150 ANIMAUX SONT MENACES : Delhia lance un appel en détresse aux clicoeurs

150 ANIMAUX SONT MENACES : Delhia lance un appel en détresse aux clicoeurs
  • 167010
  • 33

Delhia lance un appel en détresse aux clicoeurs.
Comme pour beaucoup d’associations, l’année 2020 a été trop dure.

6 017€ / 7 000€

86%

« Un SOS d'une association en détresse... Qui doit stopper toute prise en charge.

Notre quotidien ? Se battre contre la cruauté, la souffrance animale...

Toujours les plus abimés, les plus mal en point, les plus faibles, les plus gros cas et les cas désespérés... car mon équipe et moi-même nous nous sommes promis une chose ; tenter de sauver toutes les vies que nous croiserons bien sur si cela est réalisable. L'argent, les frais vétérinaires, les soins et peu importe leurs durées ne nous ont JAMAIS arrêtés.

Sauf aujourd'hui... le covid a mis notre association en péril.

Oui l'argent est le nerf de guerre...

Cette fois nous perdons notre guerre, notre combat doit stopper jusqu'à ce que nous puissions remonter la pente. »


Voilà l’appel désespéré que nous avons reçu de Delhia, la fondatrice de l’association Silence Animal.

Nous sommes impressionnés par toute la violence à laquelle est confrontée cette jeune femme.

Nous connaissions son engagement et certains de ses animaux, que les clicoeurs ont déjà aidés.

Nous découvrons aujourd’hui une personne d’une dévotion, et d’une énergie rare. Pour le bien-être des animaux.

Fabien : « Bonjour Delhia !

Delhia : Bonjour Clic Animaux et les clicoeurs !

 

Les clicoeurs vous suivent depuis quelques années maintenant sur Clic Animaux !

Oui, nous sommes tellement touchés. Merci pour l’aide que vous nous avez apportée déjà ! Surtout que nous savons que vous êtes sollicités partout, et par tout le monde...

Notre association Silence Animal se bat depuis 8 ans sur Mouscron et sur toute la Belgique, et ailleurs, quand on peut. Mais Silence animal n’est jamais tombée aussi bas en 8 ans, aussi bas qu’il devient impossible de se relever…

Nous allons essayer de vous aider du mieux possible Delhia… Nous sommes tellement frappés et impressionnés par le nombre d’animaux maltraités, et les cas de violences auxquels vous êtes confrontés.

Oui, nous prenons en charge beaucoup de cas désespérés, beaucoup de cas qui nécessitent beaucoup de soins, qui coûtent beaucoup d’argent.... Et qui nous endettent chez nos vétérinaires. Même s’ils le font par passion et par amour, eux aussi doivent survivre. Il ne faut pas les oublier.

Nous avons entendu parler de l’histoire de Lady, qui vous mobilise tellement aujourd’hui, que vous essayez de sauver en ce moment. Comment va-t-elle ?

Lady… Son état est extrêmement grave. On s’est bien sûr posé la question de l’euthanasie.

Mais on a décidé d’essayer de la sauver, et concertation bien sûr avec les vétérinaires d’Equitom. Même si le coût est énorme. Plus de 10 000 euros… Voilà le coût de l’opération nécessaire pour la sauver.

Pour nous, la vie de Lady n’a pas de prix. Alors, s’il y a un espoir on y va.

Ca ne doit pas être un choix facile…

C’est très dur. Mais chacune de nos décisions est pesée. On a conscience qu’il faut qu’on essaie de laisser l’émotion de côté. On ne décide qu’en concertation avec tous les membres de l’association, et avec les vétérinaires en qui nous avons toute confiance. Et avec Lady, aussi.

Avec Lady ?

Oui. Chacun est libre d’y croire ou pas. Mais moi j’y crois. Je crois beaucoup en la communication avec les animaux. La femme de notre maréchal-ferrant est spécialisée dans ce domaine. C’est basé sur le regard. Il se passe des choses. Lady nous dit des choses, ne veut plus souffrir, mais elle nous a dit qu’elle voulait vivre. On a décidé ensemble d’aller jusqu’au bout pour elle.

Aujourd’hui, cette pauvre jument de 10 ans souffre terriblement. Elle vient d’un marchand, qui la destinait à la boucherie. On lui a retiré son bébé de 5 mois.

Elle est en grande souffrance. Et a de plus en plus de mal à tenir debout. Sa jambe lui fait horriblement mal. Elle ne sait plus se déplacer. Ni se lever. Nous ne pouvons pas la laisser dans cet état, il faut opérer sa jambe. C’est d’autant plus compliqué qu’on vient de se rendre compte que sa 2ème jambe est malade. Des abcès chroniques ont en fait révélé une ostéomyélite. Les os sont touchés. On a dû lui administrer un nouveau traitement antibiotique, en espérant que ça fasse son effet…

150CHATS220121

Et il y a Turquoise aussi, que les clicoeurs avait déjà aidée il y a quelques mois…

« Oui. Turquoise serait restée sans soins 2 années... Une gale de boue non soignée. Qui s’est transformée en lymphangite chronique. Ses plaies grouillaient d’asticots. Grâce aux clicoeurs, elle a pu être hospitalisée. Elle va mieux aujourd’hui, mais a besoin encore de soins.

Elle souffre d'un lymphœdème chronique, nous avons déjà fait 7 000 euros de frais vétérinaire, auxquels s’ajoute un traitement chaque mois d'Equisolon, pour 450 euros, ainsi que 200 euros de bandage.

Est-ce qu’elle a va mieux

Oui, ça semble marcher, elle va mieux. Elle est arrivée, elle pesait 588 kilos. Aujourd’hui, elle pèse 800 kilos. Mais Il ne faut pas arrêter maintenant !

150CHATS220121

Malheureusement, ce n’est pas le cas pour tous… nous avons appris la nouvelle pour Dorothée

Oui… Elle était arrivée dans un état catastrophique. Elle est malheureusement décédée, malgré tout ce qu’on a fait pour elle, et tout ce que les vétérinaires ont tenté...

Cette ânesse avait été sauvée de boucherie. Lorsqu’on est allée la chercher, on l’a trouvée allongée au sol ... impossible de la relever. Hypothermie, infection, puis soins intensifs… on a tout essayé.

150CHATS220121

Vous avez d’autres équidés en urgence vétérinaire en ce moment ?

« Il y a Sylvester… Le vétérinaire est venu en urgence. Il saignait sans cesse du nez. Des examens vont être réalisés. Il y a aussi un problème de lymphangite. Et il est très maigre. Il a besoin d’anticoagulants, et d’antiinflammatoire.

D’où vient-il ?

C’est un cheval qui faisait de l’obstacle, et qui a été abandonné... voici son triste état.

150CHATS220121

Mais on est sur la bonne voix... Il a eu beaucoup d’examens, une endoscopie. On suspecte un ulcère gastrique. Et il a de gros problèmes de dos. Il était squelettique à son arrivée, mais il a repris du poids.

Comment va Kaly ? On se souvient des tortures qu’on lui a infligées…

Ça va mieux.

Elle revient de tellement loin. Pouvez-vous rappeler son histoire aux clicoeurs qui ne la connaissent pas ?

Ça a commencé fin aout. Un dimanche. Comme d’habitude, je nourrissais les animaux du refuge le matin. Tout allait bien.

Nous avions des portes ouvertes dans un autre refuge à seulement quelques kilomètres. L’équipe de Silence Animal était donc mobilisée cet après-midi-là.

De retour au refuge, une bénévole découvre Kaly dans un terrible état. Les pattes arrière et la queue en sang. Kaly se vidait de son sang.

150CHATS220121

Vous avez fait intervenir immédiatement un vétérinaire…

Oui, et le diagnostic est tombé. Kaly a le vagin tranché net. C’est si horrible ! Et surtout, elle n’a pas pu se faire cela elle-même car il n’y a aucune lésion en externe. Il a été " tranché net " ... pas arraché.

Comment ? Impossible à dire ! Mais seule... Impossible également. Si quelque chose l’avait blessé, ça serait arraché et il y aurait des plaies sur l’extérieur... Ma Kaly a 22 ans ... C’est une jument incroyable et je n’ose imaginer que quelqu’un ait pu lui faire subir quelque chose...

Est-ce que vous savez si on peut faire un lien avec les nombreuses histoires de mutilations constatées en France ?

Kaly fait malheureusement partie des victimes de cette macabre série de mutilations en cours en France et en Belgique. Mais nous n’en savons pas plus. On ne sait pas qui a fait ça. Mais à proximité, une vache a récemment été mutilée. Ça continue.

J’ai porté plainte… Et puis, il est arrivé autre chose à Kaly, quelques semaines plus tard

Encore ? Que s’est-il passé ?


Une grave blessure au-dessus de l’œil.

150CHATS220121

Un autre acte de maltraitance ?

On ne sait pas. Mais comment l’exclure...

La pauvre, c’est à peine croyable... Quand est-ce que le sort va s’arrêter de s’acharner contre elle ? Elle va mieux.

Oui, elle a été soignée… Mais que c’est dur. Et stressant. Est-ce qu’ils vont recommencer ? On veut du mal à nos animaux. On veut les faire souffrir. On nous veut du mal. Il y a 2 semaines, on a démoli nos clôtures. Nos sacs de médicaments vidés, éparpillés partout… Du vandalisme.

Mais c’est votre association qui est visée ?

Oui… La police enquête mais pour l’instant il n’y rien de concret. L’autre jour, une de nos bénévoles a vu un homme en tenue de camouflage, observer bizarrement les chevaux… Il est parti en courant quand on l’a vu. On essaie d’être vigilants, la police aussi, fait des rondes…

On essaie de s’organiser pour les protéger. Kaly, on l’a changée trois fois de place depuis ces histoires. Il semble que les agressions se passent en général auprès d’animaux isolés. Alors, elle est en troupeau. Avec Turquoise, qui est devenue sa protectrice !

Est-ce qu’il y a eu d’autres actes de maltraitances ?

Oui. Un des jeunes boucs d’un de nos amis, une semaine après la mutilation de Kaly, à 10 mn d’ici. Il a été retrouvé avec une oreille coupée. Une série noire…

150CHATS220121

On n’a pas trouvé l’oreille, on n’a pas trouvé de sang. C’est une coupure trop nette, et il y avait une trace piqure. Il a été anesthésié. Pour nous c’est intentionnel.

Toutes ces histoires sont liées, je le pense sincèrement. Ce bouc était chez Fabien, un parrain de l’association. Ça s’est passé à semaine d’intervalle dans la même région que Kaly.

Il y a avait le signe d’infini dessiné sur le sol. Qu’est-ce que ça peut signifier… satanisme ? Qui sont ces fous ? Pourquoi ?

Que peut faire la police pour vous aider ?

La police nous a dit de protéger nos chevaux comme je pouvais. C’est compliqué. Je ne peux pas les enfermer en box, où ils seraient condamnés à ne pas s’échapper. C’est compliqué

C’est difficilement imaginable… Et il y n’a pas que les chevaux, loin de là même, il nous semble…

Il y a les cochons aussi. Et Jacob, qui le pauvre a tellement de problèmes...

On se souvient de Jacob. On l’avait aidé il y a un an. Comment va-t-il ?


Le pauvre cumule tellement de problèmes… Il est arrivé chez nous en novembre 2019, avec ulcères gastriques. Jacob vivait dans une ferme. Il a été sauvé d’euthanasie.

Jacob est un cochon assez brusque… Il a malheureusement éventré un veau avec ses défenses lorsqu’il était à la ferme.

Il souffre d'ulcères gastriques il a déjà été hospitalisé deux fois. Ila besoin d’un traitement adapté et d’une alimentation adaptée. Puis il a eu des tumeurs sur les testicules… qui étaient de la taille d’une orange.

150CHATS220121
 
150CHATS220121

Maurice le cochon aveugle dans son enclos

 
150CHATS220121

Ninon petite puce de 6 semaines, trappée dans la rue


Vous vous occupez également de chats maltraités ?

Oui. On recueille beaucoup de chats, très mal en point. On en rentre tous les jours, beaucoup en urgences vitales. En ce moment, des chats qui ont perdu leurs maitres, morts du covid. Des chats en soins palliatifs, des chats tabassés. Bien souvent avec de graves coryzas. Il faut alors réussir à les trapper, pour les soigner, en urgence. Pour ensuite essayer de les placer, pour ceux qui peuvent l’être.

On fait des actions sur les terrains aussi, pour les stérilisations, sur 3 communes.

Il y a de belles histoires, heureusement. Comme ces deux princesses, sauvées in extremis de la rue.

Elles ont été énuclées, et aujourd’hui, elles ont été adoptées ensemble, et vivent heureuses !

150CHATS220121

Etes-vous confrontés à de la maltraitance également, avec les chats ?

« Ils souffrent surtout de la rue, d’abandons. Nous récupérons les cas les plus d’espérés, difficiles, ceux dont personne ne veut.

Crocmou, par exemple.... trouvé errant car jeté dans la rue par une autre association, car ce pauvre chat était jugé trop difficile ! Ils ont même eu le culot de me téléphoner pour le dire.

Si même les associations abandonnent les animaux maintenant…

« Rendez-vous compte… Crocmou était sourd, sans dent, âgé, il fait de graves crises d’agressivité. Impossible de le faire adopter. J’ai donc décidé de le garder.

Ça a duré 6 mois, jusqu'à ce qu'il se claque la tête au sol se provoquant un traumatisme crânien, suite à une crise d’épilepsie violente.

Crocmou est décédé ?

Oui…

150CHATS220121

Repose en paix Crocmou

Il y a Iro, aussi

Oui… C’est un petit bout de 10 à 12 semaines né dans la rue. Son os sortait de sa cuisse ! Pas d’autre choix que de l’amputer…

150CHATS220121

Et Nappy ?

Nappy, est vieille mamy errante pleine d'asticots et tumeurs de 2 kg, opérée et soignée Elle a été trouvée il y a quelques jours sur le toit d’une maison, en pleine chaleur.

150CHATS220121

Comment va-t-elle aujourd’hui ?

Bien !

Vos chiens, également, ont des histoires inimaginables… Là encore, on a l’impression que vous attirez les cas les plus désespérés de la terre !

Heureusement que nous avions l’espoir et la volonté de les tirer d’affaires, car aujourd’hui, ils sont des pattes en moins, ils sont défigurés, ils font peut-être peur aux gens, mais ils vivent !

« Ils font peut-être peur aux gens, mais ils vivent ! »

150CHATS220121

Pouvez-vous rappeler aux clicoeurs ce qui est arrivé à Athena ?

Athéna a eu le museau arraché.

Elle a peut-être été attaquée par une bête alors qu'elle était livrée à la rue. Elle n'était qu'un bébé. Elle devait avoir 4 ou 5 mois, c’était en Roumanie.

On ne sait pas grand-chose de son passé si ce n'est qu'elle a été trouvée dans la rue avec cette terrible blessure au visage.

Aujourd’hui, elle vit chez moi. On n’est pas à l’abri d’une infection, mais elle va bien, elle est heureuse, pleine de vie.

Vous agissez également en Roumanie ?

150CHATS220121

Oui, on ne peut pas ne rien faire. Là-bas, la situation des chiens est dramatique. Bien pire qu’en Belgique, ou en France. Je vais en Roumanie tous les 2 mois, aider le refuge d'Alina et Anda, à 10 km de Bucarest. Il y a 300 animaux là-bas. A chaque fois, j’emmène de la nourriture, des médicaments.

150CHATS220121

Et je ramène les chiens qu’on trouve, ceux en urgence vitales. Ceux qui ne peuvent pas rester là-bas, comme Athéna. »

Combien de chiens avez-vous sauvé de Roumanie ?

Environ 50 chiens, et 30 chats aussi.

C’est de la que vient Sosetica également ?

Oui. Sosetica, c’est le comble de l’horreur. Il était réfugié dans un vieux meuble, agonisant.

150CHATS220121

Il attendait la mort. Ses 4 pattes sont nécrosées, elles ont été mutilées. Et son oreille est coupée.

150CHATS220121

Sosetica à son arrivée, dans les bras de Delhia

Comment va-t-il aujourd’hui ?

Maintenant il est à l’abri, chez nous, en Belgique. Ce petit guerrier peut enfin se reposer.

« Non, les chiens handicapés ne sont pas malheureux »

C’est incroyable. Il a fallu 5 mois de soins, ici mais aujourd'hui il met des pansements pour ne plus se faire de plaies, tout va bien il gambade !

Vous faites des miracles ! Il y a Diaz, aussi


Oui Diaz vient de Roumanie également. Percutée par une voiture, elle était attachée à une chaine dans un jardin avant qu’on la récupère. Elle a 2 ans, elle est paralysée et incontinente, amputée des deux pattes arrières suite à un accident de voiture... Diaz comme encore 4 autres de nos chiens, portent des langes.

Et puis, comme si ça ne suffisait pas, notre pauvre Diaz souffre de tumeurs.

« La vie est si injuste avec elle… »

150CHATS220121

Je crois que vous avez reçu beaucoup de messages haineux, au sujet de Diaz…

Beaucoup oui…

Non les chiens handicapés ne sont pas malheureux Non il ne faut pas les euthanasier pour autant.

Oui ils ont le droit de vivre!

Mais elle a encore besoin d’aide. Il faut qu’on arrive à l’opérer, pour ces tumeurs.

Il y a Kyo, aussi.

Malgré une opération, il est resté paralysé, et incontinent lui aussi.

On lui cherche une famille. Mais ça ne va pas être facile vu son état… Il a besoin de soins.

150CHATS220121

Vous intervenez dans des enquêtes en cas de maltraitance ?

Oui, en Belgique. Je repense à cette histoire, en septembre dernier. C’était horrible. Il y avait plusieurs animaux en danger, des cadavres. Et ce mouton, l'attache blessé, avec un essaim de mouches autour de lui.

150CHATS220121

Après plusieurs appels passés aux autorités, une équipe de Police se rend enfin chez ce propriétaire négligent. Avec la Spa de Mouscron, nous avons demandé aux autorités d'agir rapidement, d'autant que des témoignages reçus faisaient état de cadavres sur place et de problèmes de détention.

La police s’est rendue sur les lieux avec un vétérinaire .

Mais, incroyable, ils ne constateront rien chez cet habitant qui puisse justifier une saisie….

Et après, cette personne a rangé et évacué toutes sortes de déchets, dont les dits « cadavres ». Dans cette histoire, il n’y aura donc pas de justice pour les animaux.

Que devons-nous faire ?

C’est si dur à accepter… Delhia, nous sommes impressionnés par le nombre de cas dramatiques que vous devez gérer. Comment faites-vous ? Comment tenez-vous le coup ? Vous travaillez à plein temps pour votre association ?

Non pas du tout, j’ai un travail à côté, je suis auxiliaire de vie ! Mais gérer autant d’animaux différents demande une implication de tous les instants, et de l’aide.

Nous sommes 40 personnes à nous organiser pour eux, tous bénévoles, on se relaie.

150CHATS220121

Nous avons au total 150 animaux à charge.

Où vivent les animaux ?

Nous avons différents sites. Là, il se trouve que notre refuge a été mis en vente, on était locataires. Nous avions 10 hectares, c’est ancien monastère, mais pas le choix, il faut partir.

On a trouvé plusieurs sites, en attendant de trouver mieux.

Nous avons un site pour nos 12 chèvres

150CHATS220121

Un site pour nos 30 cochons.

150CHATS220121

Pour nos 22 chevaux, des pensions, et 2 hectares de prés.

Et puis nos poules ! Je ne vous ai pas parlé de nos poules ! Nous avons 40 poules et coqs !

D’où viennent-ils ?

On nous les jette par-dessus la clôture ! 4 le mois dernier par exemple !

150CHATS220121

Il y a quelques mois, on a fait une grande action en intervenant sur une déchetterie, où il y avait une cinquantaine de poules. La commune voulait les empoisonner. On est intervenus en pleine nuit pour aller les chercher, et les mettre à l’abri. Quelle expédition…

150CHATS220121

« Avez-vous un réseau de familles d’accueil ? »

« Oui, nous avons aussi un réseau de familles d’accueil, où nous plaçons nos chats, chiens, et lapins aussi. Nous avons 20 lapins environ »

« Financièrement, comment faites-vous ? »

« On se démène, on est sur tous les fronts, mais on n’a pas le choix !

On fait des ventes. On fait du jus de pommes, des macarons, des porte-clés, des bijoux… Chacun s’y met !

150CHATS220121

« Tout le temps ! Enfin, avant le Covid… Des ventes sur tables, des soirées, des ballades canines…Une fois par semaine, le marché. C’est une grosse organisation, chacun dans l’équipe a un rôle précis, en fonction de ses talents ! On fait un planning, chaque semaine, par équipe. On fait des roulements. On essaie de financer le maximum de choses avec ce que l’on vend. »

« On imagine qu’avec le Covid, tout s’est arrêté, effectivement… »

« Oui, malheureusement. On ne peut plus rien faire, comme beaucoup d’associations dans notre cas. On est coincés, on n’a plus de rentrées. Plus de soirées, plus d’adoptions, plus de contacts… c’est trop dur. Et c’est devenu dramatique. »

« Vous savez combien vous dépensez chaque mois, environ ? »

« Pour les chevaux, il nous faut 350 euros de foin toutes les semaines. Sans compter les compléments alimentaires pour nos vieux chevaux malades. Turquoise, son traitement c’est 450 euros par mois. Et, puis toutes les hospitalisations… SI on veut sauver Lady, il faut qu’on trouver 10 000 euros. Sinon, elle mourra.

Et la pension des chevaux, c’est 1 200 euros par mois. Pour les cochons, il y a moins de dépenses, heureusement. On essaie de récupérer les invendus en magasin, pour leur nourriture. Pour les soins, il y a notre pauvre Jacob, et ses tumeurs... Son traitement tous les mois nous coûte environ 150 euros.

Pour les chèvres, c’est surtout de foin et du grain. Il y a peu de soins, à part pour Hercule, mais les clicoeurs nous avaient bien aidés !

150CHATS220121

« Oui on se souvient !

« Il était né pour mourir, de ce fait son éleveur l’a laissé croupir, lui et ses frères. Ils sont arrivés dans un état de maigreur, plein de poux, et bien évidemment très malades. »

« Il va mieux ? »

« Oui, il est guérit ! Ceux qui nous posent de gros soucis aujourd’hui, en dehors des chevaux, ce sont les chats et les chiens. Nous avons 4 800 euros de dette chez le vétérinaire. Et chaque mois, il faut trouver 1500 euros pour eux, en nourriture, et en soins.

Il y a des semaines où on va chez le vétérinaire tous les jours. Mais nous n’y arrivons plus.... C’est pour ça que nous faisons appel à vous aujourd’hui.

Nous nous démenons, nous essayons tant bien que mal de multiplier les ventes d’objets divers, nous cuisinons, nous faisons des collectes…

Toute l’équipe met la main aux portes monnaies afin de garder à flot le navire pour qu’aucun de nos pensionnaires ne manque de quelque chose !

Allons-nous devoir fermer nos portes ? Tous nos évènements ont été annulés.

C’est un cri du cœur afin que nous puissions nous en sortir, pour eux...

Je leur ai dédié ma vie... Permettez-moi de continuer mon combat, aussi dur soit-il.

C’est une guerre de tous les jours !

Merci infiniment.

Delhia, bravo. Tout ce que vous faites est incroyable. Peu de personnes seraient capables de résister comme vous. Merci pour tous ces animaux. Nous sommes persuadés comme votre message va être reçu par les clicoeurs. Nous allons vous aider ! »

Vos dons et appels du cœur permettront de financer les dettes les plus urgentes, et aiderons l’association de Delhia à faire face aux futures dépenses de nourriture et vétérinaires.

7 000 euros sont nécessaires pour cela.

150CHATS220121
 

En soutien à

150CHATS220121

SILENCE ANIMAL : Silence Animal est une association belge créée en 2013. Elle vient vient en aide aux animaux en détresse, abandonnés ou maltraités.  ➤ En savoir plus

Parrainez les protégés de
SILENCE ANIMAL

150CHATS220121 150CHATS220121 150CHATS220121 150CHATS220121 150CHATS220121 150CHATS220121

Un don régulier,
c'est l'avenir assuré pour les protégés de l'association.

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 33 commentaires)


Denise_55969 a posté le 04/03/2021 à 11h43

Allez les clicoeurs encore un petit effort

Virg59 a posté le 03/03/2021 à 20h59

Merci à tous pour vos dons !! On va y arriver
Virginie pour silence animal

Frédéric_33428 a posté le 02/03/2021 à 17h52

Coucou, 150 euros pour Delhia et ses protégés. Biz. Fred

Yolande_1072 a posté le 03/03/2021 à 13h58

Merci pour Delhia.

Denise_55969 a posté le 02/03/2021 à 16h48

Allez les clicoeurs un petit don et ce sera magnifique

Marc_22862 a fait un don de 20.00 le 28/02/2021 à 21h00

On y croit ....

kalinka31 a fait un don de 40.00 le 26/02/2021 à 18h53

Un don de 40 euros pour ces pauvres animaux qui sont des laisses pour compte et qui n'ont pas eu la chance de tomber sur de bons maitres ! Heureusement que vous etes là! Bravo pour ce que vous faites et merci pour eux!

kalinka31 a posté le 26/02/2021 à 18h50

Un don de 40 euros pour ces pauvres animaux qui n'ont pas eu la chance de trouver de bons maitres Heureusement que vous etes là merci pour ce que vous faites!

Clicoeur_42602728 a posté le 19/02/2021 à 18h34

Je viens de m'abonner pour un don mensuel...ce sont certainement des animaux qui n'ont pas de chance d'être adoptés mais ils ont le droit d'avoir des soins ...pour moi c'est une façon de vous aider à défaut de ne pouvoir faire plus...j'admire votre courage, merci pour eux

Yolande_1072 a fait un don de 26.00 le 17/02/2021 à 19h00

Cette fiche traîne...petit don

Clarisse_36697 a posté le 17/02/2021 à 13h33

Yolande_1072 oui, exactement. C'est ce que j'ai déjà dit à d'autres reprises pour d'autres fiches, le fait que les dons ne soient pas déductibles, est un frein très important. Par conséquent, cela va prendre encore du temps.

Choupito a posté le 17/02/2021 à 13h49

C est dommage ! Car c est tout de même le sauvetage de ces associations et par consequence des animaux en grande souffrance qui priment sur l intérêt personnel de pouvoir déduire ces sommes des impots

Yolande_1072 a posté le 17/02/2021 à 18h43

Bonjour choupito
non; il ne s"agit pas d'intérêt personnel mais avouez que s'il n'y avait pas cette possibilité beaucoup hésiteraient à faire des dons. Dons, qui restent les bienvenus avec ou sans déductions d'impôts.

Danièle_17227 a posté le 02/03/2021 à 19h23

@ Clarisse et Yolande,

Je suis d'accord avec vous car lorsque l'on peut déduire de ses impôts, la différence sert à aider sauver d'autres assos et secourir plus de petites victimes. Ce que je fais et j'avoue regarder à l'attribution de mes sous...
Alors, SVP, les dirigeants d'assos, pensez à déposer vos dossiers pour obtenir votre agrément. Merci pour les compagnons en besoin de soins et d'Amour.

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte