SOS : 22 chats en péril

SOS : 22 chats en péril
  • Partager
  • 208001
  • 24

SOS 22 CHATS EN PERIL
Sans vous, Nancy ne peut plus les nourrir.

3 393€ / 4 000€

85%
 
 
 
­
 

 

­
 
 
­

«L'association aujourd'hui manque cruellement de moyens. J'ai très peur, pour le manque de nourriture, les soins vétérinaires… Je suis très inquiète car je n'ai pas les moyens, je n'arrive plus à dormir »

Insomnie, angoisse, maladie, Nancy est épuisée.
Sauvons Nancy et ses chats !

­

Dans l’Oise, se trouve une petite maison, la maison du bonheur qui abrite une association.

Derrière l'association Vive le Chat, il y a Nancy, une femme avec un grand cœur. Une femme qui donne tout pour les chats qu’elle recueille. On peut même dire qu’elle a tout sacrifié pour ses chats.

Mais aujourd'hui, sa santé et son courage l'abandonnent. Elle n’a plus d’argent pour nourrir ses protégés.

Vive le Chat est une association qui met tout en œuvre pour sauver les chats abandonnés, les recueillir, les nourrir, les soigner, les faire castrer et stériliser. Dans le but de leur trouver des adoptants pour leur donner la chance de vivre une seconde vie, auprès de maîtres qui les aiment ou leur trouver des familles d’accueil en attendant d’être adoptés.

Et il y a aussi beaucoup de chats que Nancy ne peut pas placer… Trop faibles, trop vieux ou trop sauvages, ils n’ont pas d’autre endroit où aller que la maison de Nancy

Mais pour faire vivre ses chats, Nancy a besoin d’aides et de dons.

L'association de Nancy dispose d'une chatterie et d'une zone protégée à l'extérieur avec un enclos.

 
­
­
­

Il y a beaucoup de travail pour une femme seule et âgée.

Depuis 2014, date de création de l'association, Nancy a soigné et vu grandir 140 chats. Des chats abandonnés, trouvés ou encore maltraités.

Aujourd’hui, Nancy ne fait plus de sauvetages, elle aide « seulement » les animaux qui viennent dans son jardin, chez elle.

Des animaux, elle en a vus. Des histoires, elle en a plein à raconter, mais aujourd’hui, il est temps de vous parler d’elle.

Une vie féline.
La passion de Nancy pour les chats ne date pas d’hier. Petite, elle vivait au Pérou, à l’âge de 5 ans, elle s’est échappée de son appartement pour découvrir le monde qui l’entourait. Elle déambulait dans les couloirs de son immeuble, jusqu’à ce qu’elle arrive sur un balcon. Sous le balcon, des chats étaient cachés et perdus. Ni une ni deux, Nancy avait déjà escaladé la rambarde, prête à sauver et à nourrir ces chats en difficulté !

Nancy était une enfant déjà très soucieuse du bien-être animal.

Ensuite elle est arrivée en France, et est devenu éducatrice spécialisée pour les enfants autistes, dans le but d’aider et de défendre une cause qui lui tient beaucoup à cœur.

« On me jetait des pierres dès que j’arrivais dans des quartiers trop sensibles »

En parallèle de son métier, déjà très prenant, Nancy s’est lancée dans le sauvetage de chats, dans la région de Cergy-Pontoise, dans le Val d’Oise.

" Nous habitions à Cergy Saint-Christophe, une maison neuve, on était les premiers, pas de voisins, pas d'animaux non plus. Quand les maisons ont été occupées dans notre quartier, peu à peu, des chats et chiens abandonnés commencèrent à vagabonder. Je commençais à les récupérer, mais avant je cherchais les propriétaires. Parfois je les trouvais, d'autres fois non. Je suis allée chercher des associations, aussi.

Par malheur, les voisins tout près de chez moi, sont ceux qui volaient, torturaient les animaux chiens et chats. Mon enfer commençait là.

Je les sauvais, et ces tueurs me jetaient d'autres chats morts dans mon jardin ou les lançaient dans ma terrasse. C'étaient mes propres voisins, tout près de chez moi…

« Je n’y ai jamais connu autant de haine envers les animaux et envers les gens qui veulent aider les animaux. Mais ça ne m’a pas découragé pour autant.
Le quartier de Cergy Saint-Christophe est un quartier populaire, défavorisé, et donc très difficile. Je savais que là-bas, je trouverai des animaux maltraités. Vous n’avez pas idée à quel point les gens peuvent se défouler sur les animaux : empoisonnements, chats battus pour le plaisir, chats blessés au couteau, tirs à la carabine, au pistolet... C’est effroyable.

Il faut le voir pour le croire. On ne peut pas imaginer non plus l’accueil qui m’était régulièrement réservé. On me jetait des pierres dès que j’arrivais dans des quartiers trop sensibles pour m’occuper de ces pauvres petits chats !

« Je me souviens de ce sauvetage, dans un vide sanitaire sous les immeubles,
où nous avons trouvé un chat momifié... »

Nous avons dû intervenir dans des conditions vraiment difficiles. On savait par exemple que, dans ces cités, beaucoup de chats se réfugiaient dans les vides sanitaires, en dessous des immeubles. Les accès étaient très difficiles, il fallait demander des autorisations. Je me souviens d’un sauvetage, où on a trouvé une momie chat et sauvé 2 chatons de 5 mois et une chatte de 2 ans. Une descente de plusieurs mètres, au fond : de l’eau, de la boue…

 
­
­
­

On ne pouvait marcher qu'étant accroupi, le tunnel était très bas. Puis il fallait retourner à la trappe, avec le poids des chats en plus. Nous avons fait plusieurs sauvetages difficiles de ce type.

Ce traumatisme restera toute ma vie. On est parti de là pour cette raison. Depuis que je suis parti à Bachivillers - Montchevreuil à la campagne dans l’Oise, j’ai découvert qu’il y avait beaucoup d'abandons, aussi.

On pensait que ça serait moins dur pour tout le monde. Mais les dangers existent aussi à la campagne. Malheureusement, il n’y a pas de frontière pour la haine envers les animaux. Et ici aussi je sais où trouver les chats abandonnés qui attendent de l’aide.

Et les chats sont en danger si on les laisse aller dehors.

Prenez le cas de Jimmy : il s’est échappé tout seul de notre maison. Quand il est revenu, il était ouvert de partout, il était ensanglanté, c’était horrible. Comme si on lui avait donné des coups de couteau. Le vétérinaire a été clair. Quelqu’un ou quelque chose est responsable de ses blessures.

 
­
­
 

Ou Mistiroux, encore... revenu avec une énorme et affreuse blessure sur le haut de la tête…

 
­
­
­

Le vétérinaire nous a confirmés que ce ne sont pas des blessures faites par d’autres animaux, mais bien par l’homme. Vous savez, quand vous les voyez revenir avec de la fièvre, apeurés... Quand le vétérinaire qui les ausculte les tâtonne, et constate que le chat a des douleurs intenses à certains endroits très localisés, c’est qu’ils ont reçu des coups. Pour lui, il n’y a pas de doute.

Et puis je connais mes chats. Leur comportement change radicalement. Ils deviennent extrêmement craintifs, méfiants, ils sont faibles. Le voisinage ne nous aime pas, nous le savons. Nous gênons avec nos chats, c’est sûr. Et puis il y a les chasseurs. Le bois à côté de notre terrain est un terrain de chasse. L’autre jour, j’ai vu une quinzaine d’hommes avec leurs fusils, qui partaient chasser les oiseaux, à proximité de chez nous. Un jour un de nos chats est rentré, blessé par un chasseur. »

Depuis sa retraite, en 2010, elle se consacre désormais à 100% à ses chats.

Toute sa vie, Nancy s’est engagée dans des causes avec conviction, détermination et acharnement, sans baisser les bras.

Des chats dans la tête.
Le matin, Nancy se lève tôt, pour ses chats. À peine sortie du lit, il faut aller les nourrir et les soigner, sans même avoir avalé un petit-déjeuner. Dans l’après-midi, si des chats sont blessés ou malades elle fait des allers-retours entre le vétérinaire et sa maison, pour aller faire soigner ses chats. Nancy a essayé différents vétérinaires, après plusieurs déceptions et des chats mal soignés, elle a décidé de garder le vétérinaire de Montmorency, situé à 85 kilomètres de chez elle. « C’est celui qui s'occupe le mieux des animaux et c'est le moins cher. »

Des déplacements qu’elle fait avec sa voiture personnelle.

« On est très loin des villes, pas de transport en commun, pas de commerces. Je vais loin pour les achats, il y a beaucoup de frais d'essence, je suis parfois épuisée de faire de longs trajets... »

Et rien que pour acheter des croquettes, Nancy doit parcourir 50 kilomètres. Et ceux, 2 fois par semaine.

D’ailleurs, certains d’entre vous se souviennent peut-etre, mais en 2017, suite à un accident de la route, Nancy avait fait appel à l’aide des clicoeurs Clic Animaux pour payer ses frais de déplacement. Car sans moyen de faire le plein d’essence, elle n’aurait pas pu continuer à soigner et à nourrir ses protégés.

Nancy se couche tous les soirs, épuisée de sa journée. Et il faut recommencer le lendemain.

Seule contre tous.
Pour l’aider au sein de l’association, Nancy ne peux compter que sur elle et sur l’aide de son mari. Il n’y a pas de bénévole, personne ne peut prendre le relai, pour laisser une journée de repos à Nancy.

Pour entretenir sa maison, nourrir et soigner ses chats, Nancy utilise l’intégralité de la retraite qu’elle touche, et une partie de ses économies. Mais malheureusement, depuis quelques mois, Nancy n’a plus d’économies.

Nancy a de graves problèmes de santé. Elle se rend souvent chez le médecin, ce qui l’oblige à déléguer le travail de l’association à son mari.
Affaiblie et fatiguée, Nancy est très soucieuse de l’avenir de l’association.

« Aider et aimer mes chats, ça m’épuise, mais je les aime tellement ».

Nancy nous a confiés qu’elle refusait de partir avant ses chats, elle n’imagine pas leur vie sans elle.

Rouxillont, Maya, Cyna … Et compagnie

Beaucoup de chats ont été recueillis par l’association de Nancy. Certains sont restés que quelques jours, et d’autres des années.

Rouxillont est un chat qui est arrivé à l’association avec un œil en mauvais état. Affamé et affaibli, il ne se laissait pas approcher. Qu’a- t-il bien pu lui arriver ?

Nancy a dû trouver des astuces pour pouvoir l’attraper et l’emmener chez le vétérinaire. L’œil était trop abîmé pour se cicatriser seul. Le vétérinaire lui retira.

Aujourd’hui, tout va mieux pour Rouxillont, il reste encore sauvage et difficilement approchable, mais il est en bonne santé grâce à la bienveillance de Nancy.

 
­
­
­

Maya est une petite minette de 11 ans, elle est arrivée à l’âge d’un an à l’association. Très sensible de l’estomac, elle ne mange plus beaucoup et dort de longues heures. Maya souffre de problèmes intestinaux sous forme de diarrhée.
Après un traitement, qui n’a malheureusement pas eu d’effet sur elle, Maya vit avec ses problèmes de santé aux côtés de Nancy, qui fait de son mieux pour lui donner la vie qu’elle mérite.

 
­
­
­

Charlot est un chat sauvageon, il est arrivé à l’association, affamé.

Prise d’affection pour ce petit minou, Nancy le nourrissait naturellement comme s’il était l’un de ses chats. Au début, le pauvre était craintif et restait cloitré sous le lit de la chambre durant de longs moments. La cohabitation était difficile avec les autres chats.
Le pauvre Charlot a été chassé à plusieurs reprises de son nouveau logis par ses congénères.

Il s’est réfugié dans le cabanon de la voisine en espérant l'arrivée de jours meilleurs. Mais celle-ci est venue se plaindre auprès de Nancy de la présence de Charlot. Sans aucune compassion pour ce pauvre chat, elle le chassa avec son chien qui l’a mordu à plusieurs reprises.

Beaucoup de méchanceté pour un chat sans défense !

Revenu chez Nancy, il a été difficile de le soigner. Mais le petit chat sera finalement guéri de ses blessures et a été accepté par ses congénères, grâce à la détermination et l’amour de Nancy.

Charlot s’est très vite lié d’amitié avec Pompon, un chat de l’association. Ils se cherchent pour dormir ensemble, pour aller manger et pour se dégourdir les pattes. Charlot a également inventé des techniques pour se faire comprendre auprès de Nancy et des autres chats. C’est un chat gentil avec les autres chats, c'est pour lui une grande famille.
En compagnie de Pompon, son acolyte, il protège les nouveaux arrivants des autres chats.

 
­
­
­

Il y aussi Tiana, qu’il a fallu soigner de plusieurs maladies…

 
­
­
­

« Mamie Tiana est une chatte abandonnée trouvée qui avait été trouvée dans un quartier de Cergy. Elle ne pouvait plus manger. Tiana souffrait d'une dermite éosinophile avec des nécroses douloureuses à l'intérieur de ses lèvres. Il a fallu des biopsies des ulcérations labiales et plusieurs consultations vétérinaires pour la soulager. »

Un décès cette année
Nancy est très souvent confrontée à la mort des chats qu’elle accueille. Il y a quelques mois, elle a perdu sa protégée, Cyna, une minette de 10 ans avec qui Nancy avait créé un lien affectif fort.

« J’aime tous mes pensionnaires, mais Cyna, elle avait quelque chose de particulier. Elle me suivait partout, elle était tout le temps là quand mon moral n’était pas au beau fixe. »
Cyna était porteuse du sida des chats et de la leucose, et même après tous les efforts que Nancy a déployés, il s’est avéré que les défenses immunitaires de la minette n’étaient pas assez robustes pour combattre le virus.

­
­
­
­

Un coup dur pour Nancy, qui n’a pas arrangé son état de santé et son angoisse quant à l’avenir de l’association.

Actuellement, 22 chats vivent chez Nancy, 12 en extérieur dans un enclos sécurisé et 10 chats en intérieur, dans la maison.
Des chats avec qui Nancy a un lien très spécial, elle connaît parfaitement les humeurs, les comportements et les goûts de chacun de ses animaux.
Tous les jours, Nancy se bat pour la vie de ses 22 chats, mais, aujourd’hui elle n’a plus l’argent et l’énergie de se battre.

« Je suis très inquiète, car je n’ai plus d’argent, je n’arrive pas à dormir, je n’ai pas assez de bénévoles, il me manque tout. Mais ma préoccupation majeure c’est la nourriture de tous les jours. »

Nous ne pouvons pas laisser Nancy comme ça !
Sans votre aide, elle ne pourra pas continuer comme ça. Et que vont devenir les 22 matous dont s’occupe Nancy ? Ses 22 protégés, qui n’ont pas eu un début de vie joyeuse alors qu’ils avaient enfin trouvé la sérénité grâce à Vive le chat.

­
­

Pour aider Nancy nous avons besoin de 4 000 euros.
Cette somme va permettre à Nancy financer la nourriture (croquettes, pâtées) et les soins à venir, qui viennent se greffer aux dépenses quotidiennes.

­
 
­
­
­
 
 

Clic Animaux se réserve le droit du supprimer tout commentaire
ne respectant pas les Conditions générales d'utilisation.

>> Réagissez (voir les 24 commentaires)


Clicoeur_336916931 a posté le 15/08/2022 à 19h40

Un appel du coeur fait.
L'association Vive le Chat fait un travail de sauvetage remarquable, ne les oublions pas, aidons-les et que cette collecte se termine enfin !

Sylvie_18665 a posté le 12/08/2022 à 09h07

Marsu95, j'ai fait un don à cette association et j'ai bien un reçu fiscal!!Veuillez vérifier vos affirmations!

Marsu95 a posté le 10/08/2022 à 10h05

A Martine_19822

comme vous pouvez le lire, je ne vous ai pas attendu pour les contacter, signaler une mauvaise adresse de contact ou autre ne me semble pas nuire à une collecte. Quant à évoquer la possibilité d'un reçu fiscal, pour avoir fait pas mal de dons via ce site, je peux vous affirmer que ce n'est pas une évidence, même si c'est la majorité des cas, d'autant que généralement les autres annonces le précisent, l'omettre est alors contre productif. Il serait intéressant de faire une statistique en ce sens mais je laisse cela au webmestre.

Martine_19822 a posté le 16/08/2022 à 14h31

Il y a erreur sur la personne ce n’est pas moi qui ait écrit ces mails. Quelqu’un se sert de mon adresse mail sur cette page ce n’est pas normal

Marc_22862 a fait un don de 17.00 le 07/08/2022 à 13h22

Pour arrondir ......

Marc_22862 a fait un don de 12.00 le 04/08/2022 à 20h59

12 euros pour arrondir ......

Clicoeur_1217513118 a posté le 02/08/2022 à 11h58

Un don de 50 euros pour Nancy et ses petits protégés. Merci à vous pour votre dévouement envers vos petits loulous ainsi qu'à votre mari .Bon courage Nancy et surtout une meilleure santé possible; 1 ou 2 bénévoles de plus vous ferez du bien pour votre santé précaire, je vous souhaite de tout coeur d'en trouver. J'ai 73 ans et comme je vous comprends..... Gros Câlins à vos adorables Minous et bonne chance pour vous et votre Association. Elvire


HENNY a posté le 20/07/2022 à 12h49

J'ai fait un don à cette merveilleuse femme qui consacre sa vie à ses chats !

Claire_11340 a posté le 18/07/2022 à 19h16

Ma chère Nancy. Suis heureuse d’avoir de vos nouvelles. Je vais vous aider , ma famille chats aussi est devenue grande 28 sans compter les minous des rues … bon courage à vous et votre mari . Toute mon amitié. Claire de bossey

Kermit Furry a posté le 18/07/2022 à 15h53

Un don pour Vive le chat ; courage, c’est grâce à des gens comme vous qui me permet d’avoir espoir en l’humanité.

Marsu95 a posté le 17/07/2022 à 19h06

En regardant de plus près comment aider, je viens de m'apercevoir que l'association "Vive le Chat" peut délivrer des reçus fiscaux, j'ai beau chercher je ne vois pas cette information sur et appel à l'aide. C'est pourtant une particularité à signaler : elle influence le montant de dons assez souvent.
A moins qu'il n'y aie pas de lien entre une somme versée ici (via clicanimaux) et les dons que l'on peut faire à l'association.
Je me demande d'ailleurs quel est le moyen le plus approprié pour les aider dans cette situation d'urgence : le montant demandé va mettre du temps à être atteint et je pense que le versement se fait uniquement en fin de collecte, d'ici là il faut des croquettes...

Si vous avez des confirmations ou des précisions, je suis preneur... avant d'agir.

Marsu95 a posté le 17/07/2022 à 19h17

===ATTENTION===
Je viens d'envoyer un mél à contact@vivelechat.fr et je reçois des avis de non distribution en retour (pour deux adresses personnelles en @gmail.com)
Cette adresse est-elle encore valide ?

Martine_19822 a posté le 27/07/2022 à 21h11

Si vous avez un doute envoyez directement un chèque à l’association Vive le Chat vous avez l’adresse sur la fiche et vous pouvez aussi leur envoyer de la nourriture. Mais arrêtez de rabâcher pour le reçu fiscal bien sûr que cette association delivre des reçus comme ça vous pouvez être tranquille au lieu de le rabâcher sur chaque fiche et nuire à la collecte

Martine_19822 a posté le 16/08/2022 à 17h13

Il y a erreur sur la personne je n’ai jamais écrit cela

Afficher la suite

Vous devez être connecté pour réaliser cette action




S'identifier



Pas encore inscrit ?

Créer un compte