Près de chez nous, aussi… un enfer pour les chats !

Près de chez nous, aussi… un enfer pour les chats !
  • 15400
  • 17

L’île de Ré… Un paradis pour les touristes ?
Chaque jour, des chats livrés à eux-mêmes, essaient de survivre.
« Aidez-nous, ne laissez pas mourir nos chats ! »

1 128€ / 3 500€

33%

« Nous n’arrivons pas à nous remettre de cette année 2020 ».

Chats, empoisonnés, torturés, jetés, écrasés... on a du mal à imaginer que ça se passe sur l'Ile de Ré.

Et pourtant, ces horreurs, l'ADAF, l’Association de Défense des Animaux Familiers, tente de les combattre depuis plusieurs années.

Malgré le dévouement des bénévoles, de nouveaux chats arrivent régulièrement dans les colonies de chats stérilisés.

La situation liée au Covid a dangereusement aggravé la situation : aujourd’hui, elle ne peut plus les prendre en charge.

Sorties sur les lieux de nourrissage, collectes alimentaires, adoptions, rendez-vous vétérinaire… tout a été remis en cause.

La situation liée Covid 19 est lourde de conséquences pour cette valeureuse association, qui agit sur le terrain, pour sauver les chats errants de l’île de Ré. Mais qui aujourd’hui n’a pas plus les moyens de poursuivre ses actions.

« Chaque chat qui naît est un chat mort… s’il n’est pas identifié et stérilisé »

Il y a pourtant urgence, pour stériliser les chats errants : « vu la prolifération des chats sur l’île, les fourrières sont très actives. Et ils euthanasient systématiquement les chats non identifiés… ».

Et il faut aussi soigner tous les malades, qui sont aujourd’hui menacés.

Chaque jour, il faut faire face à des nouveaux décès.
Chaque jour, des chats livrés à eux-mêmes, essaient de survivre.

Trop meurent. On est bien loin des images de carte postale présentant cette île comme un petit paradis ! Non, il n’y a pas que dans les îles tropicales que des animaux souffrent…

Depuis de nombreuses années, le quotidien de Michèle, la présidente, est marqué par des histoires plus horribles les unes que les autres… Il n'est plus rare de trouver des cadavres de chats mutilés, torturés, morts sans raison.

Il y a par exemple, cette petite chatte, morte avec son chaton de 3 semaines environ. Elle le tenait dans sa gueule…

« …A cause d'un piège à renard, posé en pleine saison et à 3 mètres du terrain de camping où je nourri et soigne des chats. Cette petite est morte avec son chaton de 3 semaines environ, elle le tenait dans sa gueule… Ils se sont dépêchés de partir dès mon arrivée, mais non sans arracher le petit et le claquer au sol. Le second chaton, est mort également, je ne l'ai retrouvé que 2 jours plus tard. »

ADAF

Michèle se souvient aussi du pauvre Pépère, retrouvé pendu à un arbre…

ADAF

Ou encore, cette petite chatte, « massacrée à coup de pierre, elle avait une portée de chatons, que nous avons par chance, réussi à trouver et à mettre à l’abri. »

ADAF

Ces histoires atroces sont monnaie courante sur l'Ile de Ré. C'est un fait, les chats de l'ADAF gênent, et subissent en représailles de nombreuses agressions. Un après-midi, Michèle se trouvait à son domicile et s’est absentée un court instant de chez elle.

A son retour, le choc a été terrible…

Un chaton noir d'un mois et demi était étendu, mort, sur la terrasse de son jardin. Il a été éventré et déposé bien en évidence. Un certificat vétérinaire atteste de l'utilisation d'une arme blanche et ne laisse aucun doute sur acte délibéré de cruauté.

ADAF

Il y a beaucoup de chats errants, aujourd’hui, sur l’Île de Ré. « La plupart de ces chats ont été introduits sur l’île il y a quelques années, dans le but de tuer des lapins. »

Début 2013, l’Île de Ré avait été frappée par une prolifération de lapins qui avait provoquée de nombreux dégâts, notamment dans les vignes. A cela s’ajoute la situation hors de contrôle des chats errants, qui se multiplient sur l’île et se reproduisent entre eux.

Lydie, une bénévole de l’association, nous explique à quel point les chasseurs représentent un danger, pour les chats….

« Il y a beaucoup de bois à l’entrée de l’île, là où nous sommes, et on voit beaucoup de lapins, ce qui attire les chasseurs. Pour eux, les chats sont nuisibles, parce qu’il soit disant, ils menacent « leurs lapins », ceux qu’ils veulent chasser ! On retrouve souvent des chats morts, empoisonnés ou tués. »

ADAF

Chaque jour, Michèle, aidée de 3 bénévoles, se déplace dans les campings pour nourrir 300 chats errants qui y vivent.

« Ce sont des terrains privés, parmi lesquels il y a 4 campings. Nous avons les autorisations nécessaires pour agir sur ces terrains.

Sur ces terrains, les chats vivent en colonie. Nous les surveillons. Dès que de nouveaux apparaissent, on les trappe pour les stériliser, les identifier, les soigner.

On y va tous les jours, moi, Abel, et Lydie. Avec notre voiture.

Chaque jour, il faut apporter 40 kg de croquettes, 140 litres d’eau. On apporte l’eau dans un jerricane de 20 litres. Ils font qu’on fasse plusieurs allers et retours. »

ADAF

« Il faut nettoyer toutes les gamelles. Je suis particulièrement vigilante sur ce point. Il faut qu’elles soient propres, imaginez 30 chats qui boivent dans la même gamelle…

Il faut changer les couvertures aussi, nettoyer les abris qu’on leur a construits. »

ADAF

« Ça nous prend 4 à 5 heures à chaque fois.

Sur une année, cela représente environ 9 tonnes de nourriture. Nous passons tous les jours, par tous les temps, sur tous les terrains, pour distribuer de la nourriture à tous les points de nourrissage, donner des soins à ceux qui en ont besoin, et assurer le suivi sanitaire…

Il faut se tenir disponible à tout moment. On m’appelle et suivant l’urgence de la situation de ce ou ces chats je dois me rendre sur place, parfois immédiatement. S’il s’agit d’un site sécurisé, j’implante des points de nourrissage et dans les semaines suivantes, je pose des trappes afin de savoir si les animaux sont identifiés. Si c’est le cas, on essaie de trouver rapidement les propriétaires.

Sinon, ils sont identifiés, stérilisés si besoin et remis sur le terrain ou en famille d’accueil."

ADAF

Il y a actuellement 300 chats à aider, dont 17 en famille d’accueil, ceux qui sont trop malades, ou pas assez sociables.

Elinor et ses chatons.

« Elinor la maman a été trappée gestante. Elle a été trouvée près d’un camping. Il faut la stériliser. Pour ses bébés, nous allons devoir trouver des familles. Elinor est trop peu sociable, nous devrons la relâcher sur site. »

ADAF

Myrtille et ses chatons

ADAF

« Elle a eu 4, mais malheureusement 2 sont morts du coryza…

Les 2 autres sont malades également, nous avons besoin d’un traitement pour eux avant qu’il ne soit trop tard, ainsi que pour Myrtille la maman. Et il faut aussi la stériliser. Cette petite famille vivait sous un mobil-home, dans un camping, quand nous l’avons trouvée. Comme Elinor, Myrtille devra être relâché.

Et nous devrons trouver une solution pour placer ses petits, une fois qu’ils iront mieux. »

Ana

ADAF

« Elle a été amputée à l’âge d’un mois, suite à une naissance qui s’est mal passée. Quand la maman a mis bas, les cordons ombilicaux de chatons étaient entremêlés, formant des garrots… Son frère est en mort.

Ana n’a plus que 3 pattes aujourd’hui, et il lui faut maintenant des séances de rééducation, chez un kiné et chez un osthéopathe.

Cerise

« Son histoire ressemble beaucoup à celle d’Elinor et de Myrtille. Elle a été trouvée, avec ses chatons dans le camping. Elle en avait 6. Et 5 sont décédés, peut-être le typhus. Nous avons besoin d’aide pour stériliser, identifier la maman et son petit. »

ADAF

Juju, faute de fonds, sa tumeur devra attendre…

« Lui aussi vient du camping. On pense qu’il a été attaqué par un chien. Le pauvre souffre d’une grave infection au niveau du nez. Il a un drain.

Et malheureusement, le vétérinaire s’est rendu compte que notre Juju avait une tumeur dans le nez… »


Il faut rapidement faire des examens pour analyser cette tumeur, et sûrement opérer ce pauvre Juju. Malheureusement, impossible faute de fonds…

Juju devra attendre.

ADAF

Sparrow

« Il a trouvé blessé à l’œil, sur un parking. Sûrement un coup de griffe… Il y a comme une « poche » qui s’est formée, il y a un grave risque d’infection… Elle peut rompre à tout instant. Il faudrait le faire opérer, mais nous n’en n’avons pas les moyens… »

ADAF

Boris, il risque de s’étouffer en mangeant…

« Ce pauvre chat trappé souffre d’une malformation dentaire. Il a perdu toutes ses dents, sauf les canines, mais qui sont très mal positionnées. Il ne peut pas manger sans risquer de s’étouffer. Il faut qu’on reste près de lui quand il mange, pour le surveiller au cas où…

Le mieux pour lui est qu’on lui retire ses canines restantes.»

ADAF

Bébé, il ne peut pas poser sa patte

« C’est très compliqué avec lui… Le pauvre. Il souffre d’une maladie à la patte. Il ne peut pas la poser par terre. Il a besoin de soins. »

ADAF

Roméo

« Il est famille d’accueil. Il ne peut pas être relâché. Il souffre d’un coryza chronique, et besoin d’un traitement à vie. »

ADAF

Nous devons à tout prix les aider.

Michèle, aujourd’hui, est désespérée…

« Nous n’avons pas de moyen financier pour les payer. Les mairies ne nous soutiennent pas et le confinement complique tout.

Nous gérons plusieurs colonies dont le total avoisine les 300 chats.

Nous venons aussi de découvrir un nouveau site où pullulent les chats et qu’il faudra stériliser.

Nous avons besoin de votre aide sinon au printemps nous serons envahis et ce ne sera plus gérable.

Comme vous pouvez le voir, nous devons faire face à tellement de soucis médicaux… ces pauvres chats attendent actuellement, qu’on ait les moyens de les soigner.

Nous avons tant besoin de vous…»

3 500 euros au total sont nécessaires !

Vos dons et appels du cœur permettront à l’association ADAF de financer les stérilisations urgentes de 20 chats, et de faire face aux dépenses vétérinaires les plus urgentes, pour sauver Sparrow, Boris, Juju, et Bébé.

Merci, les clicoeurs


Retrouvez toutes les bonnes nouvelles
sur le compte Instagram de Clic Animaux

ADAF
 

En soutien à

ADAF: L'objectif de l'A.D.A.F. est de s'occuper de la protection, de la stérilisation, du suivi sanitaire et alimentaire des colonies de chats libres, des chats abandonnés, maltraités et/ou errants sur de l'Ile de Ré mais plus particulièrement autour de La Flotte, siège de l'association. L'étude, la surveillance et la gestion de des colonies de chats permet une relative maîtrise de leur reproduction, contribue à prévenir l'apparition d'épidémies et diverses maladies, prévient d'éventuelles maltraitances ou exterminations. Soucieuse du bien-être de chaque chat, toutes les interventions de l'A.D.A.F sont organisées et effectuées de façon à respecter au maximum leurs besoins physiologiques, émotionnels, comportementaux et environnementaux. ➤ En savoir plus

Parrainez les protégés de ADAF

ADAF ADAF ADAF ADAF ADAF ADAF

Vous bénéficiez du cumul des déductions fiscales :
un don de 15 euros par mois vous permet d'économiser 118,80 euros d'impôts par an.

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.



Grâce à vous, déjà 53 430 animaux ont été sauvés !




ClicAnimaux.com est la première place de générosité animalière de France. Partout en France, les associations de défense des animaux ont recours à ClicAnimaux.com pour donner une audience nationale à leur action locale. En choisissant de les aider, vous leur permettrez de réussir dans leur combat pour la sauvegarde et la protection des animaux. Pour tout renseignement, notre service donateurs est à votre disposition au 01 39 35 54 30 ou à l'adresse newsletter arobase clicanimaux.com

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 17 commentaires)


Mitiga a posté le 15/01/2021 à 16h38

J'entends régulièrement parler des sévices que subissent les chats là-bas. Cette île pour eux, c'est ll'enfer! Pauvres minous...
Merci Michèle de vous battre pour eux.
Les Clicoeurs vous soutiennent comme ils le peuvent, c'est-à-dire en participant financièrement pour stériliser et identifier les maximum de chats, afin de pouvoir mieux les protéger.

Rebelle du calvados a posté le 15/01/2021 à 11h28

Et cela se passe chez nous , à nos portes , comment se fait il que tant de chats se retrouvent dans les camping? si j'avais égaré mon chat en camping ou ailleurs je resterais le temps qu'il faudrait mais je repartirais avec mon animal
là on se demande si les abandons ne sont pas voulus ?
Iici en Normandie à COURSEULLES S/ MER il y a un camping près de la plage et une quantité industrielle de chats qui sont dans les rochers certainement des oubliés de vacances , j'ai vu un homme qui leur donne à manger et qui les peigne aussi , mais avant d'aller jeter la pierre à certains pays ON FERAIT MIEUX DE BALAYER DEVANT NOTRE PORTE !!
j'ai chez moi 3 chattes libres stérilisées et identifiées par mes soins , j'en avais 2 de plus , une a été saisie par un voisin et envoyée à la fourrière , mais comme je les ai faites identifier au nom d'une asso après elle a été rendue à l'asso ! une est morte du calicivirus et il m'en reste 3 que je nourris et à qui j'ai acheté des niches mais depuis 1 mois ou 2 voilà que j'ai un mêle qui vient chercher sa pitance tous les soirs il est peut être à quelqu'un ? Un jour je vais le trapper et le faire stériliser il n'est pas du tout farouche , j'aimerais bien savoir si il a des proprios , en tous les cas il est affamé !

HENNY a posté le 14/01/2021 à 13h01

Je viens de lire que la Grèce a modifié sa loi en novembre de l'année dernière. Quiconque maltraite ou tue des animaux sera puni de la même manière que s'il avait tué un être humain !
Une peine de prison de 10 ans ou une amende de 10.000€ font partie des sanctions.
Ne serait-il pas fou que cela soit appliqué en Europe et surtout dans les horribles îles de France ! Mais là, ils feraient mieux d'ériger la potence !
Pour autant, ils sont plus progressistes qu'en Europe et dans ces îles de l'enfer !

Francoise_16681 a posté le 14/01/2021 à 12h40

Les maires ont des obligations ! et ce n'est pas parce qu'on est sur une île qu'on fait ce qu'on veut ! L'association One Voice propose les Chatipis, en collaboration avec les mairies. Si les choses ne bougent pas, il faut aller jusqu'au préfet, et même au Procureur de la République.
A Lyon aussi, nous avons des difficultés avec tous les crétins malveillants et sans cervelle qui abandonnent mais au moins nous pouvons travailler avec les services de la mairie. Ce n'est pas encore l'idéal, loin s'en faut, mais au moins cela permet de protéger les chats de manière plus efficace...

Feline a posté le 14/01/2021 à 15h21

Tout à fait de votre avis

Feline a posté le 14/01/2021 à 09h49

IIl serait bon de faire connaitre massivement le triste coté de cette ile. Cela permettrait peut étre de rappeler au maire et aux autorités leurs obligations et devoir vis à vis des chats errants et que LEGALEMENT , la mise en fourriére et surtout l euthanasie ne doivent intervenir qu en ultime recours et que les campagnes de stérilsations et relàchages des chats errant doivent étre proposés!

Gadynette a posté le 14/01/2021 à 08h33

il n'y a pas besoin d'aller dans les "îles" pour voir qu'il y a autant de cruautés chez nous également. Pauvres minous. Mais comment peut-on faire autant d'atrocités...Et le maire, il ne bouge pas ?????
Merci à l'association qui se démène à fond pour tous ces petits anges qui ne demandent que l'AMOUR.

Evelyne_66423 a posté le 14/01/2021 à 02h41

C'est effrayant cette barbarie, incompréhensible, inimaginable...
Je suis d'accord avec Marsu95, il faut porter plainte, insister... Avec tout ce qu'il y a à faire... Mais l'impunité ne peut plus durer.
Nous allons vous aider bien sûr, bravo pour ce que vous faites et des caresses aux boules de poils si elles veulent bien :-)

Philippe_25103 a posté le 13/01/2021 à 23h08

Je n'aurais jamais cru que la cruauté était aussi hard sur l'île de Ré ! On va les aider ces pauvre petits chats.

Marsu95 a posté le 13/01/2021 à 22h20

Il est fort probable qu'il s'agisse simplement de quelques affreux, pas en grand nombre.
Il faudrait pousser les autorités à faire leurs enquêtes comme se le doivent. Porter plainte etc. (pas une main courante qui ne sert à rien). C'est chronophage mais ce n'est pas une perte de temps.

Plume a posté le 13/01/2021 à 21h21

Merveilleuse association qui se dévoue corps et âme pour ces petits malheureux.
Je suis sur Teaming depuis avril 2017, n'hésitez pas à rejoindre les 61 teamers qui ne demandent qu'à faire évoluer la cagnotte!

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte