartier de l'ouest de l'île a mis en avant cette misère...

« Malheureusement, au lieu de viser les humains qui en sont responsables, ce sont les chiens qui ont été pointés... En effet, les autorités ont demandé à ce qu'une capture de masse soit effectuée dans plusieurs quartiers sensibles de l'Ouest... »

Suite à cette capture, ce ne sont pas moins de 29 chiens qui ont été attrapés et mis en fourrière.
Telle une épée de Damoclès au-dessus de leur tête, c’est l’euthanasie qui les attendait !

L’euthanasie est programmée sous 4 jours pour les animaux non identifiés, c’est le délai légal sur l’île.
Pour ceux qui, au contraire le sont, ce n’est pas beaucoup plus : 8 jours maximum.

Sur ces 29 chiens, 2 ont eu la chance d’être récupérés par leurs propriétaires. Pour les 27 autres… Ils étaient voués à une euthanasie certaine !

C’est alors qu’une chaîne de solidarité s’est mise en place. En effet, plusieurs associations se sont alors serrées les coudes afin de trouver des solutions à ces chiens.



« Après plusieurs jours d'incertitudes, l'accord est donné : les associations pourront récupérer ces animaux, non sans mal... »

Le recensement de ces animaux est fait et transmis par photos.
C’est ainsi que l’association Akoz a pu voir ces chiens. Il n’y avait pas plus d’indication… Ni sur le sexe, ni sur l’état de santé des pauvres loulous…

« Notre association s'est donc positionnée sur 2 chiens : Wanda et Keola. »

Keola est un Royal Bourbon, pesant 13 kilos à sa sortie. Il est extrêmement amaigri !
Son âge est estimé à environ 3 ans et demi et son nom vient de l’hawaïen. Il signifie « vie ».

Dès sa sortie de fourrière, les bénévoles remarquent une boiterie à l’une de ses pattes arrière.


L’association décide de lui faire passer une radiographie en urgence, afin de comprendre d’où vient le souci et surtout, ce qu’ils peuvent faire pour lui.

Les clichés montrent une fracture qui semble ancienne, mais rien de précis. Un rendez-vous avec un spécialiste orthopédique leur permettra alors d'approfondir le diagnostic...

Quelque temps plus tard, de nouvelles radiographies sont faites et le verdict tombe : Keola souffre d'une ancienne fracture provoquant des fistules. La fracture a provoqué une infection.

Il est nécessaire d'opérer afin de remettre tout en ordre et de le mettre sous antibiotiques.

Seulement voilà... Il s’agit d’une opération extrêmement complexe et minutieuse.

Elle consiste à casser de nouveau les os qui se sont consolidés. L’objectif est de remettre l’ossature en place. Pour cela, le chirurgien doit visser des plaques directement sur l’os.

Keola aura besoin de temps pour s’en remettre. Un long chemin vers la rémission s’engagera alors : il devra observer 6 semaines de cageothérapie. Pour maximiser les chances, ses déplacements, jeux, ou sauts seront donc restreints.

En plus de cela, il aura besoin de 10 séances de physiothérapie.

Complémentaire à la chirurgie, c’est par le biais de diverses techniques comme la kinésithérapie, hydrothérapie ou encore l’électrostimulation qui Keola pourrait guérir !

Il doit être opéré le plus rapidement possible !

« L'amputation est exclue et le laisser ainsi, c'est prendre le risque que son infection finisse en septicémie puisqu'une fois l'arrêt des antibiotiques, si les fistules sont liées à la fracture, cela reviendra... » 

Seulement, voilà, l’association AKOZ est une petite structure qui peine à collecter les dons. Sur tous les fronts depuis quelque temps maintenant, elle a aujourd’hui à sa charge une dizaine de chiens, et ce, depuis plusieurs mois. Le manque d’adoption ne permet pas à l’association de financer les soins pour Keola.

« Sans vous, nous n'y arriverons pas... C'est pour cela que nous vous demandons de l'aide pour notre doux KEOLA. Afin de lui offrir le meilleur après lui avoir promis une belle vie en le sauvant de l'euthanasie. »