54 chevaux encerclés par les flammes...

54 chevaux encerclés par les flammes...
  • 367777
  • 45

Les feux ne cessent d’augmenter.
Et la saison des incendies n’est pas terminée !

Nous devons les aider !

1 780€ / 3 500€

51%

Cette année n’est pas une exception. Les incendies font encore des ravages dans le sud de la France détruisant des milliers d’hectares de forêts, des habitations. Et, parfois, blessant ou faisant perdre la vie à leur occupants.

Avec le réchauffement climatique, l’intensité des feux augmente.

Des ravages considérables

En 2019, d’après un rapport du Ministère de la Transition Ecologique publié en juin 2020, il y a eu près de 3 000 feux et 15 000 hectares de forêts brûlées en France.

La Provence-Alpes-Côte d'Azur est une des régions les plus touchées par les incendies. Déjà 2 500 hectares de forêt ont brûlé cet été.

Les animaux, des victimes brûlées vives

Nous en parlons peu mais, parmi les victimes, il y a les animaux. Notamment les équidés et les bovins présents en nombre dans cette région.

Chaque année, ils sont des centaines à périr, brûlés vifs, pris au piège par les flammes. « Rien que cette année, 3 centres équestres ont brûlé avec tous leurs pensionnaires, dans les Bouches-du-Rhône. » nous raconte Laura, la présidente de l’association Les Chevaux de l’Eden.

« Des troupeaux, des cheptels, entiers périssent.

La Provence-Alpes-Côte d'Azur est une région où la population équine est particulièrement importante. C’est un pôle hippique de compétition.

Il y a de nombreuses écuries d’entraînement, de dressage, des centres équestres, des clubs, des pensions, des associations, sans compter les chevaux des particuliers et les chevaux Camarguais.

Rien que dans notre département, le Gard, il y a 200 clubs équestres.

La population bovine est également importante. C’est une région d’élevage. »


Les incendies et ses ravages, Laura les connaît bien. Elle est ancienne sapeur-pompier volontaire.

Entre sa connaissance professionnelle, sa passion des équidés et sa collaboration avec le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) et le Comité Régional d'Équitation (CRE) des Bouches-du-Rhône, elle leur vient en aide par l’évacuation d’urgence et préventive des équidés et bovins lors des catastrophes naturelles : les incendies, mais également les inondations.

Evacuer les chevaux et bovins des zones d’incendie

La première intervention d’évacuation a eu lieu le 3 août, lors de l’incendie entre Martigues et les côtes méditerranéennes.

54CHEVAUX280820

« Ces photos ont été prises en pleine nuit » nous précise Laura. « Le feu est tellement important qu’on se croirait en plein jour.

Voir un incendie est choquant, le vivre est terrible.

Nous suivions l'évolution des incendies consumant le bassin de Martigues sur les réseaux sociaux. De nombreux messages d'appels à l'aide d'écuries menacées par les flammes nous ont fait nous réunir en urgence pour un premier déploiement de crise.

54CHEVAUX280820

Les situations d’urgence, Laura en a l’habitude. Elle sait agir vite. Elle contacte le centre de secours pour connaître les besoins d’évacuation, le nombre d’animaux, et le secteur concerné.

« Les pompiers nous autorisent les évacuations pour sécuriser les interventions.

Suite à leur retour, nous lançons lancé une alerte sur la page Facebook de notre association pour appeler à la solidarité afin d’évacuer les centres et écuries menacés et les chevaux de particuliers, en communiquant le nombre de camions et de places d’accueil nécessaires. »


L’alerte est largement vue, suivie et relayée.

« Nous avons aussi la chance d’avoir un réseau important de professionnels et une belle solidarité dans le milieu équin.

Une coordination avec le Comité Régional d'Équitation nous a permis de lister et d'organiser, à titre gracieux, les évacuations par des professionnels chez des professionnels, en zone sécurisée.

Une belle mobilisation inter-régionale s’est mise en place. En effet, quelques heures après la diffusion de l’alerte, nous avions des solutions de transport et d’hébergement afin de mettre en sécurité 1 000 chevaux et 450 bovins, ainsi qu'une clinique vétérinaire spécialisée prête à accueillir 12 grands brûlés pour les chevaux et un champs pour accueillir et soigner les bovins. »


125 camions sont engagés, poids lourds et véhicules légers. Ils ont rejoint le poste de commandement de crise où se rassemblent toutes les autorités compétentes pour lutter contre l’incendie. Les véhicules ont été dispatchés par les autorités sur les sites à sauver.

« Pour une sécurité optimale. Toutes les équipes étaient munies de trousses de secours spécifiques propres au sauvetage de chevaux pour administrer les premiers soins d'urgence si nécessaire. »

Les mettre en sécurité pour qu’ils ne périssent pas dans les flammes

L’évacuation est sécurisée par les sapeurs-pompiers. Aucun risque n’est pris ni pour les intervenants ni pour les animaux.

Chaque animal est scanné et identifié avant d’être évacué. Parfois, il y a également des chèvres, des lamas et d’autres animaux de ferme.

Une décharge est signée par le propriétaire ou responsable du ou des animaux ou du site qui est informé du lieu où ils seront placés en sécurité.

Les animaux sont accueillis gracieusement par des professionnels qui acceptent de les mettre à l’abri. Le lieu d’accueil peut se situer jusqu’à 1 heure de route. Ils y restent quelques jours, sous l’assurance de l’association, le temps que l’incendie soit terminé. Leur propriétaire vient ensuite les récupérer.

Voici le bilan de l’incendie du 3 août dernier : 5 départs de feu, 1 025 hectares de végétation détruits. Plus de 2 700 personnes évacuées. 1 800 sapeurs-pompiers mobilisés avec 454 engins.

54CHEVAUX280820

Mais des centaines d’équidés et bovins ont pu être évacués et sauvés !

54CHEVAUX280820

« Pour des raisons de sécurité, nous n’avons pas pu des prendre de photos avec les chevaux car tout le monde était affairé à sauver des vies. Par ailleurs, les animaux étaient particulièrement stressés et pouvaient avoir des réactions imprévisibles.

Jusqu’à présent, il n’existait encore aucun organe qui coordonne l’évacuation et le sauvetage des animaux en cas de catastrophes.

Ce dispositif a donc été accueilli avec soulagement par les sapeurs-pompiers qui n’ont ni l’équipement adéquat, ni la connaissance de ce type d’animaux. Cela permet ainsi aux soldats du feu de conserver l’ensemble de leur effectif pour se consacrer à la circonscription et à la lutte des incendies. »


Nouvel incendie le week-end dernier : 54 chevaux encerclés par les flammes

Grâce à l’efficacité du dispositif, l'association est dépêchée pour l’incendie à Istres.

L’association se mobilise pour sa seconde intervention d'évacuation.. Elle lance une nouvelle alerte sur les réseaux sociaux et coordonne le réseau de professionnels et de bénévoles.

L’incendie, d’origine humaine, est violent. 1300 pompiers sont mobilisés.

54CHEVAUX280820

De 15 heures à 1 heure du matin, les pompiers et l’association tentent de sauver 54 chevaux encerclés par les flammes dans un centre équestre. Les camions ne pouvaient pas passer. L’association a dû agir vite. Les chevaux sont équipés d’un licol sur lequel le numéro de téléphone du propriétaire est inscrit. Une brèche est faite dans les flammes par les pompiers pour lancer les chevaux dedans afin qu’ils s’échappent de la zone.

Pendant 48 heures, l’association et les professionnels alertés par l’association se sont mobilisés pour l’évacuation de ces chevaux et d’autres à sauver.

L’association et les professionnels équins multiplient les allers-retours entre l’incendie et les lieux d’accueil pour mettre en sécurité les animaux.

Malheureusement, cet incendie a détruit 300 hectares de forêt autour d'Istres.

Mais, de nombreux animaux ont pu encore être sauvés.

« Nous n’en sommes qu’au début. Nous souhaiterions mettre en place une collaboration avec le centre météorologique pour être informés en temps réel des changements de rotation du vent afin d’anticiper la trajectoire d’un incendie.

Par ailleurs, nous souhaiterions avoir accès aux outils de recensement de l’IFSE des établissements et structures équestres qui ne sont pas exploités à ce jour par les services de secours.

Nous avons également besoin que les autorités puissent reconnaître et laisser l'accès aux camions de transport des animaux par la présence de macarons sur les véhicules. »


La saison des incendies n’est pas encore terminée…

« Le département est placé en alerte incendie jusqu’à fin septembre. »

Un nouveau départ de feu peut arriver à tout moment.

Malheureusement, avec le réchauffement climatique, le nombre d’incendies ne fait qu’accroître tout comme l’intensité des feux.


Après le feu, les inondations

« Dans notre région, quand l’été et ses incendies sont terminés, c’est la saison des inondations qui commence. »

Le répit n’est que de courte durée. « 2 à 3 mois dans l’année », nous dit Laura.

Le déploiement du dispositif sera donc régulier.

D’autant plus que la saison des inondations s’annonce particulièrement intense en raison d’une sécheresse plus importante et d’une absence de végétation pour retenir l’eau. Les pluies diluviennes vont déferler sur le sol sans y pénétrer.

Chaque année, des animaux se noient ou meurt d’hypothermie.

L’association répondra présente pour les évacuer des zones à risques.

Une logistique importante pour des sauvetages d’ampleur

Chaque intervention d’évacuation représente un coût considérable pour l’association. Car, au vu du nombre important d’animaux à secourir, le déploiement de moyens est considérable.

« Bien que nous organisions ces sauvetages à titre gracieux et que les professionnels se mobilisent au même titre, les frais logistiques sont importants. Ils comprennent tous les coûts liés aux convois de camions comme l’essence et l’assurance des véhicules et des chevaux. »

En effet, l’association prend en charge et doit assurer chaque véhicule spécifiquement pour ce type d’intervention.

« Lors de la première intervention 125 véhicules étaient engagés. »

Par ailleurs, les animaux, une fois en sécurité chez les professionnels, sont sous la responsabilité et l’assurance de l’association jusqu’à ce que les propriétaires viennent les rechercher.

« Nous devons aussi assurer la signalétique des véhicule propres aux sauvetage afin que les autorités (gendarmerie et sécurité civile) puissent nous laisser accéder rapidement aux lieux et faciliter les escortes.
Dans ces cas-là, les minutes sont précieuses pour sauver des vies humaines et animales.

Nous avons besoin d’aide pour la constitution d’un fond d’urgence pour nos prochaines interventions de sauvetage. En moyenne, un sauvetage coûte 2500 euros. Et il faut compter entre 7 000 et 10 000 euros d’assurance par an en plus… »


Des opérations de sauvetages qui ont un coût mais qui sont tellement indispensables pour ne plus laisser brûler vifs ces pauvres animaux en proie aux flammes.

Une formidable initiative que Clic Animaux a à cœur de venir en aide.

Nous souhaitons les aider avec votre aide à financer les frais de logistique, d’essence, et d’assurances nécessaires pour chaque opération de sauvetage.

3 500 Euros sont nécessaires pour cela.

Vos dons et appels du cœur permettront d’aider l’association à constituer un fonds d’urgence pour l’évacuation et le sauvetage des équidés et bovins lors des prochains incendies.

 

En soutien à

54CHEVAUX280820

Les Chevaux de l'Eden : Nous sommes une association loi 1901 qui a pour but l'accueil de chevaux issus de tout horizon qu'ils soient de maltraitance, issus d'élevage, de reconversion sportive suite à des blessures...d abandosn..... Le but est de leur offrir le temps de pouvoir se soigner et de se reconstruire avant de rejoindre une famille, que cela soit pour du loisir, de la compagnie ou autre du... ➤ En savoir plus

Parrainez et les protégés de Les Chevaux de l'Eden

54CHEVAUX280820 54CHEVAUX280820 54CHEVAUX280820 54CHEVAUX280820 54CHEVAUX280820 54CHEVAUX280820

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 45 commentaires)


Yolande_1072 a fait un don de 20.00 le 30/11/2020 à 11h14

Comme promis

Dadou toumi a posté le 27/11/2020 à 13h14

Bonjour,
Je voudrai connaître le but de cliquer...
Parfois je clique tellement que j'en ai mal au doigts, mais le chiffre n'avance pas.
Si je comprends bien,, c'est juste les dons qui fonctionnent ?
Merci pour vos réponses

Muriel_21895 a posté le 30/11/2020 à 14h04

Oui ce sont juste les dons qui font avancer les cagnottes, les clics offrent des repas à l'association désignée sous le rectangle "clic" en page de garde.

Valerie_71138 a posté le 26/11/2020 à 15h35

jje pense qu'il faut quand meme continuer à laisser cette fiche, meme si c'est long elle arrivera à etre cloturée, mais il y a tellement d'urgence tous les jours, comment faire et du coup cette fiche attend des jours meilleurs. c'est fortement dommage, cette association mérite tout autant qu'une autre

Clicoeur_988624959 a posté le 25/11/2020 à 09h17

Cette fiche traine depuis longtemps je vais participer et aussi cliquer et partager allez les cliqueurs un geste pour ces pauvres trésors merci

Yolande_1072 a posté le 24/11/2020 à 19h25

Il serait souhaitable que les clicoeurs relisent le pourquoi de la création se cette collecte. C'est une bonne initiative et ce serait dommage de l'arrêter. Néanmoins, elle traîne depuis le 29 août et ne paraît pas vraiment générer l'enthousiasme. En plus nous ne sommes pas nombreux à continuer à faire des petits dons.
Je ne sais pas trop ce qui serait souhaitable de faire.

Clicoeur_1878466853 a posté le 24/11/2020 à 11h46

@ Clic Animaux : Etant donné que cette fiche est présente depuis la fin du mois d'août et que cela n'intéresse personne, le mieux est de la retirer car les clicoeurs ont une préférence sur d'autres espèces animales - Pas la peine de faire croire à cette association alors qu'ils n'en verront jamais la couleur, et ne sera jamais clôturée

Gaelle_62530 a posté le 24/11/2020 à 13h00

C'est vrai mais je pense qu'il faut continuer... c'est vrai que ça traine et qu'elle n'est pas mise en avant.
Perso je ne peux pas redonner avant le 30,
Concurrence avec les urgences boucherie etc

Yolande_1072 a posté le 24/11/2020 à 19h30

Personnellement, je referai aussi un nouveau don à la fin du mois.

Yolande_1072 a posté le 21/11/2020 à 10h07

Zut, alors, cette fiche est de nouveau en fin de bandeau.

Clicoeur_1878466853 a posté le 21/11/2020 à 17h22

Comme vous dites, de plus avec la venue de nouvelles fiches sur les chats ,dont y en a qui ont été vite soldées celle-ci ne risque pas d'être clôturée, je n'ai rien contre les chats puisque j'en possède 3 et je nourris ceux dont je ne sais pas a qui ils appartiennent, mais il serait bien que clic animaux arrête un certain temps de mettre des fiches sur les chats

Yolande_1072 a fait un don de 29.00 le 17/11/2020 à 13h11

Cette fiche traîne depuis le 29 Août. ce n'est vraiment pas normal. Il manque encore 1969 euros.

Yolande_1072 a posté le 17/11/2020 à 13h23

j'espère que maintenant cette fiche va rester un peu en tête de bandeau

Gaelle_62530 a posté le 17/11/2020 à 18h19

Bien d'accord. Je redonnerai le 30, peux pas avant...
Je pense que si on est très nombreux à mettre 5 ou 10 euros chacun...


Yolande_1072 a posté le 18/11/2020 à 20h21

Merci Gaelle c'est très gentil mais ne vous mettez pas en difficulté .

Clicoeur_988624959 a posté le 17/11/2020 à 11h13

Tout as fait d'accord svp pouvez vous mettre la fiche en avant pour ces pauvre cheveux merci pour ces trésors

Marla a posté le 11/11/2020 à 20h40

Merci de bien vouloir mettre cette fiche en tête de liste... Cette dernière trainant depuis bien trop longtemps.. Merci pour ces chevaux....

Yolande_1072 a posté le 12/11/2020 à 11h05

Je pense qu'il serait préférable que clicanimaux fasse un rappel par mail comme ils le font pour certaines fiches.

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte