Près de chez nous, un enfer pour les animaux… Nous devons les sauver !

Près de chez nous, un enfer pour les animaux… Nous devons les sauver !
  • 88002
  • 67

300 CHATS MENACES SUR L’ILE DE RE
Un paradis pour les touristes ?
Un enfer pour les chats !
NOUS DEVONS LES AIDER !

3 969€ / 4 500€

89%

« Il y a cette ferme, par exemple…

Là-bas, on maltraite les animaux. Elle prend les chats par les pattes de derrière, et paf, elle les claque dans le mur pour les tuer. L’an dernier, ils ont laissé une vache mourir. Elle était tombée dans la fosse à purin. Ils n’ont pas voulu faire appel à quelqu’un pour la sortir de là. Et il y a cette pauvre chienne, constamment enchainée…On est en train de réfléchir voir ce qu’on peut faire contre eux »


Michèle Coindeau, la présidente de l’association ADAF, sur l’Ile de Ré nous raconte ça sur un ton détaché, presque comme si ce n’était pas surprenant, et qu’elle s’était habituée à toutes ces histoires horribles…

De cette ferme, Michèle a réussi à sortir la petite Plume, qui aujourd’hui va tellement mieux, comme vous pouvez le voir sur cette photo.

300CHATS070520

Loin de l’image carte postale qu’elle représente, l’Ile de Ré cache bien des souffrances, malheureusement.

300CHATS070520

Les cas de maltraitances sont son quotidien.

Michèle nous ces histoires, qu’elle vient de vivre.

« Récemment, on a trouvé ces petits chatons, avec des malformations. L’un avait trois oreilles, l’autre un seul œil…

D’après le vétérinaire, leur mère aurait été victime de maltraitances, ou d’empoisonnement, avec des produits chimiques type pesticides.

Et puis ce petit chaton, il se baladait, comme ça, près de chez moi, seul. Sûrement abandonné. Et il n’avait que 3 pattes. D’après le vétérinaire, un acte intentionnel. Maintenant, il va falloir le soigner, et l’amputer.

Il y a aussi cette pauvre chatte. Elle a été abandonnée gestante. Elle a dû mettre bas, seule. Elle n’a pas réussi à couper le cordon ombilical avec ses dents. Dans sa tentative, son bébé a été tué. Je l’ai retrouvé éventré à côté de sa mère. Une scène d’horreur.

Vous savez, les gens ne se rendent pas compte des conséquences de leurs actes… »


Michèle, qui agit depuis 15 ans sur l’île, est en première ligne.

Il n’y a pas que dans les îles tropicales que des animaux souffrent… Chats éventrés, empoisonnés, torturés, jetés, écrasés... Pour beaucoup de personnes, l’Ile de Ré, c’est les vacances, la mer… Pourtant, là-bas, les conditions de vie pour les chats sont atroces. Ces horreurs, l'ADAF, l’Association de Défense des Animaux Familiers, tente de les combattre.

Il y a par exemple, cette petite chatte, morte avec son chaton de 3 semaines environ. Elle le tenait dans sa gueule…

« …A cause d'un piège à renard, posé en pleine saison et à 3 mètres du terrain de camping où je nourris et soigne des chats. Cette petite est morte avec son chaton de 3 semaines environ, elle le tenait dans sa gueule… Ils se sont dépêchés de partir dès mon arrivée, mais non sans arracher le petit et le claquer au sol. Le second chaton, est mort également, je ne l'ai retrouvé que 2 jours plus tard. »

« Elle était venue encore hier à ma rencontre pour se faire caresser, comme les trois quart de mes protégés… »

300CHATS070520

Michèle se souvient aussi du pauvre Pépère, retrouvé pendu à un arbre…

300CHATS070520

Ou encore, cette petite chatte, « massacrée à coup de pierre, elle avait une portée de chatons, que nous avons par chance, réussi à trouver et à mettre à l’abri. »

300CHATS070520

Ces histoires atroces sont monnaie courante sur l'Ile de Ré. C'est un fait, les chats de l'ADAF gênent, et subissent en représailles de nombreuses agressions.

« Cette pauvre minette avait été prise dans un collet, je m’en suis occupée, pendant 2 ans, le collet était incrusté dans sa chair. Et puis à un moment, je me suis absentée 2 jours, et devant ma porte, j’ai retrouvé Mimi, morte. Des voisins me l’avaient tuée. Voilà comment j’ai retrouvé ma Mimi… Mimi est morte, elle vient d’être tuée. Pauvre Mimi, elle venait manger tous les jours à la porte de mon jardin, très farouche… Elle venait me voir de loin. »

300CHATS070520

« Je suis désolée de vous montrer ces horreurs, mais il faut que vous sachiez à quoi je suis confrontée malheureusement trop souvent … »

300CHATS070520

Ça fait froid dans le dos… Comment peut-on supporter cela ?

Il y a beaucoup de chats errants, aujourd’hui, sur l’Ile de Ré. « La plupart de ces chats ont été introduits sur l’île il y a quelques années, dans le but de tuer des lapins. »

Début 2013, l’Ile de Ré avait été frappée par une prolifération de lapins qui avait provoquée de nombreux dégâts, notamment dans les vignes. A cela s’ajoute la situation hors de contrôle des chats errants, qui se multiplient sur l’île et se reproduisent entre eux.

Chaque jour, Michèle se déplace sur différents endroits de l’île pour nourrir environ 300 chats errants qui y vivent.

300CHATS070520

« Ce sont des terrains privés, parmi lesquels il y a 4 campings. Nous avons les autorisations nécessaires pour agir sur ces terrains, même en ce moment, avec le confinement.

Sur ces terrains, les chats vivent en colonie. Nous les surveillons. Dès que de nouveaux apparaissent, on les trappe pour les stériliser, les identifier, les soigner.

On y va tous les jours, moi, Abel, et Lydie. Avec notre voiture.

Chaque jour, il faut apporter 40 kg de croquettes, 140 litres d’eau. On apporte l’eau dans un jerricane de 20 litres. Ils font qu’on fasse plusieurs allers et retours.

300CHATS070520

Il faut nettoyer toutes les gamelles. Je suis particulièrement vigilante sur ce point. Il faut qu’elles soient propres, imaginez 30 chats qui boivent dans le même gamelle…

Il faut changer les couvertures aussi, nettoyer les abris qu’on leur a construits.

300CHATS070520

Dernièrement toutes les caisses ont été changées sur tous les terrains pour que les chats soient installés au mieux.

Ça nous prend 4 à 5 heures à chaque fois. Et quand je rentre à la maison, il y a mes chats, ceux qui vivent avec moi car je ne peux pas les relâcher. Et puis je m’occupe de l’administratif, environ 2 heures jour. »


Et puis, il y a tous les déplacements chez le vétérinaire, bien sûr…

300CHATS070520

Hadès, 5 ans

« Dès que je trappe un chat, direction le vétérinaire. Ça, c’est environ 3 fois par semaines, pour des soins de base type stérilisation, identification, vaccination. Après, il y a les maladies, les blessures… environ une fois par semaine. »

Il y a Melba, par exemple, « une chatte qui vit dans une de nos colonies »

300CHATS070520

« Elle souffre d’un prolapsus anal, c’est-à-dire que son anus ainsi qu'une partie de son intestin sont ressortis. Elle souffre et il faut l'opérer avant l'arrivée des beaux jours. La chaleur amènera des mouches qui pondront sur elle et elle sera dévorée de l'intérieur.

Ou encore notre Nala, une grosse mémère qui a eu des problèmes de santé, une infection de l’utérus. Elle a été abandonnée sur l’île suite au du décès de sa maitresse. »

300CHATS070520

« On travaille avec un vétérinaire qui nous suit depuis de nombreuses années, à La Rochelle. C’est un peu loin, mais nous n’avons pas le choix.

En ce moment, avec le confinement, tout est plus compliqué, évidemment. Je reste sur le parking, je ne rentre pas dans le cabinet. Heureusement, il continue de prendre nos chats… Mais on lui doit plus de 1 500 euros qu’on n’arrive pas à payer »


La situation financière de l’association de Michèle est inquiétante.

« Nous dépensons environ 1 000 euros par mois, principalement en frais vétérinaires. Habituellement, pour les croquettes, nous faisons des collectes dans les supermarchés. C’est comme ça que nous fonctionnons. Mais désormais, ce n’est plus possible. Je ne sais pas comment on va faire.

On a quelques aides, quelques dons, mais pas assez malheureusement pour faire face.

Le gros des dépenses est financé par mes fonds personnels.

J’ai dû faire un emprunt bancaire à titre personnel pour tenir, que je n’ai pas fini de rembourser.

Nous avons beaucoup de factures en attentes, entre les dépenses vétérinaires de l’année, les médicaments, antibiotiques, antipuces, les covoiturages, les billets de train pour emmener les chats dans leurs familles, un billet obligatoire même pour un chaton de 3 mois par exemple, et évidemment le mien pour faire les allers et retours ! Les dédommagements de certains frais pour les bénévoles et la nourriture en plus des collectes, une moyenne de 16 000 euros par an , sans aucune subvention… »

Et quand rien ne va, rien ne va… il y a quelques semaines, une tempête a sévi sur l’Ile de Ré. Les dégâts ont été considérables pour cette petite association.

« Nous avons essuyé cette tempête avec pour conséquences la destruction de notre local avec beaucoup de nourriture perdue (600 kg !) et du matériel stocké en mauvais état depuis (cages de trappe et de convalescence pliées, caisse de transport cassées…) »

300CHATS070520

Le sort s’acharne contre cette valeureuse association.

Aujourd’hui, Michèle ne sait pas comment elle va pouvoir continuer à nourrir et à soigner ses protégés.

Nous devons à tout prix l’aider. C’est une dame si méritante, qui a connu bien des aventures dans sa vie. Et qui fait tellement de bien autour d’elle, malgré tout ce qu’elle a vécu. Et pas que pour les animaux. Cette dame est également engagée au soin d’une association de lutte contre la mucoviscidose, une maladie qui a malheureusement emporté son fils. Elle est engagée en politique, avec son Mouvement Homme Animaux Nature. Elle s’est notamment présentée aux élections législatives.

Michèle est une battante, qui veut tellement faire le bien autour d’elle.

300CHATS070520

Mais elle a besoin de vous les clicoeurs.

« Nous faisons un travail conséquent SANS subvention, juste avec les dons et les collectes. Nous faisons face à la mort, à la méchanceté, à l'injustice mais qu'importe le but est d'aider les chats qui eux n'ont pas d'arrière-pensée. »

4 500 euros sont nécessaires pour cela.

Vos dons et appels du cœur permettront de payer les factures vétérinaires les plus urgentes, et d’acheter des croquettes pour nourrir les 300 chats.

Merci, les clicoeurs.

300CHATS070520
 

En soutien à

300CHATS070520

ADAF - Association de Défense des Animaux Flottais : L'objectif de l'A.D.A.F. est de s'occuper de la protection, de la stérilisation, du suivi sanitaire et alimentaire des colonies de chats libres, des chats abandonnés, maltraités et/ou errants sur de l'Ile de Ré mais plus particulièrement autour de La Flotte, siège de l'association. L'étude, la surveillance et la gestion de des colonies de chats permet une relative maîtrise... ➤ En savoir plus

Parrainez les protégés d'ADAF - Association de Défense des Animaux Flottais

300CHATS070520 300CHATS070520 300CHATS070520 300CHATS070520 300CHATS070520 300CHATS070520

Vous bénéficiez du cumul des déductions fiscales :
un don de 15 euros par mois vous permet d'économiser 118,80 euros d'impôts par an.

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 67 commentaires)


Clicoeur_1217513118 a posté le 25/05/2020 à 11h34

Toutes mes excuses pour l'association ADAF, je viens d'aller revoir mon compte et je m'aperçois que j'ai fait un don de 20 euros au lieu de 30 euros, aussi je vous rajoute un 2ème don de 10 euros. Je suis tellement perturbée en voyant toutes cette misère animale .... Elvie

Clicoeur_1217513118 a posté le 25/05/2020 à 11h24

Un don de 30 euros pour cette association et ces pauvres petits minous, que de maltraitances sur cette île !!!!!, sans compter tous ces animaux tués! pauvres loulous.....J'ai aussi de l'admiration pour la Présidente Michèle qui se bat sans cesse pour ces minets , merci aussi à Abel et Lydie. Bon courage à eus trois et merci à tous ceux qui par leurs clics leurs dons, leurs dévouements participent à la cause animale. Elvire

Feline a posté le 25/05/2020 à 09h52

Pourquoi cette fiche n est elle pas remise en avant? Ces pauvres minets ont besoin d aide et pas qu un peu

Lune a posté le 25/05/2020 à 08h10

ADAF-groupe TeamIng.
Si vous pouvez offrir 1 euro chaque mois à cette association battante et méritante.
Merci.

Lulu17000 a posté le 24/05/2020 à 18h06

Bonsoir à tous. La cagnotte est toujours en ligne mais pas en 1ere page c est pour cela que ça avance moins. Merci à tous pour votre soutien.
Lucia bénévole à l ADAF

Sylvie P a posté le 24/05/2020 à 16h01

Bonjour, je ne comprends pas que cette cagnotte reste bloquée, c'est un problème dans le système. Elle est partagée et cliquée un peu partout, il y a aussi des dons et ça ne bouge plus depuis des jours. Que se passe-t-il ?

Fany a posté le 24/05/2020 à 10h08

Remettez la.fiche en avant svp en effet elle est la depuis un moment et il ne reste que 15 % pour les aider,
Oui toutes les causes sont louables et nécessaires, mais in petit coup de pouce quand la fiche peine à se finir serait le bienvenu
Merci pour eux

Clicoeur_260458214 a posté le 23/05/2020 à 21h13

ce serait bien si les personnes faisant un don donnaient sur les fiches qui n'avancent plus du tout alors que d'autres ont atteint les 100%, bon je sais bien que l'on donne à qui l'on veut mais l'association ADAF s'occupe au quotidien de plus de 300 minous et sa fiche est là depuis un bon moment ! il faut quand même être très courageux pour tenir !

Clicoeur_anna 994 a posté le 21/05/2020 à 04h28

clianimaux remettre cette fiche en avant merci

Mitiga a posté le 20/05/2020 à 21h15

Cette île c'est l'enfer pour les chats! Tant de cruauté me révolte!

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte