CONTRE LES ELEVAGES INTENSIFS DE POULES PONDEUSES

CONTRE LES ELEVAGES INTENSIFS DE POULES PONDEUSES
  • 247742
  • 140

« UNE POULE ELEVEE EN BATTERIE

PASSE SA VIE DANS UN ESPACE...

PLUS PETIT QU’UNE FEUILLE DE PAPIER A4 ! »

DITES NON A L'ELEVAGE INTENSIF DES POULES !

La Protection Mondiale des Animaux de Ferme agit pour mettre un terme à l’élevage en cage, et offrir aux poules une vie en plein air. Par votre don, vous aidez la Protection Mondiale des Animaux de Ferme à mettre en place les actions de sensibilisation, de communication et de lobbying. Grâce à votre aide, grâce à ces actions, des millions de poules pondeuses pourront retrouver la liberté.


En France, 80% des poules élevées pour leurs oeufs sont élevées en cages.
Environ 47 millions de poules pondeuses sont élevées chaque année en France.
Ces oiseaux sont enfermés dans de petites cages grillagées, alignées en batteries sur plusieurs niveaux - jusqu’à 8 étages - dans des hangars aveugles pouvant contenir simultanément jusqu’à 70 000 oiseaux. D’autres systèmes d’élevage, comme l’élevage en plein air, représentent un alternative viable à l’élevage en batterie.

Lutter contre l’élevage intensif en batterie.

Il y a presque autant de poules pondeuses dans le monde que d’être humains sur la planète. En effet, 5 milliards de poules produisent chaque année environ 1000 milliards d’œufs.
Chaque poule pondeuse pond jusqu’à 300 œufs par an. Ainsi, les « races » modernes de poules produisent 2 fois plus d’œufs qu’il y a 50 ans.

A l’âge de 18 semaines (premières pontes), les femelles destinées à l’élevage industriel sont enfermées dans de petites cages, alignées en batteries sur plusieurs niveaux - jusqu’à 8 étages - dans des hangars aveugles pouvant contenir simultanément plusieurs dizaines de milliers d’oiseaux.

Les cages de batterie sont si petites que les poules ne peuvent ni ouvrir leurs ailes, et à peine marcher ou se retourner.

Chacune d’entre elles passe son existence sur une surface de 550 cm2 environ, ce qui représente moins d’une feuille de papier A4.

Le manque d’exercice physique s’ajoute à la forte productivité en œufs, et provoque un affaiblissement des os qui conduit beaucoup de poules à souffrir de fractures. Les poules endurent en outre des privations comportementales, car elles ne peuvent se livrer à leurs activités innées : établir un nid, prendre des bains de poussière, se percher…

Dans ces conditions, elles exagèrent compulsivement les mouvements de la tête et de sur-place.
Par ailleurs, le sol des cages accuse une inclinaison afin que les œufs roulent à l’extérieur dès la ponte pour être collectés, ce qui frustre les oiseaux dans leur désir inné de couver.

L’état d’emplumement des animaux se dégrade rapidement.

Les poules sont soumises à un programme d’éclairement précis, destiné à stimuler la ponte artificiellement.

Un environnement déficient et une forte promiscuité peuvent engendrer des comportements de picage des plumes et de cannibalisme. Outre la ponte, la seule activité possible est une violence plus ou moins exacerbée entre les quatre ou cinq poules d’une même cage.

Le degré d’inconfort est encore accentué par le fait qu’elles ne peuvent se percher, et que leurs pattes sont en contact permanent avec un grillage en pente.

Lors de la visite quotidienne réglementaire, il est difficile pour l’éleveur d’apprécier l’état sanitaire de chaque oiseau, surtout dans les cages supérieures ou mal éclairées. Parfois, les cadavres se décomposent au milieu des poules survivantes qui pondent les « œufs frais » vendus en supermarchés.



Interdiction des cages conventionnelles en 2012

Une directive européenne adoptée en 1999, prévoit l’interdiction des cages de batterie conventionnelles à partir de 2012. Les cages « aménagées » resteront en revanche autorisées : elles apportent quelques rares améliorations (perchoir, litière, nid artificiel), mais ne représentent qu’une évolution limitée et très relative pour le bien-être des poules.

En effet, l’espace à la disposition de chaque oiseau demeure à peine plus grand qu’une surface de papier A4



Promouvoir un élevage en plein air, alternative viable à l’élevage en batterie.

D’autres systèmes d’élevage représentent un alternative viable à l’élevage en batterie.

Les oeufs de poules élevées en plein air peuvent répondre à des exigences légèrement variables en fonction de la présence de labels de qualités.

L’élevage « plein air » doit permettre aux poules l’accès à un espace extérieur partiellement couvert de végétation et les poules doivent disposer d’au moins 4 m2 chacune sur ce parcours extérieur. En intérieur, la densité maximale autorisée est de 9 poules par mètre carré.

L’élevage biologique limite les densités dans les bâtiments à 6 poules par m2 et le grandeur totale du troupeau à 3000 poules.

L’élevage de plein air certifié « Label rouge » impose une surface de 5m2 par poules sur un terrain arboré, ainsi qu’une population maximale de 6000 poules en intérieur.

Quant à l’élevage au sol, il s’agit d’un mode de production sans cages, mais qui ne permet pas aux poules l’accès à un parcours extérieur. Elles restent claustrées à l’intérieur de hangars aménagés de perchoirs et d’un nid pour 7 poules, atteignant des densités maximales de 9 poules par m2.



Les premiers résultats

Dans l’industrie des produits transformés ainsi que dans la restauration hors foyer, le bien-être animal et les conditions d’élevage des poules pondeuses commencent à être pris en considération.

Dans l’ensemble des pays de l’UE, Unilever (pour ses marques Amora et Maille en France) a officiellement renoncé à recourir à des œufs de batterie pour confectionner ses sauces et mayonnaises. McDonald’s a pris des engagements similaires dans tous ses restaurants européens. Dans d’autres pays d’Europe, les restaurants Autogrill, IKEA, Starbucks, Subway ou Quick, les biscuits Dr Oetker, ou les cantines d’entreprise de Google, Microsoft, et celles du Parlement européen, affichent leur engagement en faveur des systèmes alternatifs à l’élevage en cage.


La Protection Mondiale des Animaux de Ferme encourage et soutient les démarches d’entreprises visant à se détourner des œufs de poules élevées en batterie. A l’occasion des Trophées des Oeufs d’Or 2009, la Protection Mondiale des Animaux de Ferme et Compassion In World Farming ont récompensé 5 entreprises françaises pour leur engagement à n’utiliser que des oeufs issus d’élevages alternatifs aux cages : Amora, Basilic Restauration, Botanic, Guy Martin et La Mère Poulard, parmi plus de 60 autres sociétés européennes.

 Votre aide permettra à la Protection Mondiale des Animaux de Ferme d’aider des millions de poules pondeuses à retrouver leur liberté.

MERCI A TOUS !

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 140 commentaires)


Marie a posté le 16/01/2016 à 12h22

Je signe contre cette pratique depuis des années...mais pour la majorité des français, il s'agit juste d'une question de porte-monnaie ! donc se battre pour l'interdiction pure et simple.

Blanche neige 08 a posté le 08/10/2015 à 11h12

Ce que nous sommes pas au courant c'est que nous mangeons des oeufs malade, à force de les gaver
aux hormones , nos petites poule à deux pattes souffrent.
Quand vous achetez un poulet de 1k500 c'est une poule de 4 mois qui a été gaver ...Nous voulons toujours plus la consommation n'est plus ce qu'elle était la QUALITE, nous vivons ou tout est rentabilité ...
J'ai des poules et je peut vous dire quand vous arrivez , elle courent vers vous elle vous donnent beaucoup energie.
je viens d'en perdre une ce matin elle avait 5 ans c'est beaucoup pour une poule acheté au marché
elle avait une tumeur dû à quoi, à cause de son alimentation qu'on lui a donné petite.
Une poule il y a 30 ans vivait 10 ans , maintenant c'est la moitié.

Alors faut arrêter de consommer des oeufs malades car l'oeuf nous le transmet.


Jean a posté le 16/09/2015 à 23h03

Les animaux doivent être dans un confort naturel malgré la sélection génétique.

Animal a posté le 23/04/2014 à 16h24

Il y en a une à environ 10 kilomètre de chez moi usine pour les œufs ma mamie y achète des poules pour ne pas qu'elle meurent et elle sont dans un grand jardin . Elle ne savait même pas marcher n'avais presque pas de plume , horrible !

Mamou a posté le 04/09/2013 à 20h50

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/petition-contre-elevage-industriel/10523

Lina a posté le 29/08/2013 à 13h15

Cest degeulasse jai envi de vomir les pauvre nous ont boufe et ont boufe ont. na que sa. Faire

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte