Merci pour Méo !

Merci pour Méo  !
  • Partager
  • 0

 

Merci pour lui  ! 

***** Des nouvelles de Méo 11 03 21 *****

"Je suis désolée de ne pas avoir donné de nouvelles plus tôt. 

Beaucoup de soucis d animaux malades très malades et le temps a filé 

Je viens donc donner des bonnes nouvelles 

Méo est en pleine forme. Il a repris du poids et a dépassé les 4 kg. Il est très beau.

Il est en pleine forme et n'a plus de symptômes neurologiques 

Il lui reste un scanner à passer que nous ferons quand nous le pourrons mais après la dernière injection. L'occluder était déjà refermé sur le dernier scanner donc c’est vraiment un scanner de confirmation.

 D'ailleurs, avant la dernière injection, son taux d'ammoniaque était encore un peu haut mais rien à voir avec les taux précédents, ils avaient diminuer de moitié déjà."

***** Des nouvelles de Méo 24 11 20 ****

"Méo a donc eu sa visite de contrôle hier.
On lui a retiré les points. La cicatrice est d'ailleurs très belle.
Un contrôle de son taux d'ammoniaque a également été fait et malheureusement il était élevé mais il n’était pas à jeun du coup la vétérinaire n était pas inquiète.

Il a rendez vous le 14/12 pour un nouveau scanner et selon ce qu il donne du sérum sera injecté ou pas dans 'occluder pour le fermer un peu plus. 

Avec de la chance, il ne devra subir cette intervention que 3 fois et ce sera fini sauf s’il fait une réaction à la valve de l'occluder dans ce cas là il faudra aussi qu on la lui retire une fois le vaisseau fermé.

Pour le moment le traitement reste inchangé." 

***** Des nouvelles de Méo 17 11 20 *****

"Méo est rentré hier soir.

Il est content d'être rentré et même s’il a encore des tremblements, son dernier taux d' ammoniaque était normal.

Il revoit le vétérinaire lundi pour une nouvelle prise de sang et le retrait des fils

Il a un traitement jusqu'au scanner sûrement d'ici 3/4 semaines
et on commencera par fermer doucement l'occluder.


Et on verra si on diminue les doses des médicaments ou pas."





***** Des nouvelles de Méo 11 11 20  *****
 

"Ce matin, l'état de Méo était préoccupant. Il était à plus de 40 de température. 
Il ne tenait pas debout et avait de gros symptômes neurologiques ( tremblements de la tête et apparement il n'avait pas de réflexe oculaire, pour eux, il était aveugle   ) 

Après le traitement, la température était encore élevée, 39,6. 
 Ce soir, la température est de 39,5 avant les soins 

 Méo a de petits réflexes oculaires très peu visibles mais ils existent.
 Il m'a très bien vu ouvrir la deuxième porte de la cage et s’est dirigé vers la sortie car pour le moment il ne pense qu à se sauver.

 Il tremble encore surtout avec les assistantes vétérinaire. Moins avec moi mais un peu quand même. Cela prouve que le stress amplifie les symptômes 

En tout cas, ce soir il tenait debout.
Il essaie de sortir. 
 Il est fatigué mais il a mangé plutôt bien malgré les événements."

 

***** Des nouvelles de Méo 10 11 20 à 21h14 *****

"Il n y a pas eu de complications pendant l opération.
Le vétérinaire le trouvait assez alerte ce soir.

En plus du traitement qu'il avait déjà, il a rajouté un anti convulsif car des convulsions peuvent arriver après une telle opération.

Maintenant, il n'yy a plus qu à croiser les doigts pour que tout se passe bien et qu'il récupère rapidement."

Si c’est le cas il pourra sortir comme prévu sinon il faudra attendre


***** Des nouvelles de Méo 10 11 20 *****


Méo a été opéré ce matin.
L'association nous communiquera plus d'informations demain. 

*****

Méo est arrivé à l’association Challange à l’âge de 4 mois. Il était errant et sauvage. Il avait élu domicile dans une maison abandonnée qui a été détruite. C’est grâce à un signalement qu’il a pu être sauvé de ce lieu.

Méo a été proposé à l’adoption à son arrivée mais il n’a jamais trouvé d’adoptant car il est un peu sauvage.

« Craintif, il restait longtemps caché puis, petit à petit, a pris ses aises, jouait avec les autres chats et profitait de tout l’espace qu’on lui offrait. C’est un petit bonhomme très présent, très gourmand et en demande de jeux. Il n’a pas réellement peur de nous, il vient réclamer, peut même prendre un aliment à la main si celui-ci lui plait mais on ne peut pas le toucher. »

Puis Méo attrape une pneumonie qui nécessite plusieurs mois de traitements pour être soignée. Quelques temps après, l’association remarque qu’il a une démarche particulière au niveau des pattes arrière. Une radiographie démontrera qu’il souffre d’une luxation des deux rotules.

Les souffrances auraient pu s’arrêter là pour Méo.

Mais c’est loin d’être fini pour ce magnifique chat.

Méo tremble des pattes avant.

« Nous avions mis cela sur le compte d’une ataxie. La pneumonie avait très bien pu la provoquer. »

Mais les symptômes ont empiré.
Après les pattes, c’est sa tête qui dodeline.

Et, il y a quelques semaines, Méo fait une crise. Il s’affale sur le sol, comme épuisé. Il ne pouvait plus se relever.

« Le temps d’attraper le téléphone pour contacter le vétérinaire, la crise était terminée. »

Mais Méo reste aveugle quelques minutes.

« Le premier vétérinaire contacté nous a dit ne pouvoir rien faire puisque la crise était passée. »

Quatre jours après, Méo refait une crise. Cette fois-ci, il reste aveugle une bonne vingtaine de minutes.

L’échographie cardiaque révèle un petit souci mineur n’expliquant pas ces symptômes. Une prise de sang et un autre prélèvement sanguin pour une recherche d’acide biliaire sont également effectués. Tout est normal.

Le vétérinaire pense à un shunt qui est une maladie congénitale.

Le shunt est un vaisseau anormal qui permet au sang de court-circuiter le foie. Le sang ne passe plus par cet organe qui est un filtre essentiel de l’organisme dans le retrait des toxines et la production de substances nécessaires pour le métabolisme.

« Le vétérinaire me précise que les shunts sont difficiles à diagnostiquer. »

Les clichés doivent être transmis à un spécialiste en imagerie médicale. En attendant la conclusion du spécialiste, Méo est placé sous traitement matin et soir comme pour un shunt afin de faire baisser le taux d’ammoniaque dans son sang. Mais ne se laissant pas approcher, l’association ne parvient à lui donner qu’occasionnellement.

« Nous avons de plus en plus de mal à lui donner ses médicaments ce qui se ressent sur ces symptômes neurologiques. »

« Néanmoins, le traitement semble lui faire du bien. Il ne refait pas de crises. Les tremblements sont moins fréquents mais il perd du poids alors qu’il mange et semble plus fatigué. Nous prenons donc rendez-vous en médecine interne et en neurologie pour un scanner. Arrivé au rendez-vous, il panique et sa tête se remet à trembler. »

Méo est observé dans la cage de transport mais malheureusement il est impossible de l’ausculter. Il a une respiration anormale.

En conséquence, les vétérinaires le gardent en clinique pour faire des examens sur deux jours.

Une nouvelle prise de sang révèlera un taux d’ammoniaque anormalement élevé́ (+ de 90 au lieu de 20). Méo reste sous perfusion et un lavement est effectué afin de faire baisser le taux d’ammoniaque.

Le scanner effectué confirme le shunt.

Un traitement à vie est nécessaire mais, n’étant que peu approchable, Il sera difficile de le soigner et finira par en mourir.

« Par ailleurs, il y aurait un risque d’accoutumance au traitement et cela nécessiterait constamment une augmentation des doses. »

Pour le sauver, la seule solution est l’opération. Elle consistera à isoler le vaisseau anormal et à appliquer un dispositif rétractable afin de fermer progressivement le shunt pour éviter une hypertension.

L’opération effectuée par un spécialiste est donc prévue le 10 novembre. Quatre jours d’hospitalisation seront nécessaires.

Mais avant cela, son taux d’ammoniaque doit être absolument stabilisé sinon l'anesthésie sera dangereuse. Il est donc remis sous traitement.

Méo devra être hospitalisé quelques jours avant l'intervention afin d'avoir son traitement en intraveineuse et de recevoir plusieurs lavements pour faire baisser un maximum le taux d'ammoniaque qui est responsable de ses problèmes respiratoires et neurologiques et qui peut entrainer un arrêt cardiaque.

Après l’opération, plusieurs visites régulières de contrôle seront nécessaires.

« L'opération n'est qu'une étape. Ils ne vont pas refermer le shunt d'un coup afin d'éviter un choc. Cela va être refermé, petit à petit, sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Cette opération est onéreuse et vient s’ajouter à tous les frais déjà engagés : visites vétérinaires, examens, traitements. Au vu de l’état de nos finances, nous aurions préféré la repousser mais l’état de Méo se dégrade et ne nous le permet plus. Nous avons ouvert une cagnotte pour lui mais nous n’avons récolté que 220 euros.

C’est pour cela que nous nous tournons vers vous car sans cette opération, il mourra. »

2 604 euros sont nécessaires pour cela.

Vos dons et appels du cœur permettront à l’association de financer l’hospitalisation et l’opération vitale de Méo par un spécialiste.

 

En soutien à

MEO

CHALLANGE : Notre association a pour but de venir en aide aux chats des rues. Nous les soignons, les stérilisons, afin d'éviter d'autres malheureux, identifions, socialisons lorsque c'est possible et les plaçons en famille d'accueil. Si l'endroit est sûre les plus sauvages sont remis sur site où ils ont leurs habitudes et où ils peuvent trouver un point de nourriture. Les autres si... ➤ En savoir plus

Parrainez MEO
et les protégés de CHALLANGE

MEO MEO MEO MEO MEO MEO

Vous bénéficiez du cumul des déductions fiscales :
un don de 15 euros par mois vous permet d'économiser 118,80 euros d'impôts par an.

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 0 commentaires)



Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte