Merci pour les 240 chats !

Merci pour les 240 chats !
  • Partager
  • 411133
  • 39


Merci pour eux !

 
­
 
­

« Depuis le Covid, nous traversons, comme beaucoup d'associations une période extrêmement difficile.

Les dons se sont considérablement réduits, les abandons et les chats trouvés dans les rues ont considérablement augmenté.

Le moral est au plus bas et nous ne savons plus quoi faire pour arriver à régler nos vétérinaires et pire encore à faire manger nos chats qu'ils soient dans nos enclos ou dans les rues.

Les vétérinaires nous relancent régulièrement et cela en devient humiliant, stressant.

La cause est belle mais difficile et bien souvent pas comprise.

Nous sommes tous bénévoles, nous ne comptons pas nos heures, ni nos sacrifices familiaux, professionnels et financiers et ce n'est clairement plus assez.

En début d'année 2021, nous avions pu connaître une accalmie et une remise à niveau financière, l'association a vu bon nombre de ses chats tomber malades, ce qui a foudroyé en l'espace de 4 mois nos finances et notamment chez notre vétérinaire principal avec 12 000 € de factures, une hécatombe. »

Voici l’appel de détresse que nous avons reçu, Stéphanie, la présidente de l’Arche de Freya, est désespérée.

L’arche de Freya est une association qui vient au secours des chats et des chiens errants ou abandonnés qu’elle soigne et qui seront proposés à l’adoption sous contrat. 

Stéphanie et ses bénévoles, interviennent sur toute la région PACA. 

Comme à Marseille, où l’association compte 2 lieux de nourrissage dans les quartiers sensibles.

­
­
­
­
­
­
­
­

Mais, son domaine d’intervention est en réalité moins ciblé que cela.

L’association ne voit aucune frontière, elle intervient partout où ils peuvent.

Et, notamment sur l’île de la Réunion, depuis 7 ans.

Là-bas, il n’y a pas de refuge, uniquement des familles d'accueil.

“Nous faisons des transports de l'île de la Réunion à l'aéroport Marseille Provence, notre association à Rognac est à 10 minutes de l’aéroport Marseillais. 
Déjà 79 prises en charge reparties en 6 transports organisés, avec entre 600 et 1000 € de frais à chaque fois, selon le poids et le nombre de cages.”

Ti’fille, est une petite minette de 4 mois avec un prolapsus rectal, elle a eu la chance de faire partie d’un transport en début d’année.

­
­
­
­

"La remplaçante de notre vétérinaire à la Réunion a préconisé une euthanasie, car ses intestins avaient une petite partie nécrosée.

Mais cette adorable petite minette était si mignonne que je n’ai pas eu le coeur de l’euthanasier. Notre vétérinaire est revenue le lendemain, elle l’a donc opérée et a stimulé les tissus en réhydratant et en massant les intestins qui ont fini par reprendre leur place."

Il aura fallu 2 mois de soins pour que tout rentre dans l’ordre. 

Ti’fille a été adoptée en France.

­
­
­
­

Mais depuis la crise du Covid, les transports sont extrêmement cher, l’association peine à les financer. 

Des transports pourtant vitaux aux animaux de l’île de la Réunion.

« Nous avons approximativement plus d’une centaine de chats en charge dans nos différents enclos et en famille d’accueil. Et une centaine à nourrir sur nos sites de nourrissage rognacais et marseillais. »

Au total, 140 chats sont répartis entre l’association et les familles d’accueil.

Et 100 autres chats sont répartis sur les lieux de nourrissage.

L'association ne privilégie pas les chatons, mais plutôt les chats adultes et elle ne regarde jamais le handicap ni la couleur. C'est aussi pour cela que les factures peuvent être lourdes avec les cas fiv, felv, les borgnes, tripattes, les insuffisants rénaux, les chats âgés, mais également la centaine de chats des rues que l’association nourrit et stérilise.

Et comme si ça ne suffisait pas

Actuellement, depuis plus d'un mois, c'est le désert au niveau des adoptions, l’association n’a plus aucune rentrée d'argent et elle se retrouve dans une impasse.

« Des collectes sont organisées, mais tout est au ralenti. »

Ils ne peuvent plus stériliser les chats, et les gens continuent de les abandonner, non stérilisés. 

Un schéma qui recommence encore et encore pour l’association : avec des naissances et l'impossibilité de les prendre en charge, car les soins et les stérilisations ne sont pas gratuits et qu'ils augmentent considérablement les factures.

En plus de ça, viennent s’ajouter des sauvetages inimaginables

L’association a récupéré 14 chats, suite à un cas de syndrome de Diogène.
11 matous noirs et 3 tigrés.

­
­
­
­

Les pauvres loulous, ils vivaient dans un amas d’objets et dans des conditions sanitaires déplorables.

­
­
­
­

Cali, Pepper, Rose, Rosie, Violette, Tiya, Blue, Juice et tous les autres étaient en extrême détresse.

­
­
­
­
­
­
­
­
­
­

« Jusqu'à présent, ils sont tous à notre charge financière. C'est le Procureur qui a demandé notre intervention. »

Les 14 minous, ont tous développé le coryza, une des minettes est felv, certains ont des abcès, ils nécessitent une attention particulière et des consultations récurrentes chez le vétérinaire.

« Nous avons malheureusement perdu un des tigrés qui malgré une hospitalisation de plusieurs jours avec un virus de type calicivirus n'a pas récupéré.

Les autres se maintiennent, mais sont de petits gabarits et du fait de leur couleur noire, il y a de grandes chances pour qu'ils restent de nombreux mois encore chez nous. »

D’autres nombreux sauvetages… 

Maui, vivait sur l’île de la Réunion lorsqu’il a été trouvé avec la patte complètement repliée au niveau du coude. Maui était en piteux état, il a dû être hospitalisé en urgence et perfusé pendant quelques jours. Souffrant d'une forte gale, d'une teigne, déshydraté et très amaigri, il aura mis de longues semaines avant de retrouver force et vitalité, il est également fiv+.

“On pensait que sa patte était fracturée, mais il était tellement faible, qu'il n'avait plus la force de se tenir sur ses pattes.

Il aura mis 10 jours pour récupérer la mobilité de sa patte.”

­
­
­
­

Il attend maintenant sa nouvelle famille dans les enclos de l’association à Rognac.

“Le fiv ralentit son adoption, mais nous finirons bien par trouver des personnes !”

­
­
­
­

Monsieur et Madame, deux beaux chats, viennent d'être exceptionnellement pris en charge. 

Ils ont 20 ans tous les 2 et avaient été trouvés bébés, par une dame qui ne pensait certainement pas qu'ils lui survivraient.

Suite au décès de cette dame de 94 ans. L’association les a récupérés en urgence, ça faisait 15 jours qu’ils étaient seuls dans l’appartement, ils se laissaient mourir. 

« Ils sont très maigres Monsieur est un très grand chat et ne pèse qu'1.500 kg, c'est la première fois que je vois un chat aussi maigre. Il est régulièrement réhydraté par perfusion et mange très peu, il est extrêmement câlin et déambule dans la maison montant sur le canapé pour avoir des caresses.

Madame est moins maigre et plus indépendante, mais elle doit aussi être réhydratée par perfusion et gavé au Recovery. »

­
­
­
­

Pedro un beau chat roux et blanc a été trouvé errant dans une résidence, sur la commune de Rognac. Il a été abandonné, sur un parking. Il courait affolé.

Perfusé, il a été soigné tardivement pour son coryza, il était trop tard pour sauver ses yeux. Il a été énucléé de ses 2 yeux.

­
­
­
­

Yuki, lui, a été trouvé errant sur une route dans la région PACA , dans une zone industrielle avec une patte fracassée et rongée par les fourmis.

­
­
­
­

Il a été hospitalisé le temps qu'il se rétablisse, car le matou était affaibli.

15 jours plus tard, il a finalement été amputé.

­
­
­
­

Ray a été trouvé avec ses 7 frères et sœurs et sa mère en fin d'année dernière, il était incapable de se nourrir seul. Tous étaient atteints de coryza. 

Ray a été hospitalisé, car son pronostic vital était engagé et Stéphanie l’a récupéré en nursing chez elle, pour le nourrir à la seringue et au biberon.

Le pauvre petit Ray a perdu l'usage de ses 2 yeux, à cause du coryza. 

Après de longues semaines de récupération, Ray est tombé malade au printemps, les vétérinaires  diagnostiquent une infection urinaire, une pyélonéphrite, Ray ne mangeait pratiquement plus et a commencé à développer des troubles neurologiques.

Après plusieurs examens, le verdict tombe : il s’agit d’une pif sèche.

Le traitement est lancé.

­
­
­
­

Kiki a été trouvé il y a 18 mois avec ses 2 frères. Il était le plus petit de la fratrie, ses frères faisaient le double de lui.

Très fragile, il a eu beaucoup de problèmes intestinaux avec de multiples examens dont des échographies.

Des fièvres à répétition, des petites atteintes avec coryza.

Il a fini par développer une pif humide début juin. 

Il a également commencé le traitement contre la pif.

­
­
­
­

« Ces 2 derniers cas nous font plonger dans les abysses, le traitement pour leur sauver la vie étant très onéreux. Et même si nous avons des donateurs qui nous soutiennent. Le traitement se révèle plus cher que prévu, sans compter l'alimentation, les médicaments et les examens que nous devons faire régulièrement : échographies, bilans sanguins, biochimie etc… »

Après avoir payé les soins, il faut financer la nourriture de ces chats qui sont de plus en plus nombreux sur les lieux de nourrissage notamment. 

« Sans oublier que depuis la guerre en Ukraine, les pellets de bois de chauffage qui nous servent de litière, sont en constante augmentation. Bientôt nous n’aurons plus les moyens d’avoir une litière de qualité pour nos chats. »

Il faut faire face aux urgences vétérinaires qui sont de plus en plus nombreuses.

Stéphanie essaie de ne pas baisser les bras, et essaie de garder la tête haute, mais ce n’est pas chose facile. 

« La situation est devenue à un tel point intenable qu'après 10 ans de protection animale et 8 en tant que présidente d'association, je songe à la fermer pour ne plus avoir à supporter cette pression incessante et étouffante.

Nous comptons les sous pour les nourrir et même pour les soigner.

C'est la raison pour laquelle, je me demande pourquoi nous devrions continuer ainsi si nous ne pouvons pas mener nos actions dans de bonnes conditions et offrir le meilleur à nos protégés. »

L’avenir de l’association est bel et bien compromis.

Stéphanie n’y arrive plus

Nous devons l’aider.

­
­

5 333 euros sont nécessaires pour aider Stéphanie et son association à rembourser une partie de la dette vétérinaire, pour financer les traitements contre la pif de Ray et Kiki. Mais aussi pour aider à financer la nourriture des 240 chats de l’association, ainsi que des lieux de nourrissage. 

Stéphanie doit continuer son activité, des minous en extrême urgence doivent être sauvés tous les jours.

Votre aide permettra à Stéphanie de souffler et de continuer.

­
­

Merci les Clicoeurs ! 

 
­
­
 

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 39 commentaires)


Agathe a posté le 17/10/2022 à 10h51

Très Chers Petits Nous Vous Aimons Oui Vous Allez Être Heureux Maintenant :)

Marc_22862 a fait un don de 12.00 le 15/10/2022 à 22h00

On arrondi ...... Courage Stéphanie ......

Clicoeur_861609699 a posté le 14/10/2022 à 18h38

Plus que 330€,mille merci pour eux

kalinka31 a posté le 13/10/2022 à 16h24

Un don de 100 euros pour faire avancer cette collecte qui traine et pour que vs puisse continuer de soigner et sauver tous ces laisses pour compte qui n ont eu qu'une chance c 'est de vous rencontrer.
merci donc a Stephanie et tous ces bénévoles qui se dévouent sans compter mais svp donnez nous des nouvelles

XENON 110706 a posté le 11/10/2022 à 18h21

plus que 500 € pour sauver, soigner tous ces loulous. Ils comptent sur nous, faut espèrer que cela ne va pas durer

Marc_22862 a fait un don de 12.00 le 09/10/2022 à 22h23

Toujours pour arrondir .....

Clicoeur_861609699 a posté le 09/10/2022 à 19h47

Plus que 700€ pour finaliser la collecte, merci pour eux

Griffe Noire_54499 a posté le 09/10/2022 à 09h45

Je connais cette association j'habite la ville limitrophe et ils ne regardent pas à se déplacer comme pour cette petite chatte renversée il y a quelques temps par une voiture sur une voie passagère à la sortie de Rognac, petite chatte très mal en point, certains automobilistes se sont arrêtés et ont protégé cette minette des autres voitures mais aussi de la pluie ils l'ont pris en charge et soigné malgré le coût élevé, en ce moment ils ont vraiment comme on dit "le couteau sous la gorge" et ne peuvent plus faire d'autres sauvetages

Evelyne_66423 a posté le 07/10/2022 à 01h21

Que c'est difficile… 100 euros. Il faut finir cette collecte rapidement maintenant. Soutien et amour pour les loulous.

XENON 110706 a posté le 06/10/2022 à 17h15

nous n'avons plus de nouvelles de cette association. Ou en sont les problèmes divers et varés. De plus la cagnotte est vraiment au point mort depuis bien longtemps

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte