Merci pour les 1 300 animaux du refuge de Tamara !

Merci pour les 1 300 animaux du refuge de Tamara !
  • 81253
  • 93

Merci pour eux ! 

« Tamara n'a plus de promesses de dons à venir. Fin mars, elle n’aura plus de fonds pour nourrir les animaux, payer les charges courantes et les factures vétérinaires.

Ni pour maintenir ouvert son refuge.

Je suis très inquiète car les comptes de mon association sont au plus bas en ce moment et je n'ai donc pas de solution. Faire appel aux clicoeurs est la seule option qu’il reste pour sauver ce refuge car elle j’ai déjà épuisé toutes les pistes possibles.

Ici, les violences subsistent envers Tamara, le refuge et les chiens. Les abandons explosent, la situation économique et sanitaire du pays empire et les températures glaciales n'aident pas. Récemment le thermomètre est descendu à -28°C.

La situation est dramatique et nous devons lui venir en aide. J'espère de tout cœur avoir votre aide pour sauver le refuge de Tamara. »


Voici le message que nous avons reçu de Jennifer, la présidente de l’association Auxan. Elle a pour objectif d’aider et de soutenir, dans différents pays, des refuges ou des associations en difficulté, afin de leur permettre de continuer à recueillir, soigner et nourrir des animaux. Dont celui de Tamara situé à Kiev, en Ukraine.

L’année dernière, les clicoeurs ont découvert le combat de Tamara, cette remarquable et courageuse femme qui lutte pour maintenir son refuge ouvert malgré la lourde difficulté de la tâche et toutes les pressions et violences qu’elles subies.

Son refuge accueille 1 300 animaux, 1 000 chiens et 300 chats. Il s’agit du premier refuge pour animaux fondé en Ukraine, en 1997.

1300ANIMAUX040321

En 2020, grâce à la mobilisation et au précieux soutien des clicoeurs, le refuge a pu rester ouvert et les animaux en vie.

Mais, aujourd’hui, il est une nouvelle fois en difficulté.

Depuis 24 ans, ce refuge ne fonctionne que grâce à l’aide internationale dont l’aide de grandes fondations françaises. Malheureusement, elles ont arrêté les aides.

« Chaque organisation n’apportait qu’une aide ponctuelle. Avec la crise sanitaire, elles se sont retrouvées en difficulté et ont dû réduire leur budget.

La situation en Ukraine n’aide pas. Entre la guerre, l’instabilité économique et politique et avec une telle corruption, les organisations sont de plus en plus frileuses à apporter des fonds. »

Quelles conséquences sur le refuge ? Une fermeture et 1 300 animaux massacrés par les « dog hunters » ?


La situation du pays empire

Dans ce pays, en guerre depuis 7 ans, la situation économique et sociale est instable et désastreuse. Rien ne s’est arrangé avec la pandémie.

Avec un salaire moyen équivalent à 200 euros, la vie est particulièrement difficile. La condition animale est loin d’être une priorité et elle est même déplorable.

Cette situation n’a cessé de s’aggraver et a généré une explosion des abandons.

Et, avec la guerre, beaucoup de personnes ont dû fuir les zones dangereuses laissant derrière eux leurs animaux. Tamara a recueilli environ 300 chiens dans ces zones de guerre.

Ce refuge s’étend sur 4 hectares et abrite plus de 1000 chiens et 300 chats. Il est toujours à saturation.

1300ANIMAUX040321
 
1300ANIMAUX040321

La clinique vétérinaire se trouve à 4 km du refuge, ce qui permet au vétérinaire de venir soigner les animaux une fois par semaine dans le refuge. La clinique vétérinaire refuse souvent d’accueillir les animaux de peur qu’ils aient des maladies, infections ou virus.

Pourquoi tant d’animaux au refuge ?

En ouvrant son refuge, Tamara a recueilli les animaux errants de Kiev auxquels se sont ajoutés, au fil des années, ceux retrouvés en zone de guerre, ceux errants ou abandonnés.

Mais surtout, aucune sortie, aucune adoption.

Tous ces animaux resteront au refuge à vie.
Si le refuge reste ouvert…


Les chiens sont nombreux dans le pays. Les adoptions se font plus que rares et surtout les procédures d'adoption sont très complexes pour les associations et adoptants.

Les adoptions dans un autre pays sont quasiment impossibles.

Et aussi, le coût que représente le transport vers un autre pays en Europe pour un seul chien lui permet de nourrir de nombreux chiens. Alors Tamara n’hésite pas, les nourrir est une priorité !

4 employés font ce qu’ils peuvent pour s’occuper de tous les animaux.

Ils doivent dormir au refuge en raison du climat d’insécurité et de violence qui y règne. Oksana, employée et infirmière du refuge depuis 4 ans, veille à donner à certains chiens malades leur traitement le soir et/ou la nuit.

Ces 4 employés dorment dans des conditions très spartiates et rudimentaires. Ils n’ont ni lieu dédié, ni salle de bain, douche, ni cuisine.

Difficile pour Tamara de trouver quelqu’un qui veut travailler au refuge dans ces conditions et avec tous les risques que cela comporte…

Les chiens haïs, son terrain convoité

Depuis 2006, le refuge de Tamara est régulièrement la cible de violentes et nombreuses attaques des « dog hunters » armés, des chasseurs de chiens.

En 2016, une organisation officielle est même créée regroupant des personnes qui détestent les chiens errants. Ils les abattent sans scrupule et leur font subir les pires souffrances et atrocités. A son compteur, des milliers de chiens tués.

Cette organisation a même imprimé des bulletins d'information réguliers sur leurs actions pour tuer des chiens et menacer toutes les personnes qui protègent ces chiens.

En parallèle, en septembre 2013, Tamara a reçu des pressions pour qu'elle cède le terrain de 4 hectares pour construire une piste de Formule 1. En échange de la terre, on lui a suggéré de relâcher 800 chiens et 200 chats dans la forêt. Tamara refuse.

Ils détestent les chiens et en veulent à Tamara d’avoir amélioré la condition animale en créant son refuge.

Les violences et intimidations perdurent…

Tous les moyens sont bons pour tuer les chiens, provoquer, pousser le personnel à bout. Leurs objectifs : tuer tous les chiens, fermer le refuge et obtenir le terrain.

Et les dernières années, les attaques, et les menaces se sont multipliées.

Le danger est permanent pour ce refuge et peut venir de n’importe où.

Ils s’en prennent à Tamara, au refuge et aux chiens.

Les employés et les animaux sont les cibles de tirs de balles, de massacres, d’empoisonnements. Des chiens sont égorgés. Un chenil à chiot a été incendié. Des menaces de mort sont déposées régulièrement dans la boîte aux lettres du refuge.

1300ANIMAUX040321

Tamara est régulièrement menacée de mort et brutalisée.

En 2012, suite à une attaque de chasseurs de chiens, elle perd deux dents.

En 2014, sa voiture est incendiée et du poison est déposé dans son appartement.

En 2018, elle est séquestrée dans sa voiture, pour qu’on la force à restituer le terrain.

Elle a demandé au Ministère de l’Intérieur une protection de son refuge et de ses employés. Mais avec la guerre, les priorités sont ailleurs et une sécurité du refuge ne peut être assurée 24h/24.

Lors de la précédente collecte que nous avions fait pour eux en juin 2020, le refuge comptabilisait 24 attaques à son égard et 48 chiens en sont morts. Cette constante montée de la violence fait régner un climat d’insécurité permanent au sein du refuge.

Et, depuis juin 2020, cela continue.

Le 17 novembre 2020, en rentrant chez elle, Tamara est attaquée et frappée violemment par deux hommes dans l’ascenseur.


Elle s’en sort avec un doigt fracturé et tuméfié.

1300ANIMAUX040321

En décembre, sa voiture a été vandalisée.
Elle est harcelée par téléphone, la nuit…

C’est dans ce climat d’insécurité permanente que Tamara tente de protéger tant bien que mal son refuge et ses animaux.

Malgré les intimidations sur les animaux qui, elles aussi, continuent.

Haïs, ils sont torturés et empoisonnés

En décembre 2020, les doghunters ont déposé devant la porte du refuge deux chiens mutilés sauvagement.

Une nouvelle menace d’intimidation…

Ce petit pékinois

1300ANIMAUX040321

« Les photos sont insoutenables, j'en ai pleuré. Ils ont tout fait pour le sauver, il a été mis sous morphine mais il est décédé quelques jours après cette barbarie sans nom.

Il a été sauvagement torturé et frappé à la tête, ses yeux en sont sortis, les photos parlent d'elles-mêmes. »
nous raconte Jennifer.

Micha

1300ANIMAUX040321

« Micha a la patte avant cassée. Il a été torturé volontairement par les dog hunters fin 2020 et laissé souffrant. Il est resté plus d’1 mois à la clinique vétérinaire, on lui a fait des radios, mis une attelle. Maintenant il est au refuge, il marche encore sur 3 pattes. Il n’est pas agressif, il essaie de jouer et de survivre malgré tout. »

Et il y a aussi les empoisonnements.

« Les dog hunters empoisonnent volontairement les chiens avec du IZONIOZIT, un poison facile à acheter dans les commerces. Les chiens se mettent à vomir, perdre du sang, avoir des convulsions et meurent quelques heures après dans des souffrances atroces.

Depuis 2010, ils saupoudrent l’entrée du refuge et le centre-ville de Kiev avec ce poison. Quand il est saupoudré sur la neige, comme dernièrement, la neige se teinte et change de couleur, ce qui permet aux maitres de l’identifier.

Les activistes de la protection animale y sont malheureusement habitués et portent toujours avec eux des cachets spéciaux à donner en première urgence au chien, avant de l’amener à la clinique vétérinaire la plus proche pour tenter de le sauver.

Ce fléau dure depuis des années. Du poison a été trouvé devant le refuge et dans le centre de la ville de Kiev il y a 2-3 semaines. »


Bella est l’une de ces victimes.

1300ANIMAUX040321

Elle a eu la chance d’y survivre.

« Elle a été trouvée à 7 heures du matin par les employées du refuge, qui ont entendu des hurlements d’un chien agonisant à l’extérieur du refuge sous un arbuste. Ils l’ont immédiatement amenée au refuge, elle vomissait, perdait du sang.

Ils ont pris un taxi pour la clinique avec elle. Elle a survécu de justesse grâce à la mobilisation de tous !

C’est une petite miraculée ! »


Tout comme Dezi.

1300ANIMAUX040321

« Il y a quelques semaines, elle a été trouvée dans la rue près du refuge.

Natacha, une des employées du refuge, est venue récupérer Dezi avec la camionnette du refuge et ils l’ont amenée en urgence à la clinique vétérinaire.

Dezi est une petite miraculée, elle a survécu à cet empoisonnement ignoble des dog hunters ! Elle est restée 3 semaines à la clinique vétérinaire. Ils lui ont fait un lavement d’estomac et lui ont donné des médicaments. »


Ces cas sont malheureusement nombreux.

« Ils mettent aussi du poison dans la viande et ils balancent les morceaux par-dessus les murs du refuge. »

Jennifer nous informe qu’une réunion s’est tenue le 3 mars à Kiev à ce sujet, avec le maire de Kiev, la police, des élus locaux, etc...dans la perspective de mettre fin à ces pratiques.

« Mais comment empêcher cette organisation de dog hunters composés de 300 d’entre eux, dans Kiev ! Certains d’entre eux sont puissants, intouchables et ils continuent leurs actions de cruauté et de barbarie envers les chiens en toute impunité. »

Malgré ce climat, Tamara se bat, chaque jour, pour eux.

Elle ne lâche rien, jamais !

Depuis la fin d’année, Tamara a pris en charge ces chiens trouvés devant le refuge, certains accidentés, certains torturés volontairement par les dog hunters et d’autres abandonnés par leurs maitres.

« En général, les gens les déposent la nuit et les employés du refuge les retrouvent le matin lorsqu’ils débutent leur journée de travail vers 7h. »

Ils sont arrivés dans de terribles conditions, en très mauvais état et ont été mis à l’abri.

Parmi eux :

Jack

1300ANIMAUX040321

« Jack est aveugle. Il a été trouvé devant le refuge, assis, en train de pleurer.

C’est un vieux chien. Il reçoit actuellement un traitement pour ses yeux, ils sont nettoyés 2 fois par jour et il est sous antibiotiques pour éviter toute infection.

Oksana lui fait également une piqûre chaque jour. »


Pady

1300ANIMAUX040321

« Il a été trouvé devant le refuge, accidenté- frappé par une voiture (volontairement ou pas ?), gisant dans une mare de sang.

Les employés l’ont immédiatement amené à la clinique vétérinaire où il est resté 3-4 semaines.

En arrivant à la clinique, le diagnostic du vétérinaire a été sans appel ; ce chien ne pourrait plus jamais remarcher ! Ses 2 pattes arrière sont cassées et sa colonne vertébrale touchée.

A la clinique, il était sur le sol, ne bougeait pas, il ne faisait rien…jusqu’au jour où un petit miracle s’est produit après 3 semaines à la clinique vétérinaire, où il a essayé de marcher avec ses 2 pattes avant.

Cette photo de lui a été prise de lui le jour de son arrivée au refuge. Il était si content de rejoindre les autres congénères du refuge. Même s’il ne peut plus marcher correctement, c’est un chien handicapé heureux. »


Rex

1300ANIMAUX040321

« Il n’a qu’un oeil. Il a été trouvé devant le refuge, l’œil ensanglanté. Les employés l’ont immédiatement amené à la clinique vétérinaire. Le vétérinaire lui a nettoyé l’œil. Après une semaine à la clinique, il est allé au refuge. Rex est un chien calme, qui dort la plupart du temps et reste dans sa niche. C’est un chien triste. Il est encore sous traitement, il a besoin de cachets tous les jours pour éviter toute infection à l’œil. »

Lila

1300ANIMAUX040321

« Elle a une tumeur à la patte avant. Elle a été trouvée fin janvier devant le refuge et a tout de suite voulu y rentrer quand le personnel a ouvert la porte !

Elle a commencé à manger, à boire de l’eau et à visiter le refuge.

Lila a été amenée le lendemain de son arrivée à la clinique où le vétérinaire a fait un prélèvement de sa tumeur. Les employés ont décidé de la ramener au refuge, car elle était triste à la clinique et pleurait constamment.

Ils attendent les résultats de la biopsie pour l’opérer. »


Bars

1300ANIMAUX040321

« C’est un chien à 3 pattes, avec un problème à l’œil. Il a été trouvé, il y a un mois, le corps gisant dans une mare de sang.

Des locaux ont vu les dog hunters tuer 4 chiens près du refuge, partir en moto, et ils pensent que Bars a pu se sauver de cette tuerie.

Ils l’ont donc amené au refuge. Le personnel a immédiatement contacté le vétérinaire qui est venu sur place. Bars est resté en convalescence au refuge, où il reçoit un traitement. Il est aveugle d’un œil et semble voir encore un peu de l’autre œil. La semaine prochaine, un vétérinaire spécialisé en ophtalmologie va venir l’ausculter au refuge. Bars a encore très peur de tout et de tout le monde... »


Charly, Bobby et Suzy

1300ANIMAUX040321
 
1300ANIMAUX040321

« Ils sont arrivés il y a 2 semaines au refuge. Ils ont été déposés lâchement devant le refuge dans un carton par des gens à l’heure du midi. Les employés ont assisté à cette scène d’abandon, impuissants.

Les 3 chiots avaient des très fortes diarrhées. Le vétérinaire a refusé de les prendre à la clinique vétérinaire, de peur qu’ils aient une maladie ou un virus.

Ils sont donc en quarantaine au refuge en attendant d’être en meilleure santé et reçoivent les visites fréquentes du vétérinaire.

Tamara a dû leur acheter de la nourriture spéciale en plus du traitement médical. Plus tard, ils seront vaccinés et stérilisés. »


Malgré les épreuves qu’ils ont vécues, les chiens ont une capacité de résilience incroyable.

Ces récits rythment le quotidien des employés du refuge, ils sont exaspérés. Un refuge au bord de la faillite, qui n’a souvent aucune visibilité de son refuge à plus 1 ou 2 mois, faute de dons. En plus de ces scènes d’une cruauté extrême infligée aux animaux, Tamara et son équipe doivent en plus tenter de sauver toutes ces vies, avec des soins vétérinaires qui explosent.

Ici, tout est une denrée rare et chère

En parallèle des nombreuses hospitalisations, soins et traitements vétérinaires à financer, il y a la paille à acheter. Une paille indispensable à leur survie.

A Kiev, entre l’hiver et l’été, l’amplitude thermique est importante et les conditions sont extrêmes pour eux.

« -25°C en ce début d’année, et jusqu’à 40°C en été.

1300ANIMAUX040321

Seule la paille les aide à lutter contre ce froid glacial. Il faut compter 600 euros à chaque livraison ! »

Et bien sûr, la nourriture.

Près de 5 tonnes de nourriture par mois sont nécessaires entre pâtée et croquettes. Tamara peine donc à les nourrir.

Elle doit être achetée en Ukraine. Mais avec la guerre et la pandémie, la nourriture pour animaux se fait de plus en plus rare et chère.

« Les prix ont flambé. »

Avant, Tamara réussissait à obtenir des supermarchés de la viande dont la date de péremption était dépassée pour nourrir les chiens. Aujourd’hui, cette viande est distribuée aux Ukrainiens.

Jennifer a tenté l’envoi de sacs de croquettes mais les formalités administratives et douanières sont longues : analyse des croquettes, multiples autorisations administratives pour le transport… Il faut compter deux à trois mois pour qu’elles arrivent à destination.

« Et encore, s’il elles ne restent pas bloquées à la douane. »

Et il y a les travaux à financer. Le refuge est vieillissant et le toit de la chatterie s’est effondré en novembre.

1300ANIMAUX040321

Les charges de fonctionnement, l’électricité, l’essence, les 4 salaires…

Sans aide, fin mars, le refuge fermera et les animaux seront massacrés

« Les dog hunters n’attendent que cela !

Chaque soir, Tamara se couche, sans savoir comment elle va pouvoir nourrir 1300 bouches, les soigner : c’est un stress insoutenable ! »


Malgré tout, elle continue à se battre, chaque jour, pour maintenir ce refuge ouvert, pour tous ces animaux, sans aucun soutien de son pays et de moins de moins de soutien de l’international.

« Cette femme est dotée d’une ténacité et d’un courage exemplaires. Quelle personne aurait le courage de s’installer en Ukraine pour y monter d’une telle structure, sans aucun financement des autorités ukrainiennes, et affronter au péril de sa vie les « dog hunters » depuis autant d’années ? »

Nous devons à tout prix aider ce refuge, pour ces 1 300 animaux qui sont nés au mauvais endroit et qui ne demandent qu’à survivre !

Une fois de plus, seule, Tamara, cette remarquable femme, n’y arrivera pas.

Nous avons besoin de vous !

7 500 euros sont nécessaires pour cela

Vos dons et appels du cœur aideront l’association à financer :
- les frais de nourriture pour les 1 300 animaux
- les soins vétérinaires des animaux
- la paille
- les charges de fonctionnement : système de sécurité relié à la police, électricité, essence de la camionnette pour transporter les chiens, salaire des 4 employés

Le combat d’une vie

En France, les grands médias ne parlent quasiment pas des conditions de vie des animaux en Ukraine. La dernière fois, c’était, il y a longtemps grâce… au foot.

Peut-être aviez-vous entendu parler à cette occasion du massacre des animaux errants avant la coupe de football de l’EURO 2012 ? Les autorités avaient donné l’ordre de « nettoyer les rues des chiens errants. » 1 000 chiens ont été abattus avec une grande cruauté ou empoisonnés.

Pourtant, ce pays dispose de lois de protection animale !

Des lois instaurées grâce au travail de cette dame, Tamara.

Son formidable combat pour l’amour des animaux

D’abord journaliste radio à Munich puis aux Nations Unies à Genève, c’est au cours d’un séjour à Kiev en 1992, avec une délégation du Conseil de l’Europe, que Tamara découvre le terrible traitement des animaux errants en Ukraine.

En 1994, elle se rapproche de la Fondation Brigitte Bardot et créée la Société pour la protection des animaux SOS en Ukraine (SPA-SOS)afin de faire pression sur les dirigeants ukrainiens et de se connecter avec les organisations internationales.

Elle dénonce un abattoir…à chiens !

Fin1996, avec d’autres journalistes, elle réalise un documentaire " sur un abattoir pour animaux errants près de Kiev. Un abattoir où, pendant 56 ans, les chiens et les chats errants ont été abattus dans des conditions de cruauté insoutenables. L’équipe a pu capturer en caméra cachée des scènes de la tuerie barbare de chiens et de chats. Les chiens avec de la "mauvaise fourrure" étaient tués en se faisant fracasser la tête avec une matraque en métal, les chiens avec une "belle fourrure" étaient écorchés vifs. Leur peau était vendue à l'étranger.

Attention les images sont difficiles !

Ce documentaire, diffusé sur de nombreuses chaînes de télévision en Europe occidentale, a choqué. Une forte mobilisation a suivi sa diffusion. De nombreuses personnalités, de nombreux maires de grandes villes, le chancelier fédéral d'Autriche, le directeur général des Nations Unies à Genève, la Fondation Brigitte Bardot, ainsi que des milliers de citoyens ont envoyé des lettres au président de l'Ukraine.

En mars 1997, une pétition de 3,5 millions de signatures du monde entier a été remise en personne par Tamara au maire de Kiev. Plusieurs organisations de protection des animaux ont manifesté devant les ambassades d'Ukraine à Paris et Vienne.

Le même mois, avec l’accord du maire de Kiev, avec le soutien international et des dons européens, Tamara construit le premier refuge animalier en Ukraine, à Kiev, sur le même terrain que l’abattoir pour chiens errants, sans aucun soutien financier des autorités locales.

1300ANIMAUX040321
1300ANIMAUX040321
1300ANIMAUX040321

La même année, elle lance une campagne massive pour stériliser les animaux errants.

Depuis 2003, Tamara a arrêté son métier de journaliste aux Nations Unies pour se consacrer pleinement à la cause animale en Ukraine.

1300ANIMAUX040321

Grâce à son investissement, elle réussit à instaurer les premières lois sur la protection animale en Ukraine.

De nombreux prix lui sont décernés : par Bill Clinton, le président d’Ukraine, le maire de Kiev et par des organisations internationales de protection animale.

1300ANIMAUX040321

Mai 2017, Jennifer et Tamara reçoivent prix pour leur soutien aux animaux en Ukraine, par le Maire de Kiev.

En parallèle, Tamara a un rôle social très actif dans la communauté. Elle organise des conférences de presse, des tables rondes, participe à des programmes de radio et de télévision et organise souvent des journées portes ouvertes pour le public, en particulier pour les écoles et les enfants afin de sensibiliser à la condition animale.

Malheureusement, malgré ces lois, la situation n’a pas vraiment changé.

1300ANIMAUX040321
 
 

En soutien à

1300ANIMAUX040321

Association AUXAN : AUXAN est une association suisse à but non lucratif, créée en Mai 2013 à Morges (près de Lausanne), reconnue d'utilité publique et se consacrant à la protection animale. Elle ne se réclame d'aucune tendance politique. Avant tout , AUXAN a pour objectif d’aider et de soutenir, en Suisse et à l’étranger, des refuges ou des associations en difficulté, afin de leur permettre de... ➤ En savoir plus

Parrainez les protégés de
l'Association AUXAN

1300ANIMAUX040321 1300ANIMAUX040321 1300ANIMAUX040321 1300ANIMAUX040321 1300ANIMAUX040321 1300ANIMAUX040321

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 93 commentaires)


Lulu a posté le 08/04/2021 à 15h18

Cette femme est extraordinaire quel soucis tous ces pauvres chiens chats beaucoup de courage de dévouement dans ce pays à l'âge de pierre mon chien Roumain c'est déjà quelque chose là-bas aussi mais pire encore ! la Serbie ces pays de l'est une cata pour les animaux aucun respect aucune compassion ça tue, une chose est sûre pouvoir effectuer des adoptions afin de soulager le refuge j'espère je serre les pouces bravo Madame

Gadynette a posté le 06/04/2021 à 10h08

mille et mille mercis

Christine_26359 a posté le 05/04/2021 à 14h47

Je viens de regoindre le groupe Teaming de manière à aider cette dame admirable qui risque sa vie pour les animaux.

Andree_26842 a posté le 28/03/2021 à 18h40

mon dieu que de tristesse, tous ces chiens tellement beaux malgré ces horribles blessures.

Francoise_16681 a posté le 27/03/2021 à 09h16

Il faut je crois surtout aider Tamara à faire sortir le maximum d'animaux d'Ukraine, car avoir toujours plus de pensionnaires et un risque énorme et ne règle pas la question de fond.
Je ne sais comment participer à cela, mais si des associations se mettent ensemble, il est certainement possible de faire des adoptions dans plusieurs pays d'Europe, notamment pour les chiens...

Lune a posté le 26/03/2021 à 21h07



N'hésitez pas à rejoindre le groupe TEAMING....un petit complément indispensable pour ce refuge.
1 euro par mois soit 34 centimes en réalité grâce au reçu fiscal.

https://www.teaming.net/refugedetamara-spa-soskiev-ukraine

Merci..
chapeau bas à Tamara tellement..courageuse.

Andree_26842 a posté le 26/03/2021 à 20h39

j'espère que ça va l'aider un peu car bien sûr rien n'est réglé dans le fond

Clicoeur_572390851 a posté le 26/03/2021 à 20h34

Super c est réussi

Chatimini a posté le 26/03/2021 à 11h28

quelle tristesse! Bravo a elle de continuer ce combat. Il faut l aider, peut etre rapatrier les animaux pour adoption dans des pays plus sereins?

NDM a posté le 26/03/2021 à 20h07

undefined

Agathe a posté le 26/03/2021 à 10h30

Merci À Tamara Pour Tout Ce Que Vous Faites Pour Nos Très Chers Amis :)

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte